En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Revue de presse people

Lady Gaga in love mais pas de Bradley Cooper; Laeticia Hallyday ne trouve plus média à son(ses) pied(s); Qui de Kate & Meghan ou de William & Harry se déteste le plus?; La fille de Stéphanie de Monaco habille les hommes en robe et les femmes en cow boys

Publié le 29 juin 2019
Et aussi...Sarah Lavoine : la vie sans Marc n'est pas du tout triste...
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi...Sarah Lavoine : la vie sans Marc n'est pas du tout triste...

Mais cette semaine c'est encore et toujours la mésentente entre les  Sussex et les Cambridge qui fait la une de Gala, Point de Vue, et Paris-Match."William et Harry :La rupture" titre Point de Vue. " Kate et Meghan, tensions à la cour "tire Paris-Match qui affiche en couverture Kate, Meghan et Camilla. "Harry et William en froid ...Kate et Meghan en mission réconciliation", affiche pour sa part Gala; William et Harry: De plus en plus fâchés", renchérit Closer.

Scènes de ménages à Buckingham 

Voilà des semaines que les  magazines glosent sur la mésentente, réelle ou supposée entre Kate et Meghan, et depuis une période plus récente, sur la brouille entre les deux frères, William et Harry. A ces rumeurs est venue s'ajouter l'annonce officielle du départ du duc de Sussex  et son épouse de la Fondation royale qui " va devenir le principal organe caritatif du duc et de la duchesse de Cambridge". Cela signifie l'éclatement définitif du quatuor " de rêve" que formaient Kate et William, Meghan et Harry, quatuor qui avait fait rêver les admirateurs de la couronne. Point de Vue rappelle que déjà "en mars 2019, les deux maisons des Cambridge et Sussex se séparent, celle des premiers demeurant au palais de Kensington, quand celle des secondes emménage à Buckingham avec son propre chef de la communication et son compte Instagram différencié". Mais, souligne le mag, " aujourd'hui avec le départ des Sussex de la Fondation créée par William et Harry la  rupture est consommée". PDV explique encore que Frogmore Cottage situé sur le domaine de Windsor, où ont emménagé les Sussex, est "un havre aux allures d'exil intérieur" pour  Meghan  et Harry. Paris-Match à grand renfort de photos explique que "le torchon brûle entre les Sussex et les Cambridge. Derrière la rivalité féminine se cache aussi une tension entre les frères. Harry qui a imposé Meghan un peu rapidement selon William s'émancipe" Si le mag rappelle que "les Cambridge ont attendu une semaine avant d'aller visiter leur neveu Archie, qu'ils n'ont aucun engagement commun prévu et ne se fréquentent que de loin en loin pour la parade", le mag veut croire que " La monarchie en a vu d'autres". Mais pour le mag, c'est bien l'arrivée de Meghan qui a troublé le jeu : " elle distille ses opinions, sinon comment comprendre son absence si parlante au dîner officiel donné à Buckingham Palace en l'honneur de Donald Trump ?

Jeune maman, elle a argué de son congé maternité, excuse valable mais on imagine mal de toute façon la dévoreuse de quinoa enchantée de sourire à ce président honni. Son nouveau rôle de mère ne l'a d'ailleurs pas empêchée d'être présente à la cérémonie Trooping the colour où l'on fête l'anniversaire de la Reine"... La suite laisse le magazine songeur: " que se passera-t-il  lorsque la duchesse Meghan devra se courber face à la reine Catherine comme le protocole l'exige?" Mais, reconnait le mag, " anticiper ne sert à rien"...En effet, et le chroniqueur royal de Gala a une autre explication et ... suggestion. D'après lui Meghan " n'a fait que réveiller la rivalité qui couvait entre les frères de Galles depuis l'enfance". Harry est le second, et " il n'y a pas pire place chez les Windsor. Elizabeth II  s'est efforcée de contenir la jalousie et les ruades de sa sœur Margaret jusqu'à la mort de celle-ci en 2002.  Si Anne, cadette de Charles s'est volontiers mise en retrait, Andrew, deuxième garçon de la reine continue, lui, de se heurter à son frère aîné, impatient de régner. L'histoire se répète"...Et pas toujours de façon glorieuse. Avec quelques précautions de langage, le journal laisse entendre que William aurait " interrogé" son  frère sur " la nécessité de s'engager aussi vite avec Meghan, actrice issue d'une famille dysfonctionnelle", tandis que Harry "aurait eu des mots désobligeants à l'égard des Middleton, pas plus respectables que les Markle à ses yeux". Ambiance. Cependant, heureusement que Kate et Meghan sont là, et le journal prend le contrepried de toute la presse pour expliquer les deux épouses, oubliant leurs rivalités personnelles, " ont tout fait pour apaiser les tensions". Sans succès pour le moment. Prochain épisode ; le baptême d'Archie début juillet ... 

Lady Gaga et le " bad boy

Alors que les rumeurs continuent de  prêter une liaison à Lady Gaga avec Badley Cooper, son partenaire dans "A star is born",  (-elles ont resurgi depuis la séparation de ce dernier avec son épouse, Irina Shayk),  Lady Gaga  fréquenterait en fait le "bad boy de Hollywood". C'est ce qu'affirme Public qui révèle le nom de l'heureux élu : l'acteur Jeremy Renner "vu notamment dans les films à gros budget, tels que  Démineurs Avengers et Thor. Si son supposé nouveau petit ami  est affublé d'une réputation de " mauvais garçon", c'est surtout  parce qu'il "a parfois dérapé avec ses propos sexistes et misogynes... Il avait fait scandale en 2015 avec une réflexion lourdingue sur les "globes" de Jennifer Lopez  à la cérémonie... des Globes. Le très sérieux magazine People a eu vent de "leur passion commune pour la musique qui fait battre leurs  cœurs à l'unisson". Et  aujourd'hui la rumeur d'une love story avec Lady Gaga se confirme, affirme le journal, ce qui surprend les fans de "l'excentrique Lady Gaga": "Comment une féministe comme Lady Gaga peut sortir avec un type pareil ?" se désolent-ils, ignorant sans doute que l'amour rend aveugle ...et parfois sourd.

Pauline Ducruet lance sa ligne de prêt à porter unisexe 

Chez les Grimaldi la vocation de la mode se transmet de mère en fille. Après la princesse Stéphanie qui avait jadis tenté l'aventure avec une ligne de maillots de bains, sa fille Pauline Ducruet débarque sur la planète " fashion". Elle a fait ses études à la "Parsons School of New York", une école réputée. La jolie jeune femme a présenté récemment à Paris la première collection de sa griffe Alter Designs, "une mode qu'elle souhaite unisexe". Toute sa famille était présente pour cet événement : sa mère bien sur, son père Daniel Ducruet et son épouse, sa grand mère paternelle et sa cousine Charlotte Casiraghi, qui est elle-même l'égérie de Gucci. L'événement est célébré dans tous les people magazines. Gala décrit ainsi la collection: " sous son coup de crayon, les vestes se réinventent en patchwork, les pantalons se dédoublent, les hommes portent des robes et les femmes des surpantalons de cow-boy sur leur combi ultrafluide...Le jean, du brut à l'ultradélavé, tient une place importante dans sa collection..." que le magazine montre en tout petit format, préférant manifestement les effusions familiales à la mode unisexe.

Sarah Lavoine,  nouvel amour

Ceux qui voyaient Sarah Lavoine en mère de famille éplorée, abandonnée par son époux au profit d'une jeunette vont devoir revoir leur copie. La décoratrice en vue se console depuis quelques mois (- huit, d'après Closer qui  révèle le scoop), dans les bras de l'acteur Roshdy Zem, qui vient lui aussi de se séparer de sa femme Nicole. "Elle le connaissait depuis longtemps -en 2011, Marc avait d'ailleurs tourné avec lui "Mains armées". Et avec le comédien, elle a pu commencer à laisser derrière elle " le conte de fées, le coup de foudre", si longtemps vécu avec le père de ses enfants", écrit le mag, laissant entendre que le conte de fées ne faisait plus partie de leur quotidien depuis un  certain temps déjà.. A propos de Roshdy Zem, Closer souligne que " leurs passés sont différents. Elle, l'héritière d'une famille de nobles polonais, et lui, l'enfant d'un bidonville, puis d'un HLM de Drancy; elle, la designer en vogue quand lui refuse de devenir propriétaire; elle, la fille solaire très connectée avec ce taiseux qui fuit les réseaux sociaux"... Mais l'adage ne veut-il pas que "les " extrêmes se rejoignent ou se touchent" ? En attendant, les deux tourtereaux  y vont sur la pointe des pieds :" ils se voient quand ils sont sans enfants, pour des petites soirées à deux", car laisse entendre le mag ils ont "tous deux vécu des expériences amoureuses parfois difficiles". Et , délicat, Closer est là pour immortaliser et le faire partager à ses lecteurs, l'instant où Sarah compose le code de la porte de l'immeuble où vit Roshdy. 

Laeticia Hallyday : Paris, c'est pas la joie

Voici y  va fort   à propos de Laeticia Hallyday: "cette fois elle est à bout" titre le magazine en couverture. En lisant l'article qui lui est consacré, (- illustré par des photos de sa visite à Disneyland en compagnie de  ses filles), on remarque que, sans être " à bout", la veuve de Johnny n'a pas été enchantée de son séjour parisien..."Ici, pas de comité d'accueil, pas de bikers, et plus tellement d'amis non plus. (ndlr : comme à Toulouse). Seule une poignée de proches semble encore fidèle...C'est que, depuis qu'elle est arrivée dans la capitale elle est en permanence sous pression et se sent rejeté du coup écrit le journal elle a préféré s'isoler et faire profil bas... tout juste a-t-elle reçu quelques fans le 25 juin dans la propriété comme elle aime le faire". Il est vrai qu'elle était là pour ses affaires : " la veille Laetitia s'était rendue chez son avocat où elle était restée près de quatre heures. Une formalité nécessaire dont elle ce serait bien passée"… Oui, mais il fallait " préparer l'appel du 11 juillet" et "ils ont refait tout l'agenda de Johnny les 5 dernières années pour prouver qu'il était bien résident américain et venait en France pour le travail" d'après une source. Et Voici, bien informé, raconte que Laeticia a retrouvé son Hélène Darroze et a  diné avec Jean Reno et son épouse." Grâce à cette famille de cœur Laeticia a enfin réussi à oublier - au moins pour un moment-ce plan média qu'elle comptait mettre en place pour redorer son image, et qui peine à aboutir". Explication donnée par une source: "en octobre elle avait planté une émission la veille de l'enregistrement préférant faire le 20h. Là, elle avait sollicité cette même émission mais on lui a fait comprendre que ce n'était pas gagné"... Laeticia a dû constater que  "son aura porte moins loin" et Voici lui donne ce conseil : "si elle veut retrouver l'amour des Français, la seule solution sera peut-être de trouver un accord raisonnable avec Laura et David..."Et de ne pas "planter " une émission au dernier moment.
 
Et encore ...

-Tous vos mags publient au moins une photo du couple Obama en train d'arriver chez les Clooney, dans leur propriété au bord du lac de Côme en Italie, " dont les alentours ont été, pour ce week end, entièrement sécurisés".

-Nabilla a bloqué Eric Nolleau avec qui elle entretenait une relation épistolaire houleuse, sur son compte twitter en lui   notifiant:" je te bloque, comme ça tu ne commenteras plus ma vie à défaut d'en avoir une."

-La rupture entre Pamela Anderson et Adil Rami continue de faire jaser ... Aujourd'hui la star est de retour à Los Angeles et l'histoire ne dit pas si Adil Rami a repris la vie commune avec la mère de ses jumeaux, avec qui il n'avait jamais rompu... Classique ...en France mais pas aux Etats-Unis, où ce serait un mobile de divorce à millions de dollars ...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Comme Richard Ferrand, nous appelons à un « sursaut collectif contre la violence ». Oui, mais contre toutes les violences !

06.

Pourquoi le ralentissement économique occidental n'a que peu de liens avec la guerre commerciale sino-américaine

07.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires