En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© AFP
Atlantico Green
Troublante découverte au fond de la fosse des Mariannes
Publié le 17 mars 2019
Dans la fosse des Mariannes, au point le plus profond des océans, tous les organismes étudiés ont ingéré des particules de micro-plastique. Preuve que la pollution a atteint le moindre endroit sur Terre.
François Galgani est un océanographe résponsable de projet à l'IFREMER.Il est résponsable du groupe technique européen en support à la mise en oeuvre de la directive européenne stratégie marine pour les déchets marins.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Galgani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Galgani est un océanographe résponsable de projet à l'IFREMER.Il est résponsable du groupe technique européen en support à la mise en oeuvre de la directive européenne stratégie marine pour les déchets marins.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la fosse des Mariannes, au point le plus profond des océans, tous les organismes étudiés ont ingéré des particules de micro-plastique. Preuve que la pollution a atteint le moindre endroit sur Terre.

Atlantico : Pendant dix ans, un scientifique de l'Université de Newcastle a envoyé des véhicules au fond de l'océan pour étudier les formes de vie qui s'y trouvent. Que nous apprend cette expérience ? 

François Galgani : On savait déjà qu'il y a des plastiques dans les fonds marins et même à des profondeurs très importantes. On savait également qu'il y a plusieurs centaines d'espèces qui ingèrent des plastiques. La nouveauté, c'est que l'on a découvert qu'il y a aussi des espèces de très petites tailles évoluant dans les profondeurs de l'océan qui ingèrent ces plastiques. Dans ce cas précis il s'agit d'espèces vivant au plus profond de la fosse des Mariannes, soit à 11 000 mètres. 

L'équipe de scientifiques a retrouvé des morceaux de fibres au fond de la fosse des Mariannes, qu'est-ce que cela implique ?

Ce n'est pas spectaculaire, mais cela confirme que certains maillons de la chaîne alimentaire sont touchés, notamment les plus profonds. Après, en terme de gestion, il est difficile d'apporter quelque chose. On voit mal comment on pourrait limiter les arrivées vers le fond et protéger ces espèces qui sont difficilement accessible. On est donc au bout du chemin, on ne peut pas aller plus loin. On pourrait imaginer que des espèces encore plus petites sont touchées, mais on pourra difficilement aller vérifier au vue de la profondeur.

Qu'est-ce que cela implique pour l'environnement ? L'expérience nous donne-t-elle une nouvelle perception de la globalité du phénomène ?

On a déjà des informations sur la contaminations des zones arctiques, notamment des zones profondes. Par exemple, on a montré que dans certaines fosses au-delà du cercle polaire il y avait des accumulations significatives. Dans ce cas précis, c'est plus diffus, plus profond. Ces découvertes démystifient quelque peu le milieu profond.

Existe-t-il une solution pour lutter efficacement contre ces pollutions plastiques ?

C'est à la source qu'il faut agir. L'agenda politique s'en est d'ores et déjà chargé. Il y a de plus en plus de mesures, certains pays interdisent les sacs plastiques tandis que d'autres - comme l'Union européenne et la France - limitent les plastiques à usage unique. Le problème, c'est qu'on ne verra pas les effets tout de suite. Il existe encore une certain inertie. Mais la prévention et l'amélioration du traitement des eaux peut avoir un impact important, notamment dans les pays asiatiques (dans la région de la fosse des Mariannes).

Peut-on trouver de la pertinence à la multiplication des initiative chez nous alors que la majorité des grands pollueurs sont asiatiques ? 

Cela reste important. Par exemple, l'UE a voté une directive contre les plastiques à usage unique qui est la directive la plus rapide. Cela montre bien le besoin et l’intérêt politique et social de telles mesures. Il y a une demande de plus en plus forte, les travaux  -comme celui dont on parle ici- se multiplient, la réaction est donc assez radicale. Parce que ce sont des problèmes d'environnement globaux, les mesures ne peuvent pas être prises en deux jours. Il y a encore une certaine inertie et certains pays auraient dû réagir depuis bien longtemps mais les initiatives prises actuellement sont positives. Dans les initiatives globales, l'aide envers ces pays-là (pour le traitement des eaux notamment) se multiplie. 

La pollution des grands fonds par les plastiques est immense, mais étant donné que les débris sont infimes, peut-on réellement rattraper nos erreurs ?

Je ne pense pas. On ne va pas chercher les nodules polymétalliques au fond de la mer, alors qu'ils sont d'une richesse considérables (en minéraux notamment). On voit donc mal comment on pourrait aller chercher des plastiques qui ont été d'abord été abandonnés à terre. Ce qu'il faut savoir, c'est que les plastiques en mer sont dégradés, très hétérogènes et ainsi quasiment pas recyclables. Il n'y a donc aucun intérêt économique à aller les rechercher, hormis patrimonial. Or, à part des initiatives ponctuelles, les individus se sentent généralement peu concernés. L'impact doit être fait au niveau de la prévention. 
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
03.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Comment les socialistes en sont arrivés à se demander ce qu'est le vrai vote utile pour eux
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 18/03/2019 - 12:04
@Benvoyons
http://sante.lefigaro.fr/article/pourquoi-il-est-inutile-de-se-nettoyer-les-oreilles/
Benvoyons
- 17/03/2019 - 11:38
Je ne suis pas écologiste mais cela fait plus de
20ans que je n'utilise plus de bâtonnets plastiques avec coton pour les oreilles & encore moins les nouveaux produits en spray. J'utilise l'épingle à cheveu en métal de madame, à bout rond tout simplement. Efficace & vous pouvez garder la même (épingle :)::))pendant des années dans votre trousse. Le seul inconvénient quand vous l'utilisez pour nettoyer vos oreilles, elle vous chatouille & ainsi vous fait tousser. Bien évidemment pour les enfants vous pouvez comprendre qu'il faut le faire pour eux.