En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Atlantico Green

Pic de pollution aux particules fines : pourquoi elles sont encore plus nocives dans le métro qu'à l'air libre

Publié le 21 mars 2016
En cas de pic de pollution, les élus invitent les citoyens à se déplacer en métro. Pourtant, l'air de ces voies souterraines n'est pas non plus recommandable pour la santé.
Directeur de Recherche INSERM / INSERM. Research Director FERS Directeur Equipe EPAR: EPidémiologie des maladies Allergiques et Respiratoires / Head: EPid Allergic Resp Dis Department (www.epar.fr). IPLESP INSERM et UPMC.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabella Annesi-Maesano
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur de Recherche INSERM / INSERM. Research Director FERS Directeur Equipe EPAR: EPidémiologie des maladies Allergiques et Respiratoires / Head: EPid Allergic Resp Dis Department (www.epar.fr). IPLESP INSERM et UPMC.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En cas de pic de pollution, les élus invitent les citoyens à se déplacer en métro. Pourtant, l'air de ces voies souterraines n'est pas non plus recommandable pour la santé.

Atlantico : Les politiques nous demandent de laisser les voitures et nous invitent à prendre le métro dès qu’il y a des pics de pollution, mais on comprend, d’après plusieurs études, que respirer l’air du métro n’est pas un cadeau : particules fines, particules métalliques de cuivre, de fer, de chrome…

Isabella Annesi-Maesano : Vous avez raison. Le métro est fortement pollué. L'air y est plus chargé en particules fines que l'air extérieur. Les particules des métros sont plus toxiques car elles contiennent des métaux. Elles sont particulièrement dangereuses car une fois qu’elles pénètrent un milieu, tel que les voies aériennes, elles persistent longtemps avant qu’elles ne soient éliminées. C'est le phénomène de la bio-persistance. Elles entrainent des inflammations, des irritations, qui peuvent être systématiques. Mais le diesel a les mêmes conséquences ! Ce qui fait peur avec les métaux, c’est qu’il reste plus longtemps dans l'organisme.

 

Mais nous ne restons pas longtemps dans le métro. Nous sommes donc peu exposés. On pourrait faire un calcul d’exposition. On ne reste jamais à la station plus de quelques minutes, on se déplace d’une station à l’autre et la pollution n’est pas la même d’une station à l’autre. Certaines sont ventilées, d’autres moins. La ligne 6 : nation-étoile, est à ciel ouvert, donc il n’y a pas d’exposition constante.

 

Et les employeurs de la RATP qui restent toujours dans les voies souterraines ? Ils sont exposés de manière permanente !

Oui, la question est totalement différente et bien plus grave pour ces travailleurs, en raison de leur fréquentation des enceintes de transport ferrovière transilien. L’AFSET renommé l'ANSES a produit des avis sur les risques sanitaires pour les personnels travaillant dans ces milieux fermés type tunnel, garage, métro etc.

 

On peut comprendre la démarche des politiques : quand il y a des pics de pollution, on veut limiter les émissions des polluants. Or, dans les villes, les émissions viennent en partie des voitures. Donc on encourage les gens à ne pas prendre la voiture. Et une des façons de les encourager, c’est de les inviter à prendre les transports publics, gratuits dans ces cas-là.

 

Je ne défends pas le métro particulièrement. Mais quand on sait, d'après les statistiques existantes, que les gens prennent la voiture pour faire 3km, alors qu’il est recommandé de marcher 5km/jour par l'Organisation Mondiale de la Santé, j'ai envie de dire aux gens de changer de comportement en empruntant les transpots publics, en prenant le vélo, en marchant à pied…

 

Un jour de pic de pollution, où sommes-nous le plus exposés aux particules fines : dehors ou dans le métro?

Cela dépend bien évidemment. Mais un jour de pic, tel qu'on a pu en connaître à Paris 2014 et 2015, le métro était plutôt préservé. A l’extérieur, quand il y a un pic, on peut atteindre des seuils très importants (On a même dépassé Pekin) supérieurs aux niveaux moyens observés dans le métro, et surtout, dans le métro, ça reste variable. Les particules sont poussées par le mouvement des trains, le vent, les courants d’air, etc. C'est d'ailleurs lorsque le métro est fermé que l'on observe les plus fortes concentrations de particules.

 

Les gens qui marchent dehors un jour de pic sont aussi très exposés.

 

Est-ce vraiment utile de ne pas prendre sa voiture un jour de pic de pollution ou est-ce juste une mesure symbolique ?

Le trafic routier a un lien avec les particules fines. En France,  une grande partie des particules en milieu urbain vient de la combustion imparfaite des moteurs, surtout des diesel. Si la combustion fonctionnait bien, il n’y aurait rien. Il existe d’autres sources de pollution particulaire: lorsque l’on freine, des morceaux de caoutchouc se détachent des pneumatiques.  

 

Quand on arrête la circulation, ou même en circulation alternée, il y a une diminution des particules fines. C’est trop facile de dire "ça ne sert à rien". Ca sert un peu. Bien sûr, ce serait mieux de prendre les devants sur ces pics. En France, on a des modèles qui permettent de prévoir ces hausses de pollution. Il y a une autre source de pollution que l’on pourrait contrôler: le tertiaire (les feux de cheminée etc). Et il ne faut pas oublier l’agriculture industrielle avec l'épandage des pesticides.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ciorane
- 21/03/2016 - 19:34
3 kilomètres ?
Dans ma banlieue de grande couronne c'est pour faire 500 mètres qu'on prend sa voiture ! Je me demande même si ceux qui courent ne font pas partie de ces obsédés de la bagnole (leur tenue n'étant pas adéquate pour aller chercher une baguette)
clint
- 20/03/2016 - 21:08
Un article bon pour une retraite à 40 ans à la RATP !
Et je ne parle pas du compte de pénibilité et autres inventions ! Heureusement qu'il y a la prière aux heures réglementaires pour se changer d'air !