En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 2 heures 58 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 3 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 4 heures 22 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 6 heures 32 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 8 heures 46 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 9 heures 18 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 10 heures 25 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 11 heures 18 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 3 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 4 heures 8 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 5 heures 4 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 7 heures 5 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 8 heures 36 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 8 heures 48 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 10 heures 21 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 10 heures 36 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 10 heures 56 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 11 heures 23 min
La minute tech

Au cœur des plans de Google pour rendre la réalité virtuelle épatante pour tous

Publié le 18 avril 2016
En ayant donné la direction de sa division de réalité virtuelle à Clay Bavor, Google semble se rapprocher de son objectif de démocratisation de ce système. Adepte des innovations excentriques (test de télétransportation en 2013) et surtout petit génie précoce (essai de réalité virtuelle à l'âge de 12 ans), il incarne le futur de Google et avec lui, l'entreprise californienne pourrait encore aller plus loin.
Jean-Gabriel Ganascia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En ayant donné la direction de sa division de réalité virtuelle à Clay Bavor, Google semble se rapprocher de son objectif de démocratisation de ce système. Adepte des innovations excentriques (test de télétransportation en 2013) et surtout petit génie précoce (essai de réalité virtuelle à l'âge de 12 ans), il incarne le futur de Google et avec lui, l'entreprise californienne pourrait encore aller plus loin.

Atlantico : Avec cette nouvelle configuration ainsi qu'avec sa notoriété et ses moyens financiers, Google semble se placer en tant que leader de la réalité virtuelle. Qu'en est-t-il ?

Jean-Gabriel Ganascia : Les choses sont allées très vite : quelques mois après l’annonce du projet Oculus Rift en 2012, des ingénieurs de l’institut culturel Google de Paris on décidé de développer le Cardboard, un masque en carton avec deux lentilles en plastique sur lequel on peut installer un téléphone portable. Le dispositif a été présenté en juin 2014 au GoogleI/O (la conférence annuelle de Google) de San Francisco afin de motiver les développeurs, puis il a été commercialisé en 2015. C’est une solution extrêmement astucieuse parce que très bon marché. En effet, si vous disposez d’un téléphone sous Androïd, vous pouvez télécharger le logiciel gratuitement. Il ne reste qu’à acheter le Cardboard à 10,99€ sur Amazon, là où l’Oculus Rift est annoncé à 699€, sans compter le PC nécessaire. La stratégie de Google repose sur une démocratisation de la réalité virtuelle qui devient quasiment gratuite, pourvu que l’on dispose d’un smartphone, ce qui est le cas de tout le monde aujourd’hui. En effet, les smartphones contiennent déjà l’essentiel des dispositifs matériels nécessaires, à savoir un écran, qui peut éventuellement divisé en deux, un pour chaque œil, un processeur qui calcule deux vues 3D, l’une pour chaque œil, un accéléromètre et un générateur sonore. Il reste à concevoir de nouveaux logiciels 3D qui tirent parti de la réalité virtuelle. La stratégie de Google vise à susciter la création de ces logiciels. C’est la raison pour laquelle Google a investi dans Tilt Brush, un logiciel de dessin en 3D, et dans Magic Leap, une start-up qui travaille sur la superposition d’objets à des images de synthèse tridimensionnelles.

Avec Clay Bavor à la direction du secteur réalité virtuelle, des analystes estiment que la réalité virtuelle devrait dépasser la télévision d'ici 2026. On entend également parler de l'émergence ces prochaines années de téléphones portables "tout 3D et tout réalité virtuelle" et de possibilité de caméras pouvant capturer la réalité virtuelle. Comment peuvent-elles se matérialiser ? A quelles autres innovations pouvons-nous nous attendre ces prochaines années?

Beaucoup d’applications sont aujourd’hui envisageables et Clay Bavor semble vraiment enthousiaste. Dès aujourd’hui, les premières applications commencent à voir le jour. Il s’agit essentiellement de faire des visites virtuelles en trois dimensions, ce qui peut être utile pour le tourisme ou la publicité. Mais il existe bien d’autres utilisations potentielles de la 3D, en particulier pour le dessin d’animation, le jeu vidéo ou le domaine éducatif. On imagine aisément des applications en mathématiques, pour donner une intuition géométrique, en physique ou en biologie, pour montrer certains objets, ou encore en histoire et en géographie etc. Ceci étant, lorsqu’on dit que la réalité virtuelle devrait dépasser la télévision, cela ne veut pas dire qu’elle aurait les mêmes usages, car la réalité virtuelle se caractérise par son aspect actif et individuelle, tandis que la télévision se regarde plutôt passivement et souvent de façon collective, au sein de la famille. De toutes les façons, on note depuis longtemps un désintérêt des jeunes générations pour la télévision. Pour réaliser cela avec une qualité suffisante sur un téléphone portable, il faut un processeur puissant, plus puissant que ceux qui existent aujourd’hui afin de générer des images de synthèse de qualité, et des capacités mémoires plus grandes, pour avoir des vidéos 3D en stéréo. De même, il faut des accéléromètres très sensibles, afin d’éviter le décalage entre le mouvement et de déplacement des images. Enfin, on a besoin de beaucoup d’outils de conception d’images tridimensionnelles, dont des caméras qui pourraient, par exemple, aider à avoir l’équivalent de StreetView en réalité virtuelle stéréoscopique.

Quelles sont aujourd'hui les limites techniques de la réalité virtuelle? Comment seront-elles comblées dans le futur?

Rappelons d’abord que la réalité virtuelle vise une illusion totale de la réalité, ce dont on rend compte en ayant recours à trois concepts : l’immersion, l’interactivité et la navigation. L’immersion totale sollicite tous nos sens : la vision, l’ouïe, le toucher, la kinesthésie (c’est-à-dire la sensation de mouvement) et, pourquoi pas, l’olfaction. Pour la vision, nous avons aujourd’hui la synthèse d’images stéréoscopiques. Pour le son, nous pourrions éventuellement concevoir un paysage sonore généré automatiquement. Cela fait parti des perspectives envisagées sur le long terme par Clay Bavor, mais cela ne sera pas immédiat, même si c’est possible. Concernant le toucher et la kinesthésie, il faudrait insérer des dispositifs haptiques, ce qui existe, par exemple pour les simulateurs de vol, mais qui paraît nettement plus difficile à greffer à un dispositif grand public. Enfin, les projets de stimulation olfactive posent des problèmes d’évacuation extrêmement délicats à résoudre. L’interactivité est assurée par des accéléromètres qui mesurent les mouvements de la tête ou du corps dans toutes les dimensions et calculent, à partir de cela, le déplacement des images, voire éventuellement des sons. A cela, il faudrait ajouter la possibilité de saisir des objets et de les déplacer dans un espace virtuel, voire de transformer cet espace. C’est dans cette perspective que des applications comme Magic Leap ont été conçues. Mais, cela reste limité à la superposition et au déplacement d’objets ; la modification de l’environnement demeure encore difficile à imaginer. Enfin, la navigation suppose une synthèse en temps réel, avec un modèle du monde. Ce n’est pas impossible, mais c’est très coûteux en temps calcul, ce qui supposera des processeurs très puissants.

Comment appréhender aujourd'hui tout ce que pourra effectuer la RV dans le futur ? 

Beaucoup d’applications potentielles s’ouvrent à la réalité virtuelle dans de nombreux secteurs. Il est difficile de les énumérer toutes, car elles se découvriront à mesure et, surtout, car elles dépendront des performances, plus ou moins grandes, des différentes composants que nous avons évoqués plus haut. Les simulateurs de conduite ou de pilotage illustrent bien le type d’applications imaginables, mais il n’y a aucune raison de s’y limiter. Notons cependant que, dans le cas de Google, les applications envisagées ont plutôt un caractère grand public. C’est le sens de la stratégie adoptée avec de Cardboard et de la volonté de « démocratiser » les réalités virtuelles. Cela suppose des applications peu coûteuses, qui ne recourent pas des dispositifs « lourds ». Enfin, je crois qu’il faudrait aussi songer au couplage de la réalité virtuelle à la réalité augmentée qui ouvrira certainement des perspectives prometteuses dans les prochaines années, car vous pourrez ajouter à votre espace propre des objets ou des personnages que vous aurez choisis...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires