En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 12 min 16 sec
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 2 heures 13 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 3 heures 43 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 3 heures 55 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 5 heures 28 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 5 heures 44 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 6 heures 4 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 6 heures 45 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 8 heures 2 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 1 heure 40 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 3 heures 54 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 4 heures 26 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 5 heures 33 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 6 heures 25 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir la Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 7 heures 10 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 8 heures 36 min
© Flickr / Cacahouette
© Flickr / Cacahouette
Dans le vent

Énergies renouvelables... et faux espoirs : les leçons du jour où les éoliennes danoises ont produit 140% de la consommation électrique du pays

Publié le 19 juillet 2015
La montée en puissance de l’éolien depuis le début des années 2000 a permis une réduction notable de la consommation d’hydrocarbures. Mais cela a un coût : en 2011, l’électricité danoise était la plus chère du monde.
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La montée en puissance de l’éolien depuis le début des années 2000 a permis une réduction notable de la consommation d’hydrocarbures. Mais cela a un coût : en 2011, l’électricité danoise était la plus chère du monde.

Atlantico : Récemment et selon un communiqué officiel, les éoliennes implantées au Danemark auraient couvert 140% des besoins électriques du pays. En termes de production, le Danemark se range dans les premiers pays d'Europe à compter sur l'éolien avec le Royaume-Uni et l'Allemagne. Dans quelle mesure ce résultat est-il le fait de conditions météorologiques particulièrement propices ?

Stephan Silvestre : Il faut se méfier de ce chiffre en trompe-l’œil. Ce taux, qui est une mesure ponctuelle observée le 10 juillet en début de matinée, est dû à des conditions météorologiques particulièrement venteuses, comme cela est déjà arrivé en mer du Nord. Au dénominateur de ce ratio, la consommation était proche de son minimum annuel, très loin de son maximum hivernal. Si on considère la moyenne annuelle, l’éolien représente environ 1/3 de la production danoise d’électricité, soit 6% du mix énergétique, les hydrocarbures représentant encore 75% de la consommation totale d’énergie. Car le problème avec cette ressource hautement intermittente, c’est qu’elle nécessite des centrales thermiques complémentaires pour pallier les trous de production en l’absence de vent.

Le Danemark s'est imposé comme un pionnier de la production d'énergie via les éoliennes, sur terre ou off-shore. Quels enseignements peut-on tirer de son expérience dans l'éolien ?  

La montée en puissance de l’éolien depuis le début des années 2000 a permis une réduction notable de la consommation d’hydrocarbures, passée de 90% à 63% de la production d’électricité depuis 1998. Grâce à cela, mais aussi à la baisse de sa consommation, le Danemark a pu réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 75 à 50 Mt équivalent CO2 entre 1998 et 2012 (à rapporter aux 35 000 Mt au niveau mondial pour le seul CO2). Mais cela a un coût : selon l’Agence Internationale de l’Énergie, l’électricité danoise était la plus chère du monde en 2011, à 0,41$ le kWh, devant l’allemande (0,35$) et l’espagnole (0,30$), toutes deux très vertes aussi. Dans ce classement, la France conservait un coût compétitif (0,19$), quoiqu’encore très supérieur à celui des États-Unis (0,12$) ou du Canada (0,10$), où l’électricité est quatre fois moins chère qu’au Danemark.

Il faut aussi évoquer les conséquences sur les marchés de gros de l’électricité. De par une directive européenne, l’électricité verte est prioritaire à l’achat sur les marchés. Or, en période de surplus de production, comme cela vient d’être le cas au Danemark, cette électricité est déversée à coût pratiquement nul, tuant toutes les autres sources, à commencer par les centrales à gaz. C’est ce qui a entraîné la formation, très temporaire, de prix négatifs sur les marchés spot ces dernières années, à chaque fois pendant des périodes de faible demande.

Par ailleurs, où en est la recherche dans la conservation et le stockage de l'électricité, principal frein à l'éolien ?  

Ces différents problèmes seraient en grande partie résolus si l’électricité était stockable. Tout d’abord, par définition, l’électricité n’est pas stockable puis qu’il s’agit d’un mouvement d’électrons. Il existe deux solutions pour pallier ce problème : soit on stocke les électrons dans des matériaux susceptibles de les libérer sur demande, c’est le principe des batteries, soit on stocke l’énergie sous une autre forme pour la convertir en électricité en cas de besoin.

Du côté des batteries, il y a eu de gros progrès, comme en témoignent nos appareils électroniques portatifs du quotidien. D’ailleurs, le charismatique patron de Tesla, Elon Musk, souhaite généraliser l’usage des batteries lithium-ion dans les foyers. Mais il reste difficile et onéreux de concevoir des batteries à l’échelle de la consommation d’un pays, c’est-à-dire de centaines de MW, voire de GW. À ce niveau on passe plutôt par la conversion en une autre énergie. Les centrales solaires espagnoles ont démontré l’efficacité du stockage de la chaleur via des sels fondus, capables de restituer leur énergie à l’échelle de plusieurs heures, ce qui convient bien à ces centrales (restitution la nuit de l’électricité produite dans la journée). Une autre solution tient dans la conversion d’électricité en énergie hydraulique (énergie potentielle, en réalité) dans des stations dites STEP, qui sont des barrages réversibles.

Mais le nombre de sites géographiques compatibles est assez réduit et on ne pourrait espérer stocker que 5 à 10% de la consommation française. Une autre voie est plus prometteuse, celle des piles à hydrogène. Le processus réversible d’électrolyse de l’eau permet de convertir l’électricité en hydrogène et réciproquement de façon très écologique. Outre le secteur de l’automobile électrique, ce procédé pourrait être généralisé à des usages industriels, voire domestiques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MONEO98
- 22/07/2015 - 19:45
cour des comptes .A quoi sert elle?
http://www.contrepoints.org/2014/06/02/167730-la-cour-des-comptes-epingle-les-energies-renouvelables-depuis-longtemps
zouk
- 20/07/2015 - 13:59
Electricité éolienne
La démonstration de cette obsession absurde: que faire de cette énergie excédentaire? Une autre énergie, ce sont de nouveaux investissements que les écologistes fanatiques oublieront d'ajouter à ceux déjà fort lourds de l'éolien. Les Danois sont bien bons: ils acceptent de payer l'électricité la plus chère du monde, alors quenous, coupables d'avoir installé des centrales nucléaires, disposons d'une énergie assez facilement modulable (par tranches) et de plus beaucoup moins chère mais cela scandalise nos écologistes aux vues légèrement courtes.
vangog
- 20/07/2015 - 00:12
Intelligente, la directive européenne qui rend l'énergie verte
prioritaire à l'achat sur les marchés! Décidément, des qu'on voit "directive" et qu'on sait que ca vient de la technostructure europeiste, on sait que cela va coûter cher aux con-tribuables européens! Car ce n'est pas avec une électricité vendue à prix négatifs qu'ils vont amortir leurs coûts d'investissement et d'exploitation. Il faut donc que ce soit le con-tribuable qui paie ce que le consommateur ne paie plus qu'incidemment...très bête social-démagogie europeiste!