En direct
Best of
Best Of
En direct
Atlantico Green
Attention à vos jardins : les limaces qui n'hibernent plus à cause du dérèglement climatique débarquent
Publié le 11 mai 2016
Les températures douces et le retour aux méthodes traditionnelles de culture favorisent l'augmentation et le développement de limaces plus voraces que jamais.
Philippe Minot est jardinier.Il tient le site http://www.jardin-jardinier.com.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Minot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Minot est jardinier.Il tient le site http://www.jardin-jardinier.com.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les températures douces et le retour aux méthodes traditionnelles de culture favorisent l'augmentation et le développement de limaces plus voraces que jamais.

Atlantico : D'après le Centre de conservation naturelle BugLife, les limaces n'hibernent plus. Comment expliquer ce phénomène?

Philippe Minot : Depuis quelques années, il n'y a plus vraiment d'arrêt de vie végétative pour les limaces comme pour le reste des animaux des jardins, à cause des températures trop douces. Les limaces ne sont pas les seules à ne pas hiberner. Toutes les larves qui disparaissent habituellement pendant la gelée, les "gentilles" comme les "méchantes", vont être favorisées par les températures positives. Normalement, si les limaces bougent encore un peu à 5°C, elles ne sont plus actives en dessous de cette température. En dessous de zéro, elles hibernent. Et si elles ne sont pas à l'abri, en dessous de -3°, -4 °, elles meurent.

 

Le réchauffement climatique mais aussi le retour aux techniques de jardinage traditionnelles participent au réchauffement de la terre. En effet, les pratiques culturales, comme les taillis, les paillages, les compostes, permettent de garder la terre chaude pendant l'hiver. Les limaces se mettent à l'abri dans ces endroits-là, protégés des gelées. Elles creusent la terre, relativement en profondeur, se mettent à l'abri sous des arbres, sous les murets. Bien sûr, elles ne font pas leur trou comme un ours mais elles peuvent avancer de 20-30 cm sous terre pour se protéger.

 

 

Est-ce le début d'une nouvelle génération de limaces qui n'hibernent plus, ou seulement un phénomène ponctuel?

Les limaces n'hibernent plus depuis plusieurs années. Ne voyant pas l'hiver, elles restent actives. Elles suivent la végétation. Lorsque la flore se développe en hiver, la faune suit. S'il y a de quoi se sustenter et que la terre est chaude, elles ne vont pas s'endormir. En décembre, jusqu'en janvier, la terre était à 12°, c'était tout à fait exceptionnel ! Mais justement, je pense que ce phénomène est aussi inédit que la température des hivers derniers. Je ne crois pas à une nouvelle génération de limaces mutantes qui resteraient en éveil de façon permanente. Il suffit que nous ayons un hiver froid, et les limaces feront comme tout le monde, elles ne resteront pas dehors à se laisser geler. Leur réflexe animal les poussera vers un abri.

 

 

Si la limace n'hiberne plus, peut-elle alors se reproduire ? Quelles conséquences cela entraine-t-il sur l'environnement?

Traditionnellement, la limace pond ses œufs en automne et au printemps. L'été, le manque d’eau d'une saison trop caniculaire l'empêche de créer du mucus, essentiel pour se déplacer. L'hiver, les températures trop basses sont des risques importants pour leur propre survie et celle de leurs petits. Mais avec ce bouleversement des températures, les limaces peuvent pondre toute l'année. L'été est plus humide et l'hiver moins froid.

 

La multiplication des limaces est aussi due au fait qu'on n'utilise moins de produits phytosanitaires dans les jardins. Moi je n'en utilise plus du tout. Ces bestioles trinquaient quand on mettait du produit chimique dans la terre. Aujourd'hui, on utilise du paramol qui ne tue pas les gastéropodes. Les limaces, comme les autres nuisibles, se multiplient quand la terre est naturelle, travaillée à la main, dans le respect de l'environnement.

 

Elles peuvent être un nuisible et un atout pour le jardin. Les petites sont les plus voraces et celles qui faut le plus craindre. Elles dévorent certains légumes, et certaines plantes d'ornement comme les hostas, les clématites, qu'on a toujours tant de mal à faire pousser. L'augmentation des limaces accroitra de façon logique les dégâts dans le jardin. Les limaces carnivores, les grosses limaces orange, sont plus utiles. Elles s'attaquent très peu aux pousses du potager. En revanche, elles dévorent les petites limaces, appelées dans certaines régions "loches", qu'on trouve cachées dans les salades même après plusieurs rinçages et contre lesquelles on ne peut pas faire grand-chose. 

 

 

Y a-t-il des solutions biologiques pour lutter contre la multiplication des limaces?

Pour se débarrasser des limaces, il y a mille méthodes invoquées : la bière, les cendres, le taillis, le chanvre, la suire, etc. Le principe, dans tous les cas, est de gêner les limaces dans leur déplacement. Elles essayent une, deux fois de venir ; si à chaque fois le chemin est compliqué, elles abandonnent.

Par exemple, si vous avez des fraisiers, mettez de la paille de lin afin qu'elles ne puissent plus avancer ; elles sont alors coincées. La bière est plus une légende qu'une réalité car à chaque fois qu'on fait l'expérience, on n'a pas vu de réels effets. En théorie, elles sont censées être assoiffées par la bière... En revanche, les planches humides fonctionnent vraiment bien. Elles attirent les limaces et font diversion.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
05.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
06.
Votre mémoire pourra-t-elle être piratée dans le futur ? La réponse est plus inquiétante que vous ne le croyez
07.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 08/05/2016 - 11:14
Limaces
La passion pour le sacrosaint "bio" a aussi ses inconvénients, essayons là aussi de "raison garder" (Montaigne)