En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 23 min 41 sec
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 1 heure 32 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 2 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 5 heures 6 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 6 heures 2 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 7 heures 25 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 11 heures 28 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 52 min 58 sec
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 2 heures 1 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 5 heures 12 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 6 heures 47 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 11 heures 29 min
Atlantico chic

Italie : La guerre des épaules !

Publié le 04 mai 2012
Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman, revient sur l’opposition de style ancestrale entre les deux grands pays de la mode masculine : l’Italie et l’Angleterre.
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Jacomet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman, revient sur l’opposition de style ancestrale entre les deux grands pays de la mode masculine : l’Italie et l’Angleterre.

Gentlemen,

nous le savons tous, certains débats sans fin secouent quotidiennement notre petit monde d’esthètes passionnés, l’un des plus « polémique » (toute proportions gardées) restant bien sûr celui sur le montage des souliers en Blake (finesse, esthétique) ou en GoodYear (longévité, confort). Le monde des costumes n’échappe pas à la règle, notamment avec l’opposition de style ancestrale entre les deux grands pays de la mode masculine : l’Italie et l’Angleterre.

D’ailleurs, quand on y réfléchit de plus près, ces différences de style ne sont que la traduction vestimentaire directe de données sociologiques propres à chacun des deux peuples : là ou l’élégant britannique cherchera à tout prix à respecter les règles (que son père lui a, souvent, enseignées), l’élégant italien cherchera, à l’inverse, à se forger son propre style en n’hésitant pas à violer, quotidiennement, certaines règles immuables outre-manche.

Dans le même ordre d’idée, là où le Britannique sera à la recherche de discrétion, l’Italien, à l’inverse, cherchera plutôt à se faire remarquer. Enfin, là où le Britannique cherchera la rigueur (voire le conformisme), l’Italien lui épanchera, jusque dans sa mise, sa soif permanente de liberté et d’extraversion (voire d’extravagance). Bref, les codes vestimentaires constituent une excellente lecture directe des valeurs d’un peuple et de son mode de vie. Les souliers en sont, par exemple, une traduction directe : Monks, Cambres montés en Blake d’un coté, Full Brogue et Oxford de l’autre. Nous sommes donc dans une opposition très profonde : L’élégance à tout prix (jusqu’à ne pas tenir compte du confort et de la solidité) VS le pragmatisme et le conformisme (jusqu’à moins tenir compte de la ligne).

En ce qui concerne les costumes, nous assistons à la même opposition de style tant en termes de coupes que de tissus. Là où les anglais plébiscitent traditionnellement les tissus plutôt épais et stricts, les italiens sont, au contraire, à la recherche permanente de légèreté et de fluidité.

Mais là où cela se complique encore (pour notre plus grand plaisir !!), c’est que dans les deux pays, des « sous-débats » viennent s’ajouter à ces oppositions de style historiques. Ainsi, en Italie, la « guerre » des épaules fait rage !

Pour résumer, deux « écoles » s’affrontent (pacifiquement) en Italie sur le sujet : les partisans (et fabricants) de l’épaule tombante dite « Napolitaine » (avec, ici aussi, deux types de montage) et ceux de l’épaule plus structurée dite « Romaine » (aux forts accents anglais).

Commençons avec l’épaule Napolitaine, qui se caractérise, globalement, par un tombé qui se veut naturel et par l’absence (ou quasi absence), de « padding », ce petit rembourrage qui vient, traditionnellement, structurer l’épaule des vestes de costumes britanniques. La maison KITON, vaisseau amiral du prêt-à-porter (très) haut de gamme transalpin, en a fait sa signature stylistique (voir la photo en tête de cet article).

 Ce costume illustre cette première épaule Napolitaine dite « Spalla Camicia » (épaule de chemise ndt) dont le principe est de suivre la ligne naturelle des épaules, à la manière d’une chemise. Ce montage de puriste n’est accessible que dans les maisons de grand luxe en prêt-à-porter ou, bien sûr, chez les tailleurs Napolitains en Grande Mesure.

Deuxième variante de l’épaule Napolitaine, celle communément appelée « Con Rolino ». Elle se caractérise par une tête de manche très petite et légèrement froncée, mais également la plupart du temps sans padding. Voir ci-dessous une comparaison entre les deux types de montage. A gauche un montage « Con Rollino », à droite un montage « Spalla Camicia » (les deux sans padding).

Dernière épaule italienne (de cet article tout du moins), l’épaule dite « Romaine », beaucoup plus structurée sans aucun pli (à la différence de l’épaule froncée Con Rollino) avec un léger padding, pour conférer à l’ensemble un aspect plus masculin (pour ne pas dire « viril »). L’épaule Romaine (beaucoup plus proche du style britannique, même si le padding reste raisonnable) a les faveurs de nombreuses maisons italiennes, dont les plus illustres comme Brioni (voir ci-dessous).

© Maison Brioni

De quoi y perdre son… latin ?

Pas vraiment, car le choix d’un style d’épaule (choix capital car il a un impact très fort sur la silhouette), au delà des considérations esthétiques pures, devra se faire en fonction de votre morphologie et de l’équation suivante : grosses épaules (ou deltoïdes musclés par de longues heures de musculation) = peu de padding, et inversement, petite carrure = padding.

Simple mais terriblement efficace,

Stay well (dressed), HUGO

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nico Attal
- 04/05/2012 - 15:39
Cher Hugo Jacomet
Merci pour votre très belle rubrique sur la mode masculine, une très agréable lecture alors que font rage les échanges un peu lourds sur la campagne présidentielle. Vous attirez avec brio notre attention sur les "détails qui changent tout"... Je comprend enfin pourquoi je préfère le candidat en Smalto plutôt que l'autre en dentelle de Tulle...