En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 8 heures 2 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 9 heures 44 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 12 heures 42 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 13 heures 43 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 15 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 16 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 17 heures 27 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 18 heures 27 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 20 heures 5 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 9 heures 1 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 11 heures 3 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 13 heures 14 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 14 heures 19 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 19 heures 51 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 20 heures 18 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Atlantico Green

L’aquaculture, un « remède » pire encore que le mal de la surpêche

Publié le 22 juillet 2018
Un poisson sur trois pêché dans le monde ne parvient jamais dans l'assiette, qu'il soit rejeté par-dessus bord ou pourri avant d'être mangé. Mais l'aquaculture n’est pas la solution.
Nicolas Fournier est en charge des questions politiques européennes pour Oceana en Europe, organisation non-gouvernementale internationale créée en 2001 dont l'objectif est la conservation des océans et la préservation des écosystèmes et des espèces...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Fournier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Fournier est en charge des questions politiques européennes pour Oceana en Europe, organisation non-gouvernementale internationale créée en 2001 dont l'objectif est la conservation des océans et la préservation des écosystèmes et des espèces...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un poisson sur trois pêché dans le monde ne parvient jamais dans l'assiette, qu'il soit rejeté par-dessus bord ou pourri avant d'être mangé. Mais l'aquaculture n’est pas la solution.

Atlantico : Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), un poisson sur trois pêché dans le monde entier ne parvient jamais dans l'assiette, qu'il soit rejeté par-dessus bord ou pourri avant d'être mangé. Dans un même temps, un de ses rapports montre que la production totale de poisson a atteint un niveau record grâce à l'aquaculture. L'aquaculture constitue-t-elle un "solution miracle" selon vous afin d'obtenir un monde "exempt de faim et de malnutrition" ?

Nicolas Fournier : Non, l’aquaculture n’est pas une solution miracle pour nourrir l’humanité, ni une solution à la surpêche. L’aquaculture affecte directement les stocks halieutiques, notamment l’élevage de poisson carnivores comme le saumon, qui doivent être eux-mêmes nourris avec des poissons pêchés en mer par la pêche «minotière». Cette pêche, qui représente 12% des captures totales mondiales, cible des petits poissons pélagiques comme la sardine ou l’anchois, et ne fait que renchérir la surexploitation de la ressource halieutique… pour nourrir des poissons ! Par ailleurs il y a donc une perte de protéine nette, puisque pour chaque kilo de poisson élevé plusieurs kilos de petits poissons sont nécessaires, petits poissons qui pourraient parfaitement être destinés à la consommation humaine directe ! On estime qu'il faut entre 4 et 10 kg de poisson sauvage transformé en farine et huile pour produire 1 kg de poisson en cage. Développer ce type d’aquaculture n’est donc pas efficient, et au contraire,exacerbe le problème de surpêche.  

Néanmoinsune aquaculture durable, extensive, locale et de qualité - comme par exemples l’élevage d’espèces herbivores qui n’ont pas besoin de protéines animales -  peut offrir une alternativecrédible pour répondre aux défisalimentaires de demain.Mais la réalité est tout autre : on est très loin de ce modèle d’aquaculture vertueuse et durable.La plupart des poissons d’élevage vendus en France, somme le tilapia, le pangasius ou les crevettes tropicales, proviennent d’Asie ou d’Amérique centrale. Ces produits sont donc tous importés de l’autre bout de la planète et élevés dans des conditions difficilement contrôlables (intrants chimiques). Cette aquaculture, non respectueuse de l’environnement ou des conditions des travail, risque au contraire de d’être la cause de multiples problèmes à l’avenir !

Comment expliquer que la pêche sauvage continue d'avoir le vent en poupe malgré l'aquaculture ?

En réalité, il n’est pas correct de dire que la pêche sauvage a le vent en poupe. La situation globale des pêcheries est plutôt mauvaise : un tiers des stocks halieutiques sont surexploitées et la surpêche s’intensifie du fait de l’augmentation de la population et donc de la demande en poisson. Par exemple, la Mer Méditerranée, qui borde notre pays, est aujourd’hui la mer la plus surpêchée au monde, avec plus de 60% de ses stocks surexploités.

On assite donc à une transition progressive entre pêche sauvage et aquaculture, puisque les captures sauvages plafonnent depuis une vingtaine d’années. Or la croissance démographique mondiale tire la consommation de produits de la mer, notamment dans les pays en développement qui dépendent de la mer pour se nourrir (e.g. Afrique de l’Ouest, Asie ou Etats insulaires en Océanie).Ceci couplée à la hausse constante de la consommation de poisson par habitant, qui est passée de 9,0 kg en 1961 à 20,2 kg en 2015 au niveau mondial. La production aquacole progresse donc rapidement, mais sans toutefois remplacer la pêche sauvage qui continue de fournir une large partie des captures mondiales, environs 90 millions de tonnes par an. Mais la question est plutôt : pour combien de temps encore ?

La FAO signale que 35% des captures mondiales sont gaspillées. Comment l'expliquer et quelles peuvent être les mesures à prendre afin de les limiter ?

Ce gaspillage concerne essentiellement les phases de « après capture », de transformation et utilisation des poissons tout le long de la filière par les différents intermédiaires (grossistes, transformateurs) ou consommateurs finaux. C’est un facteur important de perte notamment dans les pays en développementdu fait d’insuffisances techniques et d’infrastructures, comme par exemple de mauvaises conditions de réfrigération (pourrissement). La FAO estime que la moitié de ce même gaspillage pourrait être évitée avec l’usage d’un meilleur équipement.

L’autre aspect du gaspillage concerne les rejets « avant débarquement », que sont les poissons rejetés des bateaux, souvent morts, en raison de leur taille ou de leur appartenance à une espèce non recherchée. Cette problématique se rencontre principalement avec la pêche au chalut, technique de peche connue pour sa faible sélectivité et son impacts environnemental dévastateur. En Europe la Politique Commune de la Pêche interdit la pratique des rejets en mer, même si la mise en œuvre de cette disposition rencontre des difficultés.

Quelles mesures prendre pour limiter la pêche sauvage tout en permettant de satisfaire la demande mondiale avec des poissons de qualité ?

La gestion des pêches doit suivre 3 règles simples :

  1. - Être strictement fondée sur les avis scientifiques, par exemple pour définir les quotas de peche indépendamment de facteurs politiques/économiques ;
  2. - Prendre des mesures efficaces pour réduire les prises accessoires et améliorer la sélectivité des engins de pêche ; et
  3. - Protéger les zones fonctionnelles importantes au cycle de vie des espèces (zones de reproduction ou de frai) pour ne pas pêcher sur ces zones par exemple !

En 2016, Oceana, en partenariat avec l’Université de Kiel en Allemagne, a estimé le potentiel de reconstitution des ressources halieutiques en Europe. Et le résultat est impressionnant puisque les captures de poissons pourraient augmenter de +5 Million de tonnes si tous les stocks étaient gérés de manière durable au Rendement Maximum Durable.

Les conclusions de l'étude démontrent aussi qu’une gestion durable de la pêche serait un puissant moteur de développement économique. Au niveau Européen, près de 5 millions d'euros de PIB pourrait être généré et plus de 90 000 emplois créés – dont 60% se situeraient plus en aval de la filière, dans des secteurs tels que l'alimentation et le commerce, le transport, les biens de consommation et le tourisme.

En France spécifiquement cela se traduirait par la création de 4 800 nouveaux emplois à temps complet et à 470 millions d'euros de PIB. Pour chaque nouvel emploi lié au monde de la pêche créé en France, c'est 1,6 emplois qui sont créés dans les autres branches de l'économie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires