En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

02.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 7 min 28 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 1 heure 14 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 1 heure 38 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 2 heures 7 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 2 heures 16 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 2 heures 51 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 4 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 4 heures 43 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 20 heures 3 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 21 heures 42 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 10 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 25 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 1 heure 45 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 2 heures 26 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 20 heures 43 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 21 heures 57 min
Atlantic-tac

Quand les crânes annoncent une révolution médicale, quand un des meilleurs horlogers du monde se recentre et quand les heures se font prismatiques : c’est l’actualité des montres

Publié le 26 février 2016
Mais aussi la petite Suisse qui se prend normalement au sérieux, les mille fleurs mexicaines qu’on cultive sur de la nacre et un goût de rock’n’roll pour réveiller les poignets…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi la petite Suisse qui se prend normalement au sérieux, les mille fleurs mexicaines qu’on cultive sur de la nacre et un goût de rock’n’roll pour réveiller les poignets…

HERMÈS : Mille fleurs qui éclosent dans la nacre…

La délicatesse est un des marqueurs identitaires de la maison Hermès, qui sait l’exprimer en carrés de soie aussi bien qu’en montres décorées ou en pièces de maroquinerie précieuse. L’animation de cette montre Slim d’Hermès fait appel à la peinture miniature sur nacre, une très ancienne technique qui reprend ici les motifs et les couleurs d’un foulard de soie créé par la graphiste Laetitia Bianchi. Il faut près de vingt couches de couleurs, chacune suivie d’un passage au four pour sécher la peinture, pour orner ainsi la nacre de cette Mille fleurs du Mexique, pays dont on a retenu quelques clins d’œil folkloriques dans le traitement des plumes, des feuilles et du bestiaire fantastique. Chaque cadran de cette série limitée à six pièces est ainsi unique : on y retrouve l’esprit des grandes tapisseries animalières de l’Europe renaissante. C’est avec ces collections réenchantées par les métiers d’art qu’Hermès trouve sa vraie légitimité horlogère…

MCT : Un affichage digital et séquentiel du temps qui passe…

MCT pour Manufacture contemporaine du temps : cette marque – qui tient plus du laboratoire créatif que de l’institution horlogère – vient d’être récemment relancée, sur les bases de ses codes identitaires, élaborées à la fin des années 2000. Les heures sont affichées sur des « prismes » qui portent les chiffres (ici : 10 heures). À chaque heure, l’échancrure du cercle centralcruciforme se déplace pour dévoiler un autre « prisme » avec le chiffre de la nouvelle heure (on distingue le 11 sur la droite). Les minutes restent traditionnelles en faisant le tour du cadran (ici : 10 h 10). Cette S210 joue les classiques dans un boîtier rond de 46 mm et avec un mouvement automatique entièrement développé en interne pour optimiser le fonctionnement de cet affichage séquentiel très original du temps qui passe. L’expression mécanique est intense, avec la volonté de marier des lignes fortes, sinon dures, avec un certain sens des courbes, confirmé par l’effet dôme du verre saphir. C’est une montre très architecturée, qui ne laisse personne indifférent…

HALDIMANN : Une première mondiale en toute modestie virtuose…

Que faire quand on est horloger suisse de père en fils depuis 1642 ? Continuer à enrichir la tradition mécanique suisse, en se gardant de la figer dans ses routines, mais, au contraire, en lui donnant des expressions virtuoses qui mettent en extase les collectionneurs les plus exigeants. Ces derniers se passent le nom de Beat Haldimann, l’actuel représentant de cette lignée horlogère, comme un talisman contre les dérives marketing de l’horlogerie mainstream. C’est bien simple : Beat Haldimann est tout simplement un des cinq meilleurs horlogers du monde ! Sa dernière création témoigne de cette inventivité dans un registre on ne peut plus traditionnaliste. Le balancier (ce qui fait tic-tac dans la montre) est disposé au centre de cette H11 : ça n’a l’air de rien, mais c’est unique au monde avec l’aiguille des heures et l’aiguille des minutes également au centre de la montre. En prime, une « petite seconde » décalée à 5 h dans un boîtier en platine que Beat Haldimann façonne lui-même à la main : pas un seul outil électronique ou piloté par informatique dans l’atelier de ce géant débonnaire, qui s’est installé sur les bords du lac de Thoune, au cœur du cœur de la Suisse. Une « première mondiale » élaborée en toute discrétion, pour la poignée de collectionneurs privilégiés qu’il entraîne dans son rêve horloger bientôt quatre fois centenaire…

DIESEL : Une sculpture de poignet qui iconise les heures…

L’horlogerie contemporaine, ce sont aussi les montres Diesel – à des siècles-lumière de la montre telle que peut la concevoir un Beat Haldimann (ci-dessus).C’est même l’électricité qui circule entre ces deux pôles qui donne à la montre son potentiel de fascination. Diesel, c’est l’accessoire iconisé qui tient de la montre en même temps que du fétiche contemporain : décodons avec ce chronographe Ironside le boîtier noirci, les poussoirs articulés, le cadran complexe, le bracelet en jeans (du moins… façon jeans) renforcé de cuir noir et la taille massive (48 mm). Un goût de rock’n’roll qui fait de cette über-montre une sculpture de poignet pour les explorateurs urbains de notre temps…

SILVANA : Une montre normalement sérieuse qui ne se prend pas au sérieux…

Ça fait quand même du bien, des montres calmes, pour des poignets normaux (boîtier de 28 mm), à des prix normaux (guère plus de 800 euros), avec des heures normales (trois aiguilles suffisent), un cadran normal gentiment enrichi par une nacre marbrée qui a donné son nom à la montre (Lady LeMarbre), une mécanique automatique normale (suisse, évidemment). Beaucoup de douceur et d’apaisement dans cette petite dame qui se permet un peu d’or rose (traitement PVD, pas massif) pour affirmer qu’elle connaît les bons usages du monde et de la mode – comme le prouve le bracelet en satin blanc. Soumises à la domination outrancière des grandes marques, les rédactrices de mode ne vous en parleront jamais, mais leurs lectrices en sont folles. Silvana est une ancienne marque suisse récemment relancée sur le marché des montres qui ne se prennent pas au sérieux tout en étant très sérieuses dans leur qualité.

HYT : Un crâne fluido-mécanique comme vecteur de santé…

Si, si, c’est une montre ! Et elle donne l’heure ! Comment ? Regardez bien le capillaire autour de ce crâne : il contient un fluide noir dont l’avance autour du cadran indique l’heure (là, il est à peu près 2 h 10 ou 14 h 10). Ce fluide est poussé dans ce capillaire par une mécanique très complexe à base de « soufflets ». En prime, dans l’œil gauche du crâne, un disque des secondes qui palpite en permanence. Dans l’œil droit, une indication de la réserve de marche, qui s’assombrit au fur et à mesure qu’on en vient à bout. À ce stade de conceptualité horlogère, on peut se passer de minutes ! Ne pas négliger le crâne, réalisé en damas (acier) et cerclé de deux demi-lunes guillochées en « clous de Paris », le tout dans un boîtier en titane de 51 mm. N’allez pas croire qu’il s’agit d’un caprice de designer méchanicien un peu pervers : cette Skull Bad Boy cernée d’un capillaire noir est un fantastique banc d’essai pour démontrer la maîtrise horlogère (précision) d’une technologie « fluidique » qui trouvera bientôt des applications directes dans l’univers médical : cette précision pourra par exemple servir à injecter dans le corps humain, avec l’infinie précision de micro-machines biologiques, des substances salvatrices et réparatrices. Du temps qui fuit au temps qui guérit…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : http://www.businessmontres.com

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires