En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Revue des revues
La science obsédée par la méditation, le pape par la prison, les combattants de Daech par l'alcool ; Les Inuits ne savent plus se repérer sans leur GPS ; L'ONF massacre-t-il la forêt française ?
Publié le 27 décembre 2018
La quasi totalité des hebdos ne paraissent pas entre les fêtes, nous jetons donc un oeil sur les revues
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La quasi totalité des hebdos ne paraissent pas entre les fêtes, nous jetons donc un oeil sur les revues

Feuilleter des revues, c'est l'occasion de prendre du recul par rapport à l'actualité immédiate, de prendre des chemins de traverse, en prenant le temps de lire. Donc tentative de croisière dans les pages de l'intello 'Les Temps Modernes' qui fête son 700 e numéro jusqu'à celles du branché 'We Demain' en passant par celles d'Etudes (fondé en 1856 par les Jésuites) sans oublier La Revue des Deux Mondes (née en 1829 et mieux connue grâce à... Pénélope Fillon même si elle n'y a pas écrit) ou Esprit (lancé par Emmanuel Mounier en 1932).

Méditation, médecine et neurosciences

"Bien qu'à la mode, la méditation est tout sauf un gadget récent. Son histoire date d'au moins 2 500 ans, puisqu'elle est notamment associée à l'émergence du bouddhisme. ." souligne le numéro de décembre 2018, de la revue Etudes, fondée en 1856 par des  pères de la Compagnie de Jésus (Jésuites) " Les premiers écrits chrétiens à propos d'exercices explicites remontent quant à eux aux Pères du désert, aux IIIet IVsiècles : « Assieds-toi, tais-toi et apaise tes pensées », conseille Abba Arsène au disciple qui l'interroge sur le chemin à emprunter pour être sauvé."

"La mode est là, incontestablement" reconnaît Etudes "articles dans les médias, déclarations de stars et de personnages publics, multiplication des livres et des applications de méditation en tout genre témoignent bien d'un engouement mimétique. Mais la mode est là aussi dans les revues scientifiques ! Une étude conduite sur Pub Med (principal moteur de recherche de données bibliographiques en biologie et médecine) montrait que, d'une vingtaine par an dans les années 1980, le nombre de publications scientifiques sur la méditation dépassait les 385 par an en 2015 ; et ce chiffre continue de grimper. "

Etudes ajoute que "la médiation semble avoir de nombreux impacts biologiques" en citant des résultats scientifiques à l'appui.

Le pape face à la prison

"Chaque fois que je franchis le seuil d'une prison pour une célébration ou une visite, je me demande toujours : pourquoi eux et pas moi ? Je devrais être ici, je mériterais d'y être. Leurs chutes auraient pu être les miennes. Je ne me sens pas meilleur que ceux qui sont en face à moi." : la revue XXI cite le pape François, qui fait cette confession étonnante dans son livre "Le nom de Dieu est miséricorde".

"Je me sens libre. Ca ne veut pas dire que je fais ce que je veux, non. Mais je ne me sens pas emprisonné, en cage. En cage ici, au Vatican, oui, mais pas spirituellement." autre citation du pape, cette fois tirée de son livre "Politique et Société".

Daech et l'alcool

"L'extrémisme religieux, ça ne marche qu'en temps de paix. On a trouvé à Mossoul des tonnes et des tonnes d'alcool, dans les maisons, sur la ligne de front. Les mecs buvaient avant chaque offensive" déclare, dans XXI n°41 (un grand format sur un beau papier mat épais qui le distingue, comme We Demain, des autres revues daté Hiver 2018, la Russe Vera Mironova, chercheuse en science politique, à son retour de Mossoul, en Irak.

Mémoire numérique et mémoire humaine

L'utilisation systématique de mémoires externes entrainerait-elle l'atrophie progressive de notre mémoire ?" s'interroge un autre article de la Revue des Deux Mondes. Grave et vraie question qui mériterait plus que les trois pages qui lui sont consacrées. Qu'il s'agisse du sens l'orientation des Inuits qui serait remis en cause depuis l'arrivée du GPS, ou de notre non-mémorisation des numéros de téléphone de nos proches puisqu'ils sont enregistrés dans notre smartphone, notre mémoire partirait en lambeaux. Et nous sommes fort marris quand nos assistants numériques seront en panne, inaccessibles, ou simplement égarés.

We Demain et le "massacre" de la forêt française

Les atouts et la diversité de la forêt française seraient gâchés de manière absurde selon une enquête publiée dans le n°24 du trimestriel We Demain daté décembre 2018. Un OVNI éditorial  lancé en 2012 par le groupe GS Presses des frères Siegel (qui dirigeaient l'hebdomadaire VSD, fondé par leur père, avant qu'il ne soit repris par le groupe Prisma Presse, puis racheté par ... le patron de Renault, Georges Ghosn, en juin 2018 qui l'a fait passer en mensuel). Bref We Demain avec son dos carré, et son élégante couverture cartonnée et satinée, n'est pas cher (12 euros) pour un pavé éditorial de plus de 200 pages grand format, avec une belle maquette, et un beau papier mat. Le contenu ressemble par moment au mensuel geek américain Wired, en plus dispersé, mais avec la volonté de regarder l'avenir de manière positive en soulignant les initiatives qui vont dans ce sens. Les sujets sur l'environnement voisinent avec un article qui n'est pas présenté comme une publicité (il n'y en a quasiment pas), mais sous la rubrique "We Demain Partenaire" qui présente des start-up (intéressantes) sélectionnées et primées par EDF dont le logo s'affiche sur chaque double page.

Lire donc cette enquête sur la forêt française : "Il y a neuf ans, Michelle M. a hérité d’une centaine d’hectares de bois en Poitou. L’année suivante, mauvaise surprise : un gestionnaire forestier, agréé par l’Office National des Forêts (ONF), vient… couper à ras une dizaine d’hectares, dont 180 chênes centenaires ! Michelle découvre ainsi qu’elle a également hérité d’un plan de gestion de la forêt, obligatoire pour toute propriété de plus de 25 hectares sauf à rentrer dans des procédures compliquées pour vendre du bois et à perdre les avantages fiscaux sur les droits de succession et l’impôt sur la fortune. Elle accepte de mauvaise grâce".  Deux ans plus tard, les tronçonneuses sont de retour "J’apprends par la même occasion que mes chênes ne sont pas destinés à l’ébénisterie mais au bois de chauffage." Trier entre les différentes variétés de bois, après l'abattage, serait une perte de temps...

Sauver le multilatéralisme

"Après avoir incarné l'espoir d'un nouvel ordre mondial succédant à l'opposition Est-Ouest, le multilatéralisme est aujourd'hui contesté, en particulier par les États-Unis. La Chine cherche à profiter de cette nouvelle donne pour renforcer sa puissance. Or, la méthode multilatérale reste la seule à même de répondre aux défis globaux. L'Europe doit ainsi s'engager résolument en faveur de sa refondation." note Etudes en rappelant tout le paradoxe de voir l'administration américaine s'efforcer de saper un ordre multilatéral dont les Etats-Unis ont pourtant été les promoteurs historiques après 1945.

L'anniversaire des Temps Modernes

La revue fondée par Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir née en octobre 1945 célèbre son n°700 daté Octobre-Décembre 2018. Claude Lanzmann, mort en juillet 2018, y a participé dès 1952, et il été son directeur à partir de 1986, en associant Juliette Simont à la direction dès 2002, tout en continuant à prodiguer ses conseils.

Lanzmann présentait ainsi la revue : " Numéro après numéro, dossier après dossier, la revue n'a pas cessé de s'approfondir et de s'améliorer, délimitant et marquant de plus en plus clairement le territoire unique qu'elle occupe dans la politique et la culture de gauche en France."  Le prix au numéro est élevé (22,50 €) mais la pagination est généreuse : un vrai livre de 224 pages.

Sartre n'aimait pas se faire photographier

Dans ce numéro des Temps Modernes, le premier texte a été écrit par Sartre. De manière colorée, le philosophe y évoque un voyage à Rome. Dans ce "journal romain", d'une dizaine de pages, Sartre parle de son énervement face aux gens qui le photographient dans la rue "C'est fatiguant." Il cite une aventure vécue à Biskra, lorsqu'il voyageait en Algérie avec Simone début octobre 1948. Un photographe les suit, ils prennent un taxi, il en prend un lui aussi : "Une course de série noire a commencé, puis nous nous sommes rendus, mains en l'air. La photo a paru dans un journal marocain."

We are not Charlie

Sous le titre «We are not Charlie», toujours Les temps Modernes un article traduit de l'anglais, paru dans la revue American Studies en 2017  analyse des stratégies et paradoxes de la gauche décoloniale. L'auteur, Blair Taylor, revient sur le meurtre par des islamistes de journalistes de Charlie Hebdo. Il remarque que la gauche post-coloniale et anti-impérialiste profita de l'invasion pour dénoncer non pas l'attentat mais le magazine lui-même, présenté comme une publication raciste et islamophobe, sans tenir compte des origines gauchistes et antiracistes de la revue.

Taylor rappelle aussi que sept écrivains soutenus ensuite par 242 personnalités ont annoncé dans une lettre ouverte qu'ils boycotteraient la cérémonie annuelle de remise de prix du Pen Club (une association internationale d'écrivains basée à Londres, où elle a été fondée en 1921) pour la liberté d'expression à cause d'un prix décerné à Charlie Hebdo. Considérant que ce prix valorisait un contenu attisant les sentiments anti-islam, anti-Maghreb et anti-arabes.

Le pape et la crise de l'Eglise

Dans un dossier d'une cinquantaine de pages, à travers huit articles, la Revue des Deux Mondes (datée décembre 2018-janvier 2019, fondée en 1829) tente de répondre à la question "Que fait le pape ?" tout évoquant "la crise qui sévit dans l'Eglise catholique" : "Ses causes ne sont pas récentes, ni superficielles."  Entre autres causes, il y a pédophilie qui toucherait 1,4 % des prêtres à l'échelle mondiale selon le Saint-Siège.

"La crise que traverse l’Eglise ne relève pas d’une opposition entre conservateurs et progressistes mais de problèmes structurels, intellectuels et moraux. Jean-Marie Guénois revient sur le scandale de la pédophilie".

Réseaux sociaux : chacun sa vérité

Esprit, la revue fondée par Emmanuel Mounier en 1932 publie son 450e numéro daté décembre 2018, se pose la question de l'ampleur et des conséquences de la désinformation orchestrée sur les réseaux sociaux. Romain Badouard auteur du livre "Le désenchantement de l'Internet. Désinformation, rumeur et propagande" répond aux questions d'Esprit qui présente ainsi son propos : Internet a engendré une profusion des prises de parole publique qui a trois conséquences majeures : le pouvoir de filtrage de l’information, autrefois dévolu aux journalistes, revient désormais aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux ; la notoriété se substitue à l’autorité ; la frontière entre vie publique et privée tombe. Les plateformes en ligne favorisent un enfermement idéologique et une plus grande brutalité des échanges. La régulation se fait en toute opacité, avec à la fois un risque de privatisation de la censure et un risque que les architectures de surveillance se retrouvent à la disposition de régimes autoritaires"

Dans un dossier d'une cinquantaine de pages, Esprit fait un constat inquiétant : sur Internet " Ce n’est pas que la vérité ait disparu, mais plutôt qu’elle aurait cessé d’être importante ou d’avoir des effets sur le réel. Chacun aurait le droit, finalement, à sa propre vérité." 

L'îlot de savoir de Kaboul

"C'est un îlot de liberté et de savoir, où des garçons et des filles peuvent étudier côte à côte et débattre de tout. C'est aussi l'un des lieux les plus exposés du pays. Bienvenue à l'université américaine d'Afghanistan AUAF" raconte XXI (dix pages) qui précise qu'il y a 1300 élèves. L'ambiance est si lourde dans ce pays, que certains cachent qu'ils y étudient : "Comme Orzala, Shahrazad cache à sa famille qu'elle étudie à l'université américaine. Elle ment, elle aussi, depuis trois ans. Feintes, hypocrisies, demi-vérités, petits arrangements sont les conditions de sa survie" explique XXI, qui parle de l'attaque de l'université le 24 août 2016.

Propriété grande comme Paris en Patagonie

Joe Lewis, un milliardaire britannique possède 12 000 hectares, au nord de la Patagonie, en Argentine, qu'il a acheté aux paysans à bas prix. "Mais la population se rebelle pour défendre ses ressources naturelles" selon XXI.

Erosion littorale et urbanisme délirant

We Demain propose des articles défendant l'environnement, et semble se contredire en semblant défendre une verrue, comme il y en a beaucoup qui défigurent de manière absurde notre littoral. Voici donc, un marronnier (sujet journalistique qui revient dans les médias) incontournable, depuis une dizaine d'années. C'est l'histoire de l'immeuble Signal, une hideuse barre de béton style HLM de banlieue, avec près de 80 appartements, construite au bord de la mer, à Soulac-sur-Mer à la fin des années 70.  L'érosion de la côte sableuse condamne cette bâtisse, de plus polluée par l'amiante, (surgie à l'avant d'une petite commune de 2 000 habitants où règnent les petites maisons à toit en tuiles rouges) évacuée en 2014, à cause de la mer qui lèche désormais ses fondations. Les propriétaires essaient de se faire indemniser par l'Etat, alors que la loi ne le prévoit pas, et que le Conseil d'Etat les a déboutés cet été.

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
pape, prison, forêt, Daech, Alcool
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La France mal classée à "l'indice de misère"
02.
L'actrice Eva Longoria et le basketteur Tony Parker mettent un terme à leur union
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Nominations européennes: le jeu dangereux d’Emmanuel Macron face à l’Allemagne
06.
Indignez-vous… en permanence ! Stéphane Hessel et Twitter ont-il étranglé la démocratie ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires