En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

04.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

05.

Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif

06.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

07.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 3 heures 29 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 4 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 5 heures 25 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 9 heures 10 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 15 heures 4 sec
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 15 heures 59 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 16 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 3 heures 56 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 4 heures 49 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 6 heures 43 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 9 heures 42 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 13 heures 3 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 1 jour 3 heures
Minute Tech

Chatbots : ces robots dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer pour organiser votre vie

Publié le 08 septembre 2016
Résultant de près de 65 années de travaux sur l'intelligence artificielle, le "chatbot" pourrait bien faciliter considérablement nos modes de vie, menaçant la traditionnelle interface homme-machine que nous utilisons actuellement, à savoir l'ordinateur.
Fabrice Epelboin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Résultant de près de 65 années de travaux sur l'intelligence artificielle, le "chatbot" pourrait bien faciliter considérablement nos modes de vie, menaçant la traditionnelle interface homme-machine que nous utilisons actuellement, à savoir l'ordinateur.

Atlantico: Que recouvre le néologisme anglais "chatbot" ? Quelle est la nouveauté de ce type de robot par rapport aux précédentes générations de systèmes de commande vocale, comme Siri ? Quelles plateformes en disposent d'ores et déjà et qu'est-ce qui les différencie entre eux ?

Fabrice Epelboin: Les chatbots (de “chat”, "converser" en anglais, et “bot”, contraction de “robot”) sont vieux comme l’informatique. Le concept - si on remonte à son origine - a été formulé par Alan Turing, le père de l’informatique moderne,  en 1950. Ce dernier a théorisé que la machine arriverait un jour à passer le “test de Turing”, un test d’intelligence artificielle fondée sur la faculté pour une machine à imiter la conversation humaine. Le test consiste à faire dialoguer un humain avec un ordinateur et un autre humain à l’aveugle. Si l’homme qui engage la conversation n’est pas capable de dire lequel de ses interlocuteurs est un ordinateur, on peut considérer que le logiciel de l’ordinateur a passé avec succès le test. 

Le chatbot d’aujourd'hui est en quelque sorte le résultat de 65 ans de travail en intelligence artificielle, et démontre, s’il en était besoin, à quel point Turing était un génie visionnaire. Ce qui distingue les différents chatbots tient essentiellement à l’intelligence artificielle qui les anime, et cette dernière a fait des progrès significatifs ces dernières années.

Comment ces robots choisissent-il un service pour exécuter une consigne de l'utilisateur ? Par exemple, sur quels critères vont-ils finalement opter pour Uber ou pour un taxi si on ne précise pas le type de transport souhaité pour effectuer le trajet demandé ?

Le choix entre la prescription d’un service ou d’un autre va très certainement se faire sur la base d’accords commerciaux de commissionnement mis en place entre l’opérateur qui conçoit le chatbot et le service recommandé, car il est plus que vraisemblable que le service de chatbot soit fourni gratuitement au public. Il faut bien que le service génère des revenus, et c’est de loin le modèle économique le plus simple et le plus apte à fournir un service "gratuit" qui sera rapidement adopté par le grand public.

 

Il est vraisemblable que bon nombre de service existants mettent rapidement en place leur propre chatbot, mais il est également vraisemblable que de nouveaux services, de l’ordre de la conciergerie automatisée, soient disponibles par la suite, et offrent quelque chose de bien plus élaboré en agençant de façon intelligente et personnalisée d’autres services.

 

Dans le cas d’un Uber vs. un taxi, par exemple, un chatbot pourrait mettre en place un service bien plus sophistiqué, comme par exemple de s’occuper de l’intégralité d’un déplacement entre Paris et New York en trouvant les taxis et le vol, et pourquoi pas même un hôtel, une voiture de location, tout ça en ne demandant qu’un minimum d’information aux consommateurs. Il est tout à fait envisageable de demander sous peu à un chatbot de s’occuper d’un séjour à l’étranger en ne lui donnant comme indication qu’une destination. Le chatbot s’occuperait du taxi pour aller à l’aéroport, choisirai le vol approprié, commanderait le taxi une fois arrivé sur place, réserverait un hotel ainsi qu’une voiture de location, sans oublier d’insérer une alarme sur le smartphone de l’utilisateur du chatbot afin qu’il se réveille à l’heure le jour de son départ. On voit tout de suite que de nombreux services en ligne, comme les comparateurs de prix dans l’aérien, vont se retrouver en fâcheuse posture.

 

Il est tout aussi vraisemblable que de nombreux services bien plus innovants et créatifs que ce que je viens de décrire voient le jour et fassent le même genre de réintermédiation entre des services existant et leur clientèle actuelle.

 

Dans quelle mesure ces robots donnent-ils à leurs concepteurs un pouvoir potentiellement exorbitant ? En quoi leur utilisation à grande échelle pourrait-elle orienter nos choix, et donc changer nos vies et l'équilibre du monde ?

S’ils tiennent leurs promesses, les chatbots sont appelés à remplacer dans de nombreux cas l’interface homme-machine que nous connaissons aujourd’hui : un écran, une souris, un clavier, etc., pour acheter un billet d’avion, par exemple. Evidemment, un chatbot ne remplacera pas l’interface de Photoshop, mais dans de très nombreux cas, il sera bien plus efficace que ce que nous utilisons depuis deja une trentaine d’années, et qui a été introduit au grand public à travers les premiers Macintosh : la fenêtre et la souris.

 

Cela annonce un nombre considérable de réintermédiation entre ce à quoi la machine donne accès - c’est-à-dire un nombre considérable de choses - et les consommateurs.

 

Jusqu’ici, avec Internet, toute réintermédiation a été de pair avec un déplacement de valeur considérable vers ces nouveaux intermédiaires, et il n’y a aucune raison que cela change. On peut donc s’attendre à de nouveaux équilibres dans la chaine de création de valeur dans tout un tas de secteurs d’activité. Le chatbot ayant l’accès ultime au consommateur, il devrait s’attribuer la part du lion.

 

De là à dire que cela pourrait changer l’équilibre du monde, sans doute pas, mais faciliter nos vies, très certainement, en rendant l’ordinateur plus ubiquitaire, plus accessible, plus facile à utiliser car plus proche d’une interaction humaine naturelle.

 

La précédente révolution dans l’interface entre l’homme et la machine a été l’invention par Xerox et la popularisation par Apple de l’interface que nous utilisons tous les jours : la fenêtre et la souris, qui sont une vue de l’esprit par rapport à la réalité de la machine destinée à la rendre plus proche de l’esprit humain, et du coup plus facile à appréhender et à utiliser. Avec une interaction qui est de l’ordre de la conversation, on se rapproche bien plus encore de quelque chose de parfaitement naturel pour un être humain.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires