En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 15 min 36 sec
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 4 heures 31 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 5 heures 15 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 5 heures 52 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 7 heures 18 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 8 heures 12 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 8 heures 20 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 1 heure 10 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 4 heures 23 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 4 heures 58 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 5 heures 19 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 22 heures 5 min
© Here One
© Here One
La minute tech

Oreillettes connectées : l’entreprise qui veut nous implanter un mini-cerveau dans chaque oreille

Publié le 23 janvier 2017
Alors que les oreillettes sans fil commencent déjà se généraliser, la relève semble déjà assurée avec celles faisant appel à l'intelligence artificielle, qui promettent de formidables fonctionnalités.
Jean-Gabriel Ganascia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les oreillettes sans fil commencent déjà se généraliser, la relève semble déjà assurée avec celles faisant appel à l'intelligence artificielle, qui promettent de formidables fonctionnalités.

Atlantico : L’entreprise américaine Doppler Lab veut, avec ses oreillettes, révolutionner le monde de l’audio. En effet, celles-ci pourront traduire en temps réel une langue étrangère parlée en face de nous, donner des informations en temps réel, rendre des conversations plus audibles, etc. Concrètement, quelle pourrait être l’utilité de ces oreillettes dévelopées par Doppler Labs ?  

Jean-Gabriel Ganascia : La société Doppler Labs prétend étendre les facultés d’écoute de notre cerveau sur les oreillettes qu’elle conçoit afin de traiter en temps réel des informations relatives aux sons que nous percevons pour les moduler en fonction de notre sensibilité, ou pour éliminer des bruits gênants, par exemple un enfant qui crie, en vue d’accroître notre confort, ou encore pour traduire automatiquement une langue dans une autre, en suivant le flux de paroles, comme le ferait un interprète. En résumé, il y a trois dimensions importantes ici : les oreillettes sans fil, le traitement du signal avec retour interactif sur un téléphone et la manipulation "intelligente" des sons, comme la traduction.

Les oreillettes sans fil commencent à se généraliser, même si cela fait plusieurs années qu’elles existent. L’absence de prise "Jack" sur les modèles récents d’iPhone atteste de cette tendance. Cependant, l’agrément paraît moins grand qu’avec les casques pour des raisons acoustiques, car elles sont moins enveloppantes, et pour des raisons électroniques, car le débit d’informations est plus faible avec une liaison Bluetooth qu’avec un fil. Il faut donc essayer de compenser ces défauts, en corrigeant le son. C’est ce que propose la société Doppler Labs, en proposant à l’utilisateur d’interagir directement avec le dispositif, pour corriger le signal en fonction de ses propres désirs. Enfin, on peut imaginer d’autres fonctionnalités de plus haut niveau, qui atténueraient, voire retrancheraient, des sons externes, afin de nous aider à nous concentrer sur ce que l’on souhaite écouter, ou encore qui traduiraient en temps réel des langues étrangères. 

Sous-estimons nous les possibilités de créer de l’intelligence artificielle pour nos oreilles ? Quelles peuvent être les différentes technologies auditives de ce type ? Que pouvons-nous attendre au cours des prochaines années ? 

Soulignons d’abord que la traduction automatique pose de nombreux problèmes et que, même si l’emploi des techniques statistiques sur de grandes masses de données a permis de faire des progrès considérables, il paraît encore difficile d’avoir une traduction fiable en temps réel. À cela, ajoutons que la reconnaissance de la parole, elle aussi, constitue un défi considérable. Sans doute, des logiciels comme Siri d’Apple obtiennent-ils des performances  impressionnantes, mais il reste encore de grosses erreurs de reconnaissance, surtout si l’environnement est bruité. Le couplage de la reconnaissance de la parole et de la traduction demeure donc très hasardeux, sauf sur des expressions idiomatiques bien répertoriées et dans d’excellentes conditions d’écoute. Bref, une démonstration publique dans un salon ne prouve pas que l’on sera en mesure de surmonter les obstacles linguistiques entre les peuples…

Indépendamment de la traduction automatique en temps réel, l’intelligence artificielle peut être d’un grand secours dans l’amélioration du confort d’écoute. Ainsi, selon qu’il s’agit de parole et que l’on souhaite aider à comprendre ce qui se dit, ou de musique et que l’on veuille donner plus de chaleur ou de force à l’écoute, l’intelligence artificielle peut aider à préciser les paramètres optimaux pour l’audition. De même, la suppression d’un son est meilleure si l’on anticipe son évolution, ce que peut aider à faire l’intelligence artificielle. Enfin, s’il faut supprimer en parti les sons issus de l’environnement, pour faciliter l’écoute, il ne faut pas non plus isoler totalement l’auditeur, pour éviter les risques, surtout dans certaines situations comme la conduite automobile. Là encore, l’intelligence artificielle est et sera d’un grand secours à mesure que les technologies se perfectionneront.

Existe-t-il réellement une demande pour ce type de produit ? Les données nécessaires et récoltées par l’intelligence artificielle auditive rendent-elles cette technologie effrayante pour le consommateur ?

Indubitablement, il existe un besoin d’amélioration du confort d’écoute dans les situations quotidiennes, que ce soit chez soi, dans sa voiture, au cinéma, dans les gares, dans les transports en commun ou au travail. Toutes les solutions ne passent pas par l’utilisation de casques ou d’oreillettes. On peut aussi imaginer des enceintes d’ambiance qui génèrent des sons dynamiquement, en fonction de la présence des personnes, de leur profil acoustique et de leurs goûts. Ce qu’il importe de retenir, c’est qu’un traitement du signal adapté à l’individu et à la nature du signal, parole ou musique, et, dans le cas de la musique, au type de musique, est utile pour l’agrément des auditeurs. Cela n’a rien d’effrayant, bien au contraire.

Néanmoins, on se doit de signaler ici que l’on n’a pas attendu la société Doppler Labs et ses oreillettes pour aborder ces problèmes et que l’on n’a pas non plus besoin de traverser l’Atlantique pour écouter de la musique en ajoutant des techniques d’intelligence artificielle au traitement du signal. À titre d’illustration, il existe une société d’origine française, Arkamys, qui travaille sur ce sujet depuis bientôt vingt ans en collaboration avec les plus grands laboratoires de recherche de notre pays, en particulier avec des laboratoires du CNRS dont sont issus ses fondateurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 23/01/2017 - 08:07
Pas mal tout cela
Pour tricher aux examens