En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "L’offrande grecque, une aventure de Bernie Gunther" de Philip Kerr, du rififi chez les Grecs !

il y a 2 heures 40 min
pépites > Europe
Revers de la médaille ?
Brexit : les départs des Britanniques vers l’Union européenne auraient augmenté de 30% depuis le référendum
il y a 3 heures 25 min
pépites > International
Port de Beyrouth
Le nitrate d’ammonium, à l’origine des explosions à Beyrouth, était également au cœur de la catastrophe d'AZF à Toulouse
il y a 5 heures 21 min
light > Science
Impact de l'homme sur les écosystèmes
La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment
il y a 7 heures 1 min
pépites > France
Polémique 2.0
L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive
il y a 9 heures 45 min
pépite vidéo > International
Dégâts considérables
Explosions au Liban : ces images des rues de Beyrouth qui témoignent de la violence de la catastrophe
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Santé
Enseignements

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : jetez vous à l’eau ! Fine Calvados, parjure pour certains, divin pour tous

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 1 jour 3 heures
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 3 heures 1 min
pépites > Justice
Calendrier judiciaire
Assassinat de Rafic Hariri : le verdict du procès finalement reporté suite aux explosions au port de Beyrouth
il y a 4 heures 42 min
pépites > Science
Ecosystème
Antarctique : de nouvelles colonies de manchots empereurs ont été découvertes grâce à des clichés pris depuis des satellites
il y a 6 heures 11 min
pépites > International
Solidarité avec le peuple libanais
Explosions à Beyrouth : Emmanuel Macron se rendra jeudi au Liban
il y a 9 heures 11 min
pépite vidéo > France
Images révoltantes
Un homme violemment agressé dans une laverie pour avoir demandé de porter un masque
il y a 11 heures 12 min
décryptage > France
Rébellion, sauvagerie ou les deux ?

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Société
Antisémitisme

Adrénochrome : une vieille théorie complotiste de récolte forcée de sang sur des humains resurgit puissamment sur les réseaux sociaux

il y a 15 heures 49 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

il y a 16 heures 3 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 1 jour 3 heures
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 1 jour 7 heures
Atlantico Green

La vérité sur le recyclage : que se passe-t-il quand vous jetez un pot de yaourt soigneusement lavé dans la poubelle réservée au plastique ? (et pourquoi ça pourrait changer)

Publié le 17 avril 2016
Certains plastiques ne peuvent être mis dans la poubelle de plastique. C'est compliqué mais les services de recyclage y trouvent leur compte.
Stéphane Bernhard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Docteur en droit - Consultant spécialisé sur les questions environnementales.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains plastiques ne peuvent être mis dans la poubelle de plastique. C'est compliqué mais les services de recyclage y trouvent leur compte.

Atlantico : Pourquoi, contrairement à ce que beaucoup de gens croient, ne doit-on pas jeter les sacs plastiques ou les emballages alimentaires tels que les pots de yaourts dans les poubelles dédiées au plastique et au papier ?

Stéphane Berhnard : Cela est peut être dû au fait que les personnes font une confusion sur la signification du point vert  qui est présent sur tous nos emballages. Celui-ci ne veut pas dire que l’emballage est recyclable ou doit être trié, mais juste que l’entreprise a versé une contribution financière à l’éco-organisme qui supervise le tri des déchets d’emballages : la société Eco-Emballages.

Par ailleurs, les consignes de tri des emballages plastiques ne sont pas toujours très bien comprises et assimilées par les habitants, car elles sont complexes, et dépendent de l’endroit où l’on réside ! Dans le doute, on choisit de trier alors qu’il vaut mieux faire l’inverse.

Cela cache-t-il une mauvaise volonté des industries de recyclage ou des industries alimentaires?

Pendant très longtemps, les professionnels du recyclage, Eco-Emballages en tête, ont considéré qu’il n’était pas rentable de recycler certains emballages en plastique (notamment les pots de yaourts, les films ou les sacs plastique) car ils prennent beaucoup de place pour peu de matière à récupérer. On mettait donc en avant des problèmes logistiques, ce qui pouvait être déploré par les associations de protection de l’environnement. Le discours est cependant en train d’évoluer, et l’on se dirige désormais vers ce que l’on appelle une extension des consignes de tri ; à terme, tous les emballages plastiques devraient pouvoir être mis dans la poubelle jaune, ce qui sera beaucoup plus simple pour les gens.

Le Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères du Rhône mène actuellement une expérience auprès de 30 000 habitants, visant à permettre le recyclage de certains emballages alimentaires comme les pots de yaourts.  En quoi consiste-t-elle exactement et qu'apporte-t-elle de nouveau ?

C’est un exemple de collectivité qui met en place l’extension des consignes de tri pour les emballages plastiques. Cela simplifie donc les choses pour les habitants, qui n’ont plus à réfléchir sur la consigne de tri, et cela va augmenter le recyclage du plastique.

Comment s'effectue le tri entre les produits recyclables et les autres, après le stade du tri sélectif par chaque foyer ? Que coûte actuellement à la collectivité, au-delà du temps perdu par chacun à faire un tri sélectif inutile, l'impossibilité de recycler certains produits qu'on jette dans les poubelles destinées à des produits recyclables ?

Les emballages usagés que l’on a triés (et qui vont dans la poubelle généralement de couleur jaune) vont être acheminés jusqu’à un centre de tri. Il en existe plus de 200 répartis sur le territoire, plus ou moins automatisés. Lorsqu’une personne n’a pas respecté les consignes de tri en mettant des emballages qui ne se recyclent pas, on parle de refus de tri. Suivant les villes, le coût généré peut être important : il va falloir ré-acheminer ces déchets qui ont fait l’objet d’une erreur d’aiguillage. Et il ne faut pas perdre de vue que ce sont les citoyens qui financent le dispositif à deux niveaux : en achetant le produit emballé (le point vert dont on a parlé), et au niveau de la fiscalité locale (on paie ce qu’on appelle la TEOM – taxe d’enlèvement des ordures ménagères, ou la REOM – redevance d’enlèvement des ordures ménagères).

Quelle part des emballages potentiellement recyclables est-elle réellement recyclée à l'heure actuelle ? Cette proportion a-t-elle évolué avec le temps ?

Les résultats sont très différents suivant le type de matériau. Si les emballages en verre obtiennent de très bons résultats (85 %), il n’en est pas de même pour l’aluminium (35 %)  et pour le pastique qui stagne à 23 %. Ces pourcentages sont plutôt en augmentation ces dernières années suite aux efforts de sensibilisation menés par les différents acteurs (Eco-Emballages, collectivités territoriales, associations, ...), mais il reste encore du chemin à parcourir : beaucoup de pays sont bien plus performants que nous !

Peut-on espérer un changement notable de la réalité du recyclage, et donc une meilleure efficacité du tri sélectif ? Recycler plus coûtera-t-il plus cher au contribuable ou cela pourrait-il entraîner des économies substantielles ?

Recycler permet de récupérer des matériaux qui vont être revendus (plastique, verre, carton, aluminium, ...). Dans une optique de raréfaction des matières premières, c’est beaucoup plus pertinent que l’incinération (ou l’enfouissement qui est encore pratiquée par endroits !). Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue que l’objectif premier demeure la prévention : limiter sa consommation d’emballages est le moyen le plus efficace pour diminuer le coût des déchets ! Ce qui est bon pour l’environnement est alors également bon pour le porte-monnaie, on est dans du gagnant-gagnant.
 
Propos recueillis par Clémence Houdiakova

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 18/04/2016 - 15:54
Le tri des ordures = travail pour nous et argent pour les autres
On demande aux personnes les moins compétentes et les moins motivées (elles n'y gagnent rien) de faire le plus gros du travail du tri, tandis que les professionnels qui en vivent se contentent de vérifier au frais du contribuable. Il aurait mieux valu demander aux consommateurs de juste séparer alimentaire et non-alimentaire (tout le monde sait faire ça sans réfléchir, même les enfants), et un tri précis correspondant aux réalités techniques mises en œuvre, aurait été fait par des personnels compétents et payés pour. On nous a serinés que désormais nos ordures valaient de l'or, sauf que ce sont nos ordures mais que l'or est pour les autres : les taxes augmentent lorsque la commune met en place le tri, ce qui prouve bien qu'on est les dindons de la farce. Le business de l'écologie, c'est plus de travail et de taxes pour le consommateur, et plus d'argent pour l’État et les entreprises. Ne cherchons pas pourquoi ça marche comme ça, c'est étudié pour.
jurgio
- 18/04/2016 - 14:14
Le sigle indiquait bien un recyclage effectif
De toute façon, il faut recycler tous les déchets, quelle que soit la manière, ne serait-ce par destruction ou ensevelissement. Une confusion longtemps entretenue à mon avis et les gens n'ont pas tort car il y a bien eu un optimisme initial où l'on a cru pouvoir transformer tout et tout de suite. Mais les coûts ont été tels... qu'on a dû trouver une autre signification au sigle.