En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
La minute Tech

Rentrée des universités : comment choisir le bon ordinateur pour suivre ses cours

Publié le 05 septembre 2016
Avec T. K.
Trouver un ordinateur fonctionnel et capable de répondre à ses besoins lors de ses études est souvent un défi, en particulier pour les étudiants disposant de ressources financières modestes.
T. K. est technico-commercial senior chez le premier fabricant de pc français. Il souhaite conserver son anonymat.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
T. K.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
T. K. est technico-commercial senior chez le premier fabricant de pc français. Il souhaite conserver son anonymat.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trouver un ordinateur fonctionnel et capable de répondre à ses besoins lors de ses études est souvent un défi, en particulier pour les étudiants disposant de ressources financières modestes.
Avec T. K.

Atlantico : Pour un ordinateur portable à usage scolaire, quels sont, selon vous, les critères principaux à privilégier ?

T.K : Techniquement parlant, plus l'ordinateur est puissant et plus il sera confortable à utiliser au quotidien. Cependant, la puissance a un coût qui ne peut être assumé par toute les bourses. En conséquence il faudra déterminer les critères les plus importants pour l'utilisateur :

- Puissance de calcul brute : en soit elle est peu utile pour un usage bureautique typique d'un travail scolaire généraliste, mais il y a cependant un minimum pour ne pas avoir de sensation de lenteur exacerbée.

- Quantité de mémoire vive : le minimum à respecter pour le confort est 4Go, en dessous l'ordinateur est anémique pour une utilisation quotidienne ; au-dessus seule l'utilisation pourrait le justifier mais cela ne passera pas dans un budget limité.

- Espace disque local : privilégier la vitesse à l'espace ; mieux vaut avoir un disque dur externe pour stocker les fichiers et soulager le système de leur poids. Le SSD est l'idéal mais plus cher et plus petit qu'un disque classique.

- Espace disque online : le Cloud est un outil de sauvegarde utile pour des fichiers importants. Dans le domaine de la bureautique cela ne coûte rien car on a souvent des espaces de stockages gratuits avec son opérateur internet et ses adresses mail. Ces espaces sont suffisants pour stocker des centaines, voir milliers de fichiers de bureautique en fonction du rapport poids des fichiers/espace alloué. A savoir également que parfois de l'espace online est offert par les constructeurs lors de l'achat de certains PC mais cela est rarement précisé au préalable.

- La taille de l'écran : plus l'écran est grand plus le coût augmente, plus le confort d'utilisation progresse relativement et plus le PC est lourd. Viser la FullHD pour avoir une résolution suffisamment fine et ne pas passer son temps à "scroller" les documents et les pages web, ce qui fait perdre du temps de façon considérable. Dans la mesure du possible, privilégier une dalle mate antireflet plutôt que brillante. Ce dernier point est malheureusement délicat, car peu de PC portables sont en dalle mate, une histoire de mode ridicule.

- L'autonomie : un point très important, mais qui dépend encore une fois du budget et du choix des critères précédents. Ces critères permettent de guider un utilisateur dans le choix d'un pc portable.

Pour les bourses les plus modestes, quels sont les ordi portables qui puissent répondre aux besoins des étudiants dans leurs tâches scolaires tout en étant accessibles ?

A moins de 400€ il n'y aura pas de miracle et les modèles élus seront rares :

- Il y a ce modèle, intéressant uniquement pour la taille de l'écran, mais ceci est un placebo car cette taille n'apporte rien face à un modèle comme celui-ci, pour la simple et bonne raison que la résolution de l'écran est strictement identique, en conséquence on n'affichera pas plus d'information sur le 17 que sur le 15.6 ou un 11.6 à résolution équivalente. En gros le grand écran n'apportera rien à un usage bureautique classique. Mieux vaudra privilégier le modèle en 15".

Cependant nous restons sur un processeur trop limite pour ces deux modèles : ce produit permet de passer un cap en terme de puissance efficiente en utilisation et représente le meilleur rapport prestation/prix dans les modèles à moins de 400€.

Sont écartés les modèles avec des écrans de moins de 13.3 pouces en raison d'un inconfort certain au quotidien.

A moins de 500€ il n'y a pas beaucoup plus d'élus mais ils sont plus équilibrés en règle générale :

- Un modèle particulier mais plein de compromis intelligent. Une dalle de 14 pouces FULLHD (rare dans cette gamme de prix), un processeur correct et un SSD de 128Go en lieu et place du classique disque dur. 128Go, cela parait peu, mais pour de la bureautique c'est très suffisant. Vitesse et temps d'accès sont 10 fois plus rapides qu'un disque classique et vont permettre à ce notebook d'offrir un confort d'utilisation remarquable au quotidien et ce en plus de sa taille et de son poids "slim".

- Un produit orienté "pro" mais très bien pour notre sujet au regard de son tarif. Un écran classique avec une faible résolution, il sera donc moins productif que le précédent produit mais peut-être plus confortable car moins fin (à l'appréciation de l'utilisateur potentiel), un disque dur hybride qui permet d'avoir une capacité dans la norme pour le stockage et intègre une petite partie de stockage flash invisible pour optimiser et accélérer le système à l'usage. Le processeur est pour sa part plus véloce mais moins multitâche car dual core au lieu de quad core pour le précédent produit.

Dual core ou quad core, tout dépend de la priorité de l'utilisateur. Mieux vaut un petit quad core (Pentium) qu'un dual core légèrement plus puissant (Core i3) si l'on souhaite utiliser plusieurs logiciels en même temps.

- Un mix de portabilité avec un écran 13.3 pouces, cela apporte une mobilité supplémentaire (poids réduit) et une plus grande autonomie sur batterie (le double des modèles classiques en moyenne). En revanche la taille de l'écran peut être inconfortable et sa résolution faible pénalisante en terme de quantité d'informations affichée. Le processeur est puissant mais reste un dual core et le disque dur est hybride, donc plus réactif qu'un modèle classique. Tous ces modèles possèdes des avantages et des inconvénients qui seront différents en fonction de l'utilisateur. Mais ils représente une sélection plutôt homogène et s'attachant aux critères principaux de sélection.

Les ordi/tablettes sont-ils de bon compromis pour un usage scolaire de tous les jours ?

La plupart des modèles hybrides manque de confort et de puissance. Souvent basé autour d'une architecture très basse consommation et d'écran de petite taille, ils ne permettent pas de travailler convenablement. Ils n'ont pour eux q'un encombrement réduit et une autonomie supérieurs. Le clavier est par ailleurs très petit avec des touches très rapprochées entres elles, ce qui gène lors de la saisis.

Les ordinateurs sont-ils désormais indispensables pour suivre des études ?

Les ordinateurs ne sont pas réellement indispensables dans l'absolue, mais constituent aujourd'hui un outil de travail essentiel pour augmenter la capacité de travail et la productivité. L'outil informatique permet un accès à une quantité d'information en un minimum de temps et d'espace qui facilite le travail. L'usage d'un ordinateur portable en cours n'est pas indispensable, mais il le devient une fois le cours terminé et que l'on souhaite travailler dans l'immédiat ou durant un long trajet en transport par exemple. L'outil informatique est essentiel pour apprendre et travailler dans l'efficacité mais n'est pas une finalité en soit ; si l'on n'écoute pas, l'ordinateur ne servira pas à grand chose.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires