En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 32 min 20 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 51 min 18 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 4 heures 15 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 4 heures 54 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 5 heures 17 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 5 heures 19 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L'habile stratégie de Xi Jinping pour placer la Chine au centre de l'échiquier mondial

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les moyens efficaces pour lutter contre le cancer, LA maladie du XXème siècle qui pourrait être vaincue dans les prochaines décennies

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Environnement
Effet collatéral

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

il y a 5 heures 21 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 44 min 17 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 5 heures 26 sec
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 5 heures 17 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le libéralisme : seul véritable humanisme

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Histoire
Ave Zemmour !

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Economie
Préjugés

Pascal Salin : "Nombre de Français sont allergiques au libéralisme car ils ignorent l’amélioration de leur vie qu’apporterait un vrai libéralisme"

il y a 5 heures 23 min
Rhétorico Laser foot Euro, 2016 Bleus France Deschamps Giroud
Rhétorico Laser foot Euro, 2016 Bleus France Deschamps Giroud
Rhétorico-laser

Euro 2016 : petit debrief rhétorique de nos debriefeurs de matchs

Publié le 04 juillet 2016
L’Euro 2016 n’est pas seulement un festival de buts et de surprises : c’est aussi un immense déploiement de rhétorique, voire chez certains commentateurs, de pure éloquence.
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Euro 2016 n’est pas seulement un festival de buts et de surprises : c’est aussi un immense déploiement de rhétorique, voire chez certains commentateurs, de pure éloquence.

Certes, la langue de bois a une large place dans la rhétorique de nos footballeurs. C’est le cas des sélectionneurs qui, comme les politiques, ne veulent pas dévoiler leur jeu à l’avance. Tout comme un Président qui entretient le suspense sur le futur remaniement, le sélectionneur garde jalousement le secret de sa prochaine équipe (Ah ! le fameux « dispositif » !), quitte à meubler une conférence de presse entière de généralités et de tautologies : « quand un match n’est pas joué il n’est pas gagné » ; « il n’y a pas de petits adversaires », « ce qui s’est passé, on ne peut pas le changer » etc. Didier Deschamps est sans conteste champion en la matière : celui qui lui fera avouer quel sera son choix, de Rami ou d’Umtiti,, de Sissoko ou de Kanté, n’est pas encore né. L’interpellation, toujours souriante, des journalistes est un de ses tours préférés : « vous le ne saurez pas, même si vous insistez ». Fermez le ban. Mais l’homme a plus d’une balle dans son fusil rhétorique : il manie la litote avec aisance (« les Islandais ne sont pas en ¼ de finale par hasard ») ; l’euphémisme (« on s’est dit des choses à la mi-temps ») ; et l’image lui vient volontiers : « il a fallu secouer le cocotier ». Une telle panoplie devait nécessairement en faire un des personnages préférés de Nicolas Canteloup.

Mais rien ne vaut les commentaires des « experts ». Les médias rivalisent de plateaux prestigieux où anciens internationaux débattent avec des journalistes sportifs ou même des « people » sur les mérites respectifs des joueurs et des équipes. Mention particulière doit être faite de la très populaire « Dreamteam » de BFM TV animée avec brio par Jean-Baptiste Boursier, qui passe aussi bien la parole que Payet le ballon, et qui lorsque le débat s’étiole devient un grand relanceur comme le Pogba des meilleurs jours. Arbitre également à ses heures, lorsque ces garçons éternels que sont les « footeux » tombent dans une cacophonie de cour de récré. Assurer une telle fluidité de l’émission dans de telles conditions relève du grand art.

Car ils ne sont PAS d’accord, les garçons, mais alors pas du tout : partisans du « 4-4-2 » contre fanatiques du « 4-3-2-1 », supporters de l’attaque « dans l’axe » contre stratèges du débordement latéral, théoriciens de la « sentinelle » contre théologiens du milieu offensif, adeptes de la « folie dans le jeu » contre sages de la patience constructive ; sans compter les pour « Matuidi à gauche » et les pour « Matuidi à droite », les pro et les anti Pogba, les Sissokophiles et les Sissoko-sceptiques, les inconditionnels de Griezmann et les inquiets pour Griezmann… Tous s’envoient des escadrilles d’arguments puisant dans la grande histoire du football (de la coupe du Monde 1958 au dernier match de Leicester) comme dans la psychologie individuelle et collective ; et bien sûr dans la technique invoquée tous azimuths, quitte à noyer le profane (que je suis) sous le calcul savant des « intervalles », la sophistication des arrières « coulissants » et autres « dispositifs en losange ». 

Et, dans l’empoignade générale, les contre-arguments se multiplient sur le plateau comme les contres sur le terrain :

Réfutation factuelle : « Mais non, voyons, à Arsenal il joue à gauche ». 

Minimisation : « Oui, il a touché beaucoup de ballons mais il n’en a pas fait grand-chose »

Marginalisation : « Le talent c’est bien, mais l’essentiel c’est l’envie » 

Contextualisation : « Allons ! On ne peut pas comparer un match de Ligue 1 et un quart de finale de l’Euro »

Raisonnement par l’absurde : « Si on suit ta logique, on sort Kanté que tu avais pourtant mis au centre de ton dispositif »  

Reformulation : « en football, il n’y a pas de certitudes mais il y a des confirmations »

Péjoration : « Ce n’est pas un joker, c’est un pis-aller »

Antiphrase : « C’est vrai que la France a rencontré jusqu’ici des équipes de premier plan ! »

Le procédé favori est celui de la substitution, car chacun tient à placer son idée ou son homme : « Et si on parlait du vrai problème : la défense ! » ; « Bon, on a beaucoup parlé de Pogba, mais le vrai sujet c’est Matuidi » ; « On est bon face à l’Islande d’accord, mais ce qui compte c’est face à l’Allemagne etc. »   

Qui dira désormais que le football n’est pas un sport savant ? Et que l’homme n’est pas décidément un animal interprétatif ? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 10/07/2016 - 18:04
La "substitution finale"
La France en finaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaale!