En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

05.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

06.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

07.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 5 heures 5 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 9 heures 23 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 10 heures 28 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Economie
Survie économique

Ce que nous apprend le top 100 des entreprises mondiales ayant le plus bénéficié de la crise du Coronavirus

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Economie
Transactions immobilières

Hausse ou baisse : quel impact redouter de la crise du coronavirus sur l’immobilier ?

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

il y a 13 heures 16 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 5 heures 17 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 6 heures 20 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 9 heures 43 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Histoire
Encore un effort

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Société
Bien gérer son stress

Comment prendre des décisions importantes (sans se noyer... ni se tromper)

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Politique
Tous les nouveaux chemins mènent à Rome... ou nulle part

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Politique
Haute fonction publique

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

il y a 13 heures 32 min
Revue des hebdos

L 'Express pense que l'Europe saborde son industrie, Philippe de Villiers qu'elle n'a jamais voulu être une puissance; Marianne se désole des progrès de la GPA, François de Rugy de son impuissance politique...

Publié le 07 mars 2019
Et aussi le week end de Carlos Ghosn à Beyrouth avant son arrestation, et les sept jours qui ont ébranlé la République...
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi le week end de Carlos Ghosn à Beyrouth avant son arrestation, et les sept jours qui ont ébranlé la République...

Vos mags sont préoccupés par la situation en Algérie : Le Point, l'Obs et Marianne consacrent des dossiers spéciaux au " tournant historique" que vit l'ancienne colonie. Le correspondant du Point raconte "les conciliabules et la guerre des clans" pendant cette période "où le système Bouteflika vacille".L'écrivain Kamel Daoud, chroniqueur régulier du magazine, raconte, plein d'espoir, ce soulèvement "pacifique, pacifique". L'Obs raconte la révolte, et ouvre, comme Marianne, ses colonnes à l'écrivain Salem Bouensal : "Ce cinquième mandat est l’humiliation de trop. En 1999, on a imposé aux Algériens un cacique parmi les plus corrompus du monde, en 2004 et en 2009 un président rendu fou par le pouvoir, en 2014 un grabataire au regard halluciné et en 2019 un ectoplasme. A la base de cette colère, il y a la peur immense des jeunes notamment de voir le pays sombrer dans la misère, scénario réaliste quand on sait que l’Algérie ne vit que de la rente pétrolière, qu’elle importe de l’étranger jusqu’à son pain et que les réserves de change du pays ont été dilapidées par le gang Bouteflika. Ce qui en reste lui assure au plus un répit de deux années. La riche Algérie pourrait à terme connaître des famines et des migrations de grande ampleur. Le mouvement d’aujourd’hui était inévitable. Le pouvoir a infligé au peuple toutes les souffrances, toutes les humiliations, toutes les injustices..."
 

 La "bombe" Villiers

Philippe de Villiers fait rarement dans la nuance ; à l'approche des élections européennes, l'ancien élu retrouve son ardeur de polémiste et publie un nouveau livre au titre prometteur :" J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu".(éditions Fayard) ... L'ouvrage ravit Valeurs Actuelles qui parle d'une "bombe". Le lecteur jugera .V.A. est allé interviewer longuement l'auteur dans son fief du Puy du Fou, et fait une critique élogieuse de l'ouvrage. Le" Grand mensonge" de Philippe de Villiers c'est tout simplement l'Union Européenne. Valeurs Actuelles résume: "Dans l’immédiat après-guerre, la construction européenne aurait été, dans l’esprit des “pères fondateurs” et selon l’histoire “officielle”, un moyen d’ouvrir entre les États-Unis et l’Union soviétique une " troisième voie", sorte d’espace politique unifié capable de concurrencer les géants qui se disputent alors la domination sur le monde. Une "Europe puissance ". L’historiographie la plus récente s’accorde pour dire que les États-Unis ont joué, dès le début, un rôle essentiel dans cette construction, notamment par l’intermédiaire du plan Marshall, signé le 20 septembre 1947. Pourquoi cette " Europe puissance " n’est-elle jamais advenue — l’actualité n’a de cesse de nous le rappeler? " C’est qu’ils n’en ont jamais voulu ", détaille Villiers. D'où le " grand mensonge . Ce grand mensonge," c’est que le gène déconstructeur qui mine et désagrège l’Europe d’aujourd’hui était déjà dans l’ADN du corps d’intention des pères fondateurs". Philippe de Villiers a ses bêtes noires, à commencer par Jean Monnet qui dans ses "Mémoires", annonce "le programme génétique à venir: "Ai-je assez fait comprendre que la Communauté que nous avons créée n’a pas sa fin en elle-même? Elle est un processus […].[Elle] n’est qu’une étape vers les formes d’organisation du monde de demain.". Ce qui intéresse Monnet, ce n’est pas l’idée d’une supernation, la constitution d’un super-État; il ne veut pas favoriser la naissance d’un patriotisme européen. Il vomit toute forme de patriotisme. Ce qui le hante, c’est l’idée d’un marchepied de la future gouvernance mondiale et l’émergence d’un marché planétaire de masse. L’Union européenne n’est qu’une escale vers Globalia", appuie de Villiers dont les autres bêtes noires sont Robert Schuman et surtout le président de la Commission Européenne, Walter Hallstein " qui fut le juriste d'Hitler". Philippe de Villiers en est convaincu, il prophétise : "Nous sommes à la veille d'un évènement majeur, comme le fut la chute du mur de Berlin: le mur de Maastricht va tomber. Et c'est précisément au moment où tous les partis français ont jugé opportun ou font mine de rentrer au bercail de l'Union que cette dernière va rendre son dernier souffle"... 

SOS Europe Industrielle

 L'Express n'invoque pas les fantomes du passé pour regarder la réalité de l'Europe d'aujourd'hui et dresser un constat sans appel ; le mag rappelle qu'en 2000, " dans les vapeurs euphorisantes du lancement de la monnaie unique, l'Europe rêve de grandeur. Un nouvel objectif stratégique pour la décennie à venir est fixé: devenir l'économie de la connaissance la plus dynamique de la planète....Vingt ans que le Vieux Continent, de sommets extraordinaires en Conseils européens, se rêve en champion technologique. "Tout cela révèle une formidable hypocrisie. Une fois les sommets européens terminés, chacun rentre chez soi et oublie dans la seconde ses engagements" déplore le député européen Alain Lamassoure", cité par le mag. Le retour à la réalité est brutal ... l'Europe ne s'est jamais donné les moyens d'arriver à ses fins. On en paie aujourd'hui les conséquences. On ne compte plus que 6 entreprises européennes (Suisse compris), dans les 25 plus grandes entreprises mondiales, contre 13 en 2005, d'après le magazine américain Fortune". Sombre constat de L'Express :"Coincé entre l'Amérique first de Donald Trump et le plan China 2025 de Xi Jinping, l'Europe et son industrie sont aujourd'hui menacées de déclassement, de relégation. Pis, d'euthanasie dans certaines filières stratégiques à l'heure de la transition énergétique: dans le photovoltaïque les industriels Européens ont tout simplement été laminés par l'afflux de panneaux solaires chinois bon marché. Manque de courage politique absence de leadership et de vision, égoïsmes nationaux, outils défaillants persistance d'une fragmentation des marchés européens avec des normes et des réglementations hétérogènes, respect des règles désuètes... Les causes de cette des routes sont nombreuses et Bruno Le Maire (-interviewé dans le mag), sonne le tocsin".... Le mag cite l'économiste Élie Cohen : "Nous avons raté le coche d'Internet, de l'intelligence artificielle, de la robotique, tout ce qui va révolutionner l'industrie de demain". Sur les 5 plus grands fabricants de robots au monde, déjà 3 sont chinois. Dans l'intelligence artificielle, les montants mis sur la table en 2018 par Facebook seul (22,6 milliards de dollars) sont déjà supérieurs aux 20 milliards d'euros d'argent public et privé que la Commission européenne espère lever sur la période 2018 2020. Quand la France et l'Allemagne dépensent 350 millions d'euros pour soutenir le développement de la filière hydrogène, la Chine, elle allonge 10 milliards, d'après les estimations d'Air liquide. Même dans les filières comme le nucléaire, les lanceurs spatiaux ou la santé dans lesquels l'Europe est traditionnellement forte, son avantage se fissure..." Et de dénoncer le coup d'arrêt porté à la fusion Alstom-Siemens par la Commission Européenne dictée par des préjugés idéologiques", qui ouvre la porte au géant chinois CRRC.  

Le blues de François de Rugy

C'est un écho du Point qui le dit : François de Rugy a des problèmes existentiels.... le mag rapporte cette confidence du Ministre de l' Ecologique: " Même moi qui ne suis pas le plus écolo des écolos, je n'ai aucun levier pour peser sur les décisions gouvernementales... je propose, personne ne m'écoute. Au moins, au perchoir j'avais un peu de pouvoir et on me craignait"...Et aujourd'hui ? pfuitt et d'ajouter :  "Trois ans (ndlr: le temps qu'il reste d'ici la fin le temps de la fin du quinquennat)," ça va être long, très long". Alors, raconte encore le Point, François de Rugy qui a manifestement du temps libre, téléphone à ses vieux amis d' Europe Écologie-Les Verts de Loire-Atlantique ...il parait qu' aucun ne l'envie.. Le mag ajoute que le ministre de la transition écologique est d'autant plus désappointé qu'il n'était pas le premier choix d'Emmanuel Macron pour succéder à Nicolas Hulot. Le poste avait d'abord été proposé à l'ancien secrétaire d'Etat à ....l'Ecologie Pascal Canfin, aujourd'hui directeur général du WWF France....

Marianne s'inquiète : la GPA fait son chemin dans les têtes 

Le magazine affiche sa préoccupation. Bien que la GPA ne soit pas inscrite dans la future loi Bioéthique, "les arguments pour une future légalisation s'instillent pourtant peu à peu dans le débat public.... et ferait même l'objet d'une " Campagne Secrète" de la part de ceux qui y sont favorables, ou en tous cas...." se posent sérieusement la question" depuis qu'a été évoquée la possibilité d'une GPA éthique, c'est à dire gratuite." Macron ne veut pas de la GPA, mais dans le groupe, certains en parlent ",confirme un député LREM. Olivier Véran, médecin et rapporteur général de la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée, fait partie de ces élus macronistes qui s’interrogent à voix haute sur le sujet. Il s’est intéressé à des études internationales selon lesquelles ni les femmes porteuses, ni les enfants ne ressortiraient traumatisés de cette pratique. " Il est vital de sortir des préjugés et des idées reçues, plaide-t-il. Il est clair que la GPA, éthique ou pas, n’est pas au programme de ce mandat. Cela n’empêche pas de regarder autour de nous pour faire avancer la réflexion. C’est un sujet complexe, mais qui ne doit pas être tabou ..." Une certitude" se rassure Marianne, "contrairement au mariage pour tous ou à la PMA, ce débat échappe complètement au clivage gauche-droite. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon s’est-il toujours opposé à la GPA. « Le jour où une femme milliardaire sera prête à faire un gosse gratuitement pour une pauvre d’un bidonville, j’accepte qu’on ouvre le débat ", a-t-il l’habitude de marteler. A l’inverse, certains à droite sont pour, comme Nadine Morano ou le sénateur LR Alain Milon… un ex-filloniste !

Cette terrible semaine de décembre

L'Express refait le film, non pas des Gilets Jaunes, mais des " Sept Jours qui ont ébranlé la République", ces premiers jours de décembre 2018, lorsque l'Arc de Triomphe a été vandalisé, le Président de la République hué au Puy-en Velay, ces jours " où la menace contre les institutions de la République est prise très au sérieux", où "dans les Ministères, cibles potentielles, on s'organise pour parer à d'éventuelles attaques. Des moyens de défense incendie sont installés...Et si des manifestants parvenaient à pénétrer de force dans le Palais présidentiel? Toutes les hypothèses sont envisagés"...Le samedi 8 décembre " à 15 heures le soulagement est palpable : a situation semble sous contrôle à Paris : " il y a beaucoup de casse, mais on est maître du terrain, et il n'y a aucun mort, déclare un haut gradé de la police... A 19 heures Edouard Philippe s'invite à la Préfecture de Police, et déclare aux fonctionnaires :" Bravo les Gars, vous avez sauvé la République "
De son coté l'Obs fait un portrait-interview (-élogieux) du Ministre de l'Intérieur :" Le 1er décembre 2018, jour de l’acte III, marqué à Paris par des scènes de chaos, reste dans sa mémoire. Il est présent dès 8 h 30 en haut des Champs-Elysées. Un groupe de 150 à
200 personnes commencent déjà à monter des barricades. " Je demande alors au préfet de police de Paris de tenir l’Arc de Triomphe",raconte-t-il. A un moment, il m’appelle pour me dire : “Nous ne pourrons pas tenir, c’est dangereux pour eux.” Je prends toute ma responsabilité, je sais la violence symbolique de voir prendre l’Arc deTriomphe. Mais il y avait aussi la violence subie par les hommes". Accusé par certains d’avoir dramatisé les violences commises...le ministre nous dévoile les coulisses des événements. A proximité de l’Arc de Triomphe, deux camions de policiers se sont retrouvés bloqués ce jour-là. " Une horde leur tombe dessus, ils ouvrent la porte arrière d’un des camions avec un pied-de-biche et jettent des cocktails Molotov à l’intérieur", explique Christophe Castaner. Les policiers m’ont dit : “Ils étaient là pour nous tuer”. 
 

La maison rose de Carlos Ghosn à Beyrouth

"On va en passer du temps assis là, bientôt", avait promis Carlos Ghosn à son épouse pendant le week end prolongé du 15 au 18 novembre que l'ex PDG de Renault s'était offert dans la ville où il a grandi . On a ouvert les portes à l'envoyée spéciale du Point pour lui permettre de reconstituer quasiment heure par heure ce week end de Carlos Ghosn et son épouse Carole, dans " la Maison Rose". Le mag raconte l'état d'esprit de ses amis: " Parfois, ils se surprennent à parler de lui au passé. Ils se reprennent alors avec effroi. Trois mois après l’arrestation de Carlos Ghosn à Tokyo, les Libanais sont toujours sous le choc. Et le soutiennent en bloc. Fin novembre 2018, une campagne d’affichage, osée, envahit les rues de Beyrouth : « Nous sommes tous Carlos Ghosn. » Nadim Nader, un ancien camarade de classe, lance sur Facebook un « comité de soutien à M. Carlos Ghosn » qui compte 10 000 adhérents : « Qu’il ait fait des petites bêtises, c’est possible… Qui ne fait jamais d’erreurs ? Ce qui choque, c’est qu’il ait été piégé par Nissan, puis arrêté comme un mafieux et jeté en prison sans pouvoir se défendre. » Ici, les Japonais n’ont pas bonne presse, tout comme les Français, accusés d’avoir lâché l’ex-PDG de Renault. Ghosn, mis en examen pour "dissimulation de revenus " et " abus de confiance aggravé ", est par ailleurs critiqué pour le faste de son train de vie payé par Nissan : invitation d’amis au carnaval de Rio aux frais de la princesse ; mélange des genres en 2014, en organisant une soirée de célébration de l’alliance au château de Versailles… le jour de son anniversaire, etc. " Ghosn a trois passeports mais il est en réalité 100 % libanais. Sa manière d’être un businessman, de ne pas avoir peur d’afficher sa richesse et sa réussite, son goût pour la fête…, explique Muriel Rozelier, journaliste au mensuel économique libanais Le Commerce du Levant. Offrir des voyages à des amis qui sont aussi des relations d’affaires, la plupart des Libanais ne voient pas où est le problème... Le concept d’abus de bien social n’est pas totalement entré dans les mœurs. "Dernière précision, à propos de la " Maison Rose :" Elle a été acquise par Nissan par le biais de l'entreprise libanaise Phoinos, elle-même filiale de filiale de la société néerlandaise Zi-A Capital. La propriété du bien immobilier n'est actuellement pas constestée. En revanche, Carole Ghosn a gagné devant le tribunal de Beyrouth il y a quelques semaines le droit de jouissance de la maison pendant encore quelques mois". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires