En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Atlantico Green fonte des glaces Groenland
Base militaire
Les dessous de la Guerre froide révélés : une autre conséquence inattendue de la fonte des glaces au Groenland
Publié le 02 septembre 2016
Installée sous la glace du Groenland depuis les années 1960, la base militaire américaine “Camp Century” refait surface dans l’actualité : des documents officiels trouvés par une équipe de chercheurs confirment l'ensevelissement de nombreux produis toxiques utilisés à l'époque. Mauvais timing : le réchauffement climatique risque de faire fondre la glace dans laquelle ils sont conservés.
Gaël Durand est chargé de recherche au CNRS. Spécialiste du thème de la dynamique des glaciers côtiers de l'Antarctique et du Groenland, il est directeur adjoint du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'Environnement. Il est aussi co...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaël Durand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaël Durand est chargé de recherche au CNRS. Spécialiste du thème de la dynamique des glaciers côtiers de l'Antarctique et du Groenland, il est directeur adjoint du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'Environnement. Il est aussi co...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Installée sous la glace du Groenland depuis les années 1960, la base militaire américaine “Camp Century” refait surface dans l’actualité : des documents officiels trouvés par une équipe de chercheurs confirment l'ensevelissement de nombreux produis toxiques utilisés à l'époque. Mauvais timing : le réchauffement climatique risque de faire fondre la glace dans laquelle ils sont conservés.

La base militaire “Camp Century” érigée sous la glace du Nord du Groenland durant la Guerre froide fut désertée par les Américains en 1967. Derrière eux a été abandonnée une quantité de déchets chimiques s’élevant, d’après une étude publiée ce mois-ci dans la revue AGU (lire ici), à 2.0*10^3 tonnes. Des résidus des activités radioactives de l’époque y seraient même encore conservés. Pourquoi de telles données sont particulièrement alarmantes aujourd’hui ? 

Gaël Durand : Le contexte contemporain du changement climatique, de la fonte accélérée du Groenland, et du retrait rapide de ses glaciers côtiers est, de manière générale, plutôt alarmant. Depuis les années 1960, le réchauffement climatique n’a cessé d’augmenter, en particulier dans la région de l’Arctique, où il s’avère être deux fois plus rapide qu’autour du reste de la planète. Si la présence de cette base militaire au Nord de l’île est aujourd’hui si problématique, c’est parce que l’armée américaine lui avait imaginé une évolution toute autre. L’idée était la suivante : en quittant les lieux, ils étaient persuadés que la ville allait s’enfoncer rapidement dans la calotte et que les déchets ne seraient rejetés sur les côtes que de nombreux millénaires après leur départ. Et puis, ils pensaient aussi qu’en s’écoulant, les nombreuses substances chimiques se dilueraient...Seulement, la prévision temporelle se trouve quelque peu réajustée : tous ces détritus pourraient émerger dans les siècles à venir. La conséquence ? Une pollution aussi importante qu’inévitable des eaux environnantes. 

Quelles sont les répercussions physiques de la fonte des glaces, et qui plus est, de la fonte des glaces abritant de tels éléments toxiques ? 

La fonte des glaces est responsable de nombreuses répercussions physiques. Tout d’abord, il est évident qu’elle provoque une diminution du volume de glace stocké dans la calotte, ce qui contribue à l’élévation du niveau des mers. Notez qu'aujourd’hui, cette élévation est de l’ordre de 2/3 mms par an pour ce qui est des environs du Groenland. Il y a trente ans, elle n’excédait pas le 1 mm par an ! En outre, elle modifie les propriétés des océans : plus on y ajoute de l’eau douce, plus la circulation des eaux est bouleversée, ce qui déforme les étendues de glace de mer. Enfin, la fonte des glaces révolutionne la nature des propriétés de la surface du Groenland : la masse de neige diminue, le sol s'assombrit, absorbe plus d’énergie, et ses températures augmentent. 

Prenant en compte toutes les modifications qu’une fonte des glaces classique engendre, il n’est pas difficile d’imaginer l’ampleur des impacts qu’occasionerait le déversement des produits chimiques dans l’Arctique. La faune et la flore seront d’autant plus dégradées : imaginez un peu la réaction d’un bouleau ou d’un saule avec des carburants diesels ou de l’eau radioactive ! L’activité humaine, qui y développée, risque, elle aussi, d’être concernée : on peut conjecturer que la pêche, les prospections minières ou pétrolières seront, d’une manière ou d’une autre, affectées. 

La calotte glaciaire recouvrant “Camp Century” pourrait avoir fondu d’ici 2090. Est-il possible d’éviter le déversement des produits toxiques dans l’océan Arctique ?

Attention, les prévisions mentionnées par l’étude américaine ne concerne que la couche de glace qui se situe au-dessus de la base militaire. L’ensemble de la calotte n’aura pas disparu d’ici là. En ce qui concerne le déversement, il est inévitable. Néanmoins, j’imagine que l’on pourrait agir sur la constitution de ces polluants : il faudrait sûrement les décontaminer à mesure qu’ils émergent. Mais je doute que cela soit simple, et il est fortement probable qu’une partie des polluants soit acheminée jusque dans les océans...

L’impact de tels déversements se limite-t-il à des risques environnementaux ? Peut-on imaginer que la fonte de glaces dans ces régions déterre la hache de guerre (froide) des différents belligérants, et provoque de nouveaux conflits géopolitiques ?

Il y aura certainement des impacts géopolitiques qui ne se posaient pas jusqu’alors. Qui doit être jugé responsable ? Qui prend en charge les coûts de décontamination ? Les Américains ? Les quelques habitants qui résident sur l’île ? Le Groenland a pour statut celui d’un territoire autonome au sein de la “Communauté du Royaume danois”, mais ce ne sont sûrement pas les Danois, ni même le peuple groenlandais à qui il incombe de prendre ces responsabilités… Seul le temps nous le dira. D’ailleurs, les questions de stockage des déchets ne peuvent s’envisager qu’en prenant en compte l’état des connaissances d’une époque donnée. Or, et nos connaissances et la situation environnementales risquent bien d’être transmués d’ici 2090. Donc il est difficile de faire une estimation valide aujourd’hui des conséquences géophysiques et politiques du phénomène qui menace “Camp Century”.

Propos recueillis par Victoire Barbin Perron

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Angela Merkel prise de tremblements en pleine cérémonie officielle à Berlin
07.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires