En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

07.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 31 min 51 sec
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 19 heures 19 min
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 20 heures 27 min
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 21 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 49 min 23 sec
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 1 heure 42 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 2 heures 16 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 18 heures 52 min
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 19 heures 58 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 1 jour 1 heure
© wikipédia
Minute Tech bracelets connectés
© wikipédia
Minute Tech bracelets connectés
La minute tech

Ces bracelets connectés accusés de violer les lois européennes de protection des données personnelles

Publié le 21 novembre 2016
Les objets connectés que nous utilisons de plus en plus permettent la récupération d'un très grand nombre de nos données personnelles, par le contournement des législations en vigueur pour lutter contre cette pratique à laquelle s'adonnent les entreprises, mais aussi les gouvernements.
Olivier Babeau est essayiste et professeur à l’université de Bordeaux. Il s'intéresse aux dynamiques concurrentielles liées au numérique. Parmi ses publications:   Le management expliqué par l'art (2013, Ellipses), et La nouvelle ferme des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Babeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Babeau est essayiste et professeur à l’université de Bordeaux. Il s'intéresse aux dynamiques concurrentielles liées au numérique. Parmi ses publications:   Le management expliqué par l'art (2013, Ellipses), et La nouvelle ferme des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les objets connectés que nous utilisons de plus en plus permettent la récupération d'un très grand nombre de nos données personnelles, par le contournement des législations en vigueur pour lutter contre cette pratique à laquelle s'adonnent les entreprises, mais aussi les gouvernements.

Atlantico : Les fabricants de bracelets connectés sont accusés par le Conseil Norvégien des consommateurs de recueillir de nombreuses données personnelles sans que l'utilisateur le sache, et ce en dehors même de l'exercice physique. L'opacité du traitement de ces données leur est également reprochée. Peut-on envisager, qu'effectivement, les utilisateurs aient été espionnés à leur insu via ces objets connectés ?

Olivier Babeau : Cette affaire est révélatrice d’un enjeu économique, social et politique fondamental des prochaines années : celui de la collecte massive de données concernant nos faits et gestes (littéralement dans ce cas !) et de leur utilisation. Lisons quelques-uns des reproches énoncés par le Conseil norvégien des consommateurs : "aucune des entreprises ne signale formellement les changements de leurs conditions d’utilisation des données"; elles "collectent plus de données que nécessaire pour fournir leurs services", aucune d’entre elles "n’expliquent complètement avec qui elles peuvent partager leurs données"Ces reproches pourraient être appliqués à un très grand nombre d’autres acteurs du numérique ! En réalité, je crois que l’agence gouvernementale norvégienne met les pieds dans le plat en dénonçant une immense hypocrisie dans la façon dont fonctionne d’ores et déjà le système sans l’avouer tout à fait. L’utilisation extensive et débridée des données collectées, c’est le roi nu du conte d’Andersen !

Bien sûr que nous sommes d’ores et déjà espionnés à notre insu. En pratique, combien d’entre nous lisent réellement les conditions générales d’utilisation qui stipulent le type de suivi qui est fait par chaque application ou site que nous utilisons ? Sommes-nous vraiment conscients de l’usage qui est fait des données que nous laissons derrière nous, même si nous sommes théoriquement prévenus ? Cela nous préoccupe-t-il d’ailleurs vraiment ?

La protection contre l’espionnage reste possible (utilisation de Vpn, suppression des cookies, désactivation des options automatiques, etc.), mais elle nécessite des efforts particuliers que le grand public ne réalisera jamais.

Les pratiques de pistage sont déjà répandues et l’affaire de ce bracelet n’est qu’une infime partie émergée de l’iceberg. Nombre d’applis de nos smartphones nous préviennent déjà qu’elles fonctionnent en-dehors du moment de leur utilisation, c’est-à-dire notamment qu’elles recueillent des données sur nos déplacements en permanence. Les données du podomètre intégré sont aussi probablement utilisables facilement. Le pistage est réel, et il est de plus en plus élaboré. Avec les objets connectés que nous allons utiliser de plus en plus, en particulier concernant la santé, cette connaissance que les réseaux captent de nous va devenir plus complète que jamais.

A quoi les données recueillies auraient-elles pu servir ? De quel type de données parle-t-on ?

Deux types d’acteurs sont intéressés par la connaissance intime de la population : les entreprises et le pouvoir politique.

Les entreprises cherchent à mieux vous connaître pour vendre plus. Il peut s’agir de connaître vos goûts pour vous proposer le bon produit, ou bien vendre cette connaissance pour cibler une communication publicitaire (modèle de Google), ou bien encore d’accéder en profondeur à vos mécanismes mentaux pour actionner le levier qui précipitera votre décision. Les techniques de vente n’ont pas attendu Internet pour utiliser à fond tous les ressorts de la psychologie, mais grâce au numérique elles disposent désormais d’une connaissance dépassant de loin les traditionnelles données professionnelles et démographiques dont le marketing se servait autrefois. Comme le dit l’agence, cela permet aussi à l’entreprise d’introduire une discrimination par le prix, c’est-à-dire de faire varier le prix en fonction de ce que l’on sait de vous afin de vous faire payer le maximum…

Ces pratiques me font moins peur que celles des gouvernements. Avant-hier, la police disposait de votre adresse, pouvait intercepter des lettres et essayer de surveiller vos déplacements. Cela était très imparfait et seulement faisable sur une échelle relativement réduite. Hier, avec le début des réseaux, elle pouvait plus facilement écouter les conversations, recueillir les actions bancaires et paiements, suivre les déplacements (via votre smartphone) sur une base beaucoup plus large. Demain, elle sera capable de suivre la quasi-intégralité de la population dans toutes ses dimensions, sauf la pensée. La plus grande nouveauté dans les années qui viennent sera sans doute la facilité à intégrer les différentes sources de données pour reconstituer les éléments concernant chacun d’entre nous : ceux d’une caméra de surveillance (pardon, "vidéo-protection"), de votre réfrigérateur, de votre tensiomètre, de vos messages en ligne, de votre navigation sur internet, etc. C’est cela qui me semble vraiment terrifiant. L’actuelle logique de protection et d’infantilisation d’ores et déjà à l’œuvre justifiera l’utilisation de développements d’outils de contrôle social sans cesse plus parfaits. La récente affaire du fichier TES qui doit répertorier les 60 millions de Français n’est qu’une étape de plus qui sera inéluctablement franchie un jour ou l’autre, et largement dépassée. L’existence de cette immense machine de surveillance, qui grossit petit à petit, serait létale pour notre liberté, non seulement parce qu’elle passerait en grande partie par la multiplication des limites à nos décisions au nom de notre bien, mais aussi parce qu’elle permettrait à une dictature totalitaire de s’imposer sans rébellion possible.

On peut souhaiter que les actions en justice qui fleurissent à l’encontre des entreprises soient l’avant-garde d’une lutte tout aussi déterminée contre la surveillance étatique, et non de simples contre-feux destinés à nous faire croire que le seul problème vient du secteur privé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

07.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires