En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 7 heures 37 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 8 heures 24 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 9 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 11 heures 9 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 12 heures 25 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 13 heures 47 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 14 heures 30 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 15 heures 57 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 16 heures 32 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 16 heures 52 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 8 heures 5 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 8 heures 40 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 10 heures 19 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 11 heures 17 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 16 heures 40 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 7 heures
Revue des hebdos

Vie privée, vie publique : les nouvelles amours de Manuel Valls; Carambar revient, François Hollande aussi; Alain Finkielkraut défend la cause animale; l'Express écrit le roman de Laurent Wauquiez

Publié le 01 novembre 2018
Et aussi les conséquences de la démission de Nicolas Hulot; et l'alliance objective des partis nationalistes et socialistes en Europe ...Vos mags se délectent également des querelles intestines qui opposent Sophia Chikirou, la co-fondatrice de la web télé" le Média" à ses anciens associés , dont le psychanalyste Gérard Miller et la journaliste Aude Ancelin , sur fonds de chèques indûment perçus ; ils vont s'expliquer en justice.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi les conséquences de la démission de Nicolas Hulot; et l'alliance objective des partis nationalistes et socialistes en Europe ...Vos mags se délectent également des querelles intestines qui opposent Sophia Chikirou, la co-fondatrice de la web télé" le Média" à ses anciens associés , dont le psychanalyste Gérard Miller et la journaliste Aude Ancelin , sur fonds de chèques indûment perçus ; ils vont s'expliquer en justice.

Nicolas Hulot à "l'affiche"

 
Nicolas Hulot ayant eu la bonne idée de démissionner en direct mardi matin entre 8H25 et 8H30, la plupart de vos hebdos ont eu le temps de s'adapter et de souligner que ce départ fracassant est "un nouveau coup dur pour Emmanuel Macron". Si l'Express qui était déjà sous presse n'a pas été en mesure de traiter le sujet dans sa version papier, l'Obs consacre sa Une et un grand dossier au " Coup de Tonnerre Hulot" avec trois notamment trois pages sur son bilan , ses réussites (Notre-Dame-des Landes, la fin de la recherche sur les hydrocarbures, l'installation de parcs éoliens ) et ses échecs, avec en tête le glyphosate, le nucléaire. Marianne en fait un martyr, posant tel Saint Sébastien transpercé de flèches en couverture et raconte "Comment ils ont tué Nicolas Hulot", en précisant qu'il "a démissionné en martyr , victime des lobbies", et évoque, en pages intérieures, le " chemin de croix "du Ministre. Le journal ne le couvre pas pour autant d'éloges; Marianne donne la parole à des conseilleurs de l'ancien ministre qui ne le ménagent pas .Le mag explique que Hulot a "condamné Macron à subir son propre tempo" et rappelle au détour d'un paragraphe qu'  "il y a deux ans, c’est Emmanuel Macron qui assénait ainsi à François Hollande la nou¬velle de son départ, mais dans la perspective de la présidentielle...". Dans Challenges à  la page "Confidentiel", on lit un écho intitulé "les larmes de Hulot", qui fait dire à un conseiller de l'Elysée que la démission de Nicolas Hulot est un " craquage personnel: il était à bout . On l' a même vu pleurer lors de la réunion avec les chasseurs à l'Elysée". Le Point qui a longuement évoqué la démission de Nicolas Hulot sur son site, lui consacre simplement la petite colonne, "A l'Affiche" avec ce commentaire acide :"Oui, l'ex-ministre est un atome instable, donc radioactif. Dégageant des ondes d'incertitude au coeur de son ecosystème. Contaminant, aujourd'hui, l'exécutif et la machine présidentielle". 
 

Alain Finkielkraut et les vaches 

 
L'Express propose une interview exclusive d'Alain Finkielkraut .L'académicien évoque , à l'occasion de la sortie d'un  ouvrage collectif  sur la cause animale qu'il cosigne avec Elizabeth de Fontenay, son amour pour les animaux, et singulièrement les gros mammifères dont les vaches .   
 
Alain Finkielkraut en  a fait graver une sur son épée d'académicien( -son  cœur a balancé  entre la vache et l'éléphant).... Il dit " fondre de tendresse devant ces gros herbivores.  A la différence des léopards, des lions, des panthères ou des aigles dont s'ornent tant de blasons, ils ne ferait pas de mal à une mouche. Comme l'écrit admirablement Kundera,  les vaches "sont paisibles, sans malice, parfois d'une gaieté puérile. On croirait de grosses dames dans la cinquantaine mais qui feraient  semblant d' avoir 14ans. Il n'est  rien de plus touchant que des vaches qui jouent"...
 
Cependant Alain Finkielkraut n'aime pas tous les animaux. Il  reconnait "avoir peur des oiseaux parce qu'ils ont le regard fixe et ne clignent  jamais de l'oeil..." Un pigeon le terrorise ... Alain Finkielkraut déteste "les activistes qui s'en prennent à ceux  qui mangent  de la viande". Pour  lui ceux qui prétendent  vouloir en finir avec la souffrance animale aspirent en réalité à l'extinction des espèces. S'il n'y a demain ni vaches de boucherie ni vaches laitières ,alors il n'y aura plus de vaches du tout, sauf dans quelques parc à thème. De même pour les cochons. Sous couleur de libérer des animaux de leur oppression séculaire, on se bat sans le savoir ou en le sachant, pour les faire disparaître. La vraie sollicitude passe par la réhabilitation et la modernisation de l'élevage fermier ...". Autrement dit, son amour pour les animaux est un amour débonnaire ...Car Alain Finkielkraut n'est ni végétarien, ni vegan , il aime " la convivialité des repas", et militera " pour d'autres conditions d'élevage, d'autres conditions d'abattage"...
 

Manuel Valls : à nous deux Barcelone ! 

 
Quand on détient un scoop comme celui de cette semaine, Match n'hésite pas à avancer son jour de sortie en kiosque .En couverture, l'ancien premier Ministre de François Hollande, Manuel Valls, en compagnie de " son nouvel amour ": une femme d'affaires catalane Susana Gallardo agée d'une cinquantaine d'années .Ils se sont rencontrés cet été à Minorque. Et comme l'écrit le mag, " porté par sa rencontre avec Susana Gallardo, Valls se sent prêt pour se lancer dans une nouvelle conquête". Et là il ne s'agit pas seulement d'amour mais de la mairie de Barcelone que le plus catalan des hommes politiques français voudrait conquérir, pour arrimer la Catalogne à l'Espagne. Car Manuel Valls est anti-indépendantiste. Et à ce titre il espère prendre la tête " d'une large coalition par delà la droite, la gauche et les appareils politiques. De l'Emmanuel Macron à la sauce catalane, qui lui permettrait de terminer en tête ,le 26 mai, d'un scrutin à un seul tour". De l'ancien  Premier Ministre José Maria Aznar à l'ancien ministre socialiste Josep Borrell, Manuel Valls noue beaucoup de contacts . Il pourrait officialiser sa candidature le 6 septembre croit savoir le mag, visiblement bien informé, et alimenté en photos. Ses adversaires critiquent sa méconnaissance des dossiers locaux, mais rassure son ancien chef de cabinet, Sébastien Gros,  "Manuel, c'est un tank". Une variante du bulldozer, qualificatif que Georges Pompidou attribuait à Jacques Chirac .
 
 
 

Caramba, revoilà le Carambar ! 

 
Il a souvent eu raison de nos dents de lait; d'après le Point, le carambar devrait connaitre un nouvel essor. Propriété du groupe Eurazeo qui l'a racheté à un fonds américain, et a confié la direction de l'entreprise Carambar &Co à un  homme d'affaires entreprenant, la friandise au caramel chocolaté a connu des années difficiles. Ses ventes avaient avaient été divisées par trois, en dix ans selon le mag .Le nouveau PDG  veut les relancer en misant sur le "made in France". Tout comme il veut  "réveiller" d'autres marques anciennes "endormies"( les pastilles Vichy, le rocher Suchard, les bonbons Krema, Mi-Choko, le chocolat Poulain) qui sont également dans l'escarcelle de Carambar &Co . Le fonds américain s'en est séparé, les jugeait trop " French", autrement dit, trop franchouillardes. Dans les rayons des supermarchés ces produits font face aux fraises Tagada et autres Chamallows, détenus par le groupe Haribo qui détiennent les meilleures parts de marché...L'opération reconquête est lancée.
 
 
 

Nationalistes et socialistes : les passerelles 

 
Le Point livre une enquête  sur les collusions entre Nationalistes  et Socialiste sur fond d'opposition à l'immigration  :" A travers l'Europe comme en  France les passerelles se multiplient entre le souverainisme social à gauche, et le populisme nationaliste à droite.  Tandis que la posture anti-immigration gagne du terrain à gauche, la droite dure s'approprie slogans et recettes héritées du socialisme. Le résultat est une convergence programmatique entre populistes de toutes  obédience qui ébranle le paysage politique européen. Cela pourrait conduire à une surprise aux élections européennes dans 9 mois. Non seulement le nombre d'élus populistes europhobes au Parlement européen pourrait bondir -aujourd'hui il occupe un siège sur 5 - mais  leurs plateformes auraient sans doute nombre de traits communs"... Et de rappeler que " l'Italie a franchi la première le Rubicon. Sans précédent, un parti populiste, la Ligue, s'est allié avec une formation attrape-tout issue de la gauche anti-système, le Mouvement 5 étoiles pour gouverner ensemble un grand pays fondateur de l'Union. A l'étonnement de beaucoup la radicalité anti-immigrant de la Ligue incarnée par le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini a été entériné sans état d'âme par le M5S" et le Point pose la question:  "une fois de plus la situation politique italienne sera-t-elle la matrice d'autres expériences en Europe?"  Le Point cite un essayiste américain Jacob Siegel qui explique que "les populistes de gauche et les antihumanistes de droite ont formé une coalition opportuniste pour combattre l'establishment libéral". Les deux se rejoignent  dans l'europhobie, dans l'opposition au libre-échange et aux multinationales, dans le tropisme Poutinien  et dans la compréhension des horreurs perpétrés par le dictateur syrien Bachar el-Assad . Les deux surfent sur le trumprisme ambiant. L' antisémitisme est même dans certains cas un point de contact entre les deux extrêmes... En Allemagne aussi le spectre populiste se profile. L'égérie du Parti de Gauche die Linke,  Sahra Wagenknecht,  va lancer le 4 septembre un mouvement Aufstehen, (Debout),  qui prétend réconcilier sous sa bannière l'ensemble des forces progressistes tout en promouvant une vision critique de la question migratoire." D'après le mag, son objectif serait de récupérer les électeurs de gauche dont beaucoup ont été siphonnés ces dernières années par le parti populiste de droite Alternative pour l'Allemagne l'AFD"....Et "en  France le chef de file de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon qui entend faire des européennes un référendum anti Macron a exprimé des préoccupations similaires à celles de Wagenknecht le 25 août à Marseille:" Nous disons honte à ceux qui organisent  l'immigration par les traités de libre-échange et qui l'utilisent  ensuite pour faire pression sur les salaires et les acquis sociaux a-t-il lancé ".
 
 
Le magazine cite le conseiller de Mélenchon à l'International qui souligne " ce qui est rejeté massivement y compris dans les milieux populaires c'est l'immigration organisée par le patronat, la concurrence entre les uns et les autres au niveau européen et le nivellement par le bas qui se fait notamment par les travailleurs détachés"....Conséquence: "c'est l'ensemble de la gauche européenne qui peu à peu se repositionne à droite sur la question migratoire.. ...la gauche a vu des pans entiers de son électorat passer  avec armes et  bagages à l'extrême droite. Elle s'aperçoit que ses valeurs internationalistes et humanistes peuvent contrarier  ses intérêts électoraux immédiats , au point que ceux-ci peuvent la pousser à mettre celles-là entre parenthèses... Cette tendance ne pourrait s'inverser que si la gauche prône clairement la maîtrise de l'immigration"... Pour autant va-t-on vers une alliance entre le Front national et la France insoumise? Le magazine se garde bien d'avancer un tel pronostic et botte en touche : "Une proximité programmatique ne fait pas une alliance électorale et encore moins une unité d'action parlementaire" écrit le journal qui  va jusqu'à ajouter que" la coalition italienne fragilisée  par son manque de crédibilité sur l'économie pourrait ne pas tenir jusqu'aux européennes"...
 

Hollande, le retour

 
"Au secours, Hollande revient!" titre Valeurs Actuelles qui consacre sa couverture à l'ancien président et dissèque longuement son désir de revanche. Actuellement François Hollande est porté par le succès de son livre "les Leçons du Pouvoir", "la première pierre de sa stratégie de reconquête". ... "A l’issue d’un quinquennat marqué par l’augmentation du nombre de chômeurs, le gonflement de la dette, les attentats de 2015 et 2016, la gestion calamiteuse de la crise migratoire ou une opposition historique au “mariage pour tous”, près de neuf Français sur dix jugeaient négativement son bilan," rappelle V.A. , indigné. Seulement voilà, d'après le mag ,"l’homme a beau " être un galet" et "n'avoir aucun  affect" , (-selon l’un de ses anciens ministres) , il n’oubliera jamais la séquence de trahison qui s’ouvrait à la fin de l’année 2016. Quand on lui parle de Macron, “Monsieur petites blagues” ne rit plus. Pas un sourire quand Nicolas Sarkozy lui souffle ironiquement dans une cérémonie officielle : " Voilà ton ancien ministre ". Macron l’a trahi, et l’homme n’est pas du genre à pardonner. À ceux qui veulent l’entendre, il répète qu’il se prépare pour rendre à Brutus la monnaie de son glaive: " Si je peux lui prendre 5 à 8 %, soufflait-il récemment à un visiteur, je veux y aller." Être à Macron ce que Taubira et Chevènement furent à Jospin en 2002 suffirait amplement à son bonheur". Et, " comme Nicolas Sarkozy après 2012, l’idée du retour l’obsède depuis qu’il a tourné le dos au perron de l’Élysée. "L’exemple de Pedro Sánchez l’excite", abonde l’un de ses proches. Détesté par les vieux patrons de son parti, le chef du gouvernement espagnol a réussi, malgré une tenace réputation de loser, à s’emparer du pouvoir, presque par hasard." Sánchez est selon lui la preuve que la social démocratie n’est pas morte", poursuit le confident. Dans son esprit, Hollande a en outre un avantage considérable sur le président du gouvernement espagnol, comme sur Nicolas Sarkozy:  " La défaite n’a pas entaché son parcours politique car il a renoncé à se présenter". Peu importe que seuls 17 % des Français voient d’un bon oeil l’idée de sa candidature en 2022, selon un sondage Ifop pour le Figaro, publié le 23 août. Il croit en sa bonne étoile, c’est déjà bien assez"...
 
Mais, ajoute Valeurs Actuelles ,"au fond, en prenant en chasse le président jupitérien, Hollande revient à ses vraies amours: les combines de boutique." Onze mois après son départ, il livre dans les Leçons du pouvoir une analyse, -finalement présentée à la première personne de ses années à l’Élysée. Défense de son bilan, attaque semi-voilée d’un Macron présenté comme un personnage «souriant, vif, rapide, cultivé, qui sait séduire son interlocuteur en devinant vite ce qui sera agréable à son oreille », quelques regrets pour ajuster le portrait de l’homme d’État parvenu au stade de la maturité". Et qui savoure le succès de son livre ...
 

Le roman de Laurent Wauquiez

 
Sous le titre " Wauquiez, l'enfance d'un chef" l'Express raconte en 5 épisodes la vie de Laurent Wauquiez, depuis sa naissance jusqu'à la fin de sa jeunesse que le journal fait situe au moment où il choisit  d' embrasser une carrière politique."Années de formation, de construction, de discrétions et d'ambition", sous-titre le mag qui décrit son ascension avec une précision clinique (-histoire familiale marquée par l'absence du père , notes obtenues au bac, montant de ses salaires depuis son premier stage ...), sur un ton qui se veut détaché mais qui n'est pas sans aigreur.  Laurent-Timothée Wauquiez est qualifié de " Monsieur le Premier en Tout"., jusqu'à présent du moins ...
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires