En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 min 3 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 1 heure 31 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 3 heures 22 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 18 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 19 heures 23 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 20 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 22 heures 57 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 23 heures 54 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 3 heures 9 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 3 heures 38 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 18 heures 44 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 19 heures 52 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 21 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 23 heures 3 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 1 jour 39 min
© Pixabay
© Pixabay
Tant va la cruche à l'eau...

De nouvelles données de la Nasa indiquent que la planète file vers une pénurie d’eau grandissante (et voilà qui en pâtit)

Publié le 21 juin 2015
Selon de nouvelles images de la Nasa, la planète manque d'eaux souterraines, les aquifères sont à des niveaux extrêmement bas. Les prélèvements dans ces aquifères sont excessifs et devront nécessairement être réduits, voire arrêtés dans le cas d'épuisement des réserves.
Jean Margat est hydrogéologue, il animé et conseillé les études et les recherches sur les eaux souterraines du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM). Il est maintenant expert auprès d'organisations internationales (FAO, UNESCO...). Il...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Margat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Margat est hydrogéologue, il animé et conseillé les études et les recherches sur les eaux souterraines du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM). Il est maintenant expert auprès d'organisations internationales (FAO, UNESCO...). Il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon de nouvelles images de la Nasa, la planète manque d'eaux souterraines, les aquifères sont à des niveaux extrêmement bas. Les prélèvements dans ces aquifères sont excessifs et devront nécessairement être réduits, voire arrêtés dans le cas d'épuisement des réserves.

Atlantico : La NASA a publié les zones où les aquifères (des réserves d'eau pouvant alimenter des millions de personnes) atteignent des niveaux exceptionnellement bas. Quelles sont les conclusions à tirer ?

Jean Margat : Les aquifères ne sont pas seulement des "réserves" mais d'abord des conducteurs de ressources en eau souterraine renouvelables, exploitables dans les limites de leur alimentation ("Ground Water Recharge") et des incidences acceptables sur les débits de base des cours d'eau de surface qui les drainent. Les baisses de niveau "exceptionnelles" observées dans certains aquifères de plusieurs pays résultent soit de surexploitation de leurs ressources renouvelables (en Inde, en Chine, aux USA ), soit d'exploitation de ressources non renouvelables ("Groundwater mining", en Arabie, en Libye, en Algérie). Dans les deux cas les prélèvements dans ces aquifères sont excessifs et ne peuvent être durables, ils devront nécessairement être réduits, voire arrêtés dans le cas d'épuisement des réserves. 

Ces exploitations excessives concernent des aquifères délimités et connus, généralement bien étudiés, voire modélisés, sujets à une gestion collective, et non toutes les eaux souterraines de chaque pays, souvent très inégalement exploitées. Les pénuries d'eau locales résultant des tarissements prévisibles seront à traiter par la conjugaison d'appel à d'autres sources d'approvisionnement en eau (transfert, sources non conventionnelles) et d'efforts d'économie d'eau (meilleure efficience d'utilisation, notamment en irrigation). Globalement les surexploitations (overdraft) d'eau souterraine renouvelable et les Groundwater Mining d'eau souterraine non renouvelable (dont les 4/5 concernent 3 pays : Arabie saoudite, Libye, Algérie) cumuleraient à présent 150 à 250 km3/an,soit 15 à 25 % des prélevements d'eau souterraine, qui approchent 1000 km3/an et seraient eux-même de l'ordre de 25 % des prélèvements d'eaux globaux pour toutes utilisations.

La Nasa a démontré que 21 des 37 plus grands aquifères en Inde, Chine, Afrique du Nord, Etats-Unis et France ont subi une baisse importante de leur production d'eau. Pourquoi ?

 

Cette information est absolument fausse pour la France où les exploitations d'eau souterraine sont stables, de même aux USA où les exploitations d'eau souterraine sont stables depuis 1980 selon les statistiques publiées par l'USGS. Quant aux "grands aquifères" non identifiés en Inde, Chine, Afrique du Nord et aux Etats-Unis, ils sont plutôt sujets à surexploitation croissante et déstockage ! Je me demande s'il n'y a pas eu confusion entre les baisses de niveau bien connues depuis plusieurs décennies dans ces aquifères (par exemple dans l'Oggalala Aquifer aux USA ...) et des diminutions de prélèvements. D'ailleurs je renvoie, pour en savoir plus, à mon livre, rédigé avec monsieur Van Den Gun, Groundwater around the world publié par Balkema en 2013. Je rappelle encore que les visions et statistiques globales sur les eaux souterraines (comme sur toute l'eau) dans le monde n'ont qu'un intéret limité, car les problèmes d'approvisionnement en eau et de gestion de ressources ne sont pas globaux, ni même continentaux, mais avant tout régionaux et locaux !  

Quels sont les dangers pour les populations, l'industrie et l'agriculture ? Est-ce une menace imminente ? Y a-t-il déjà des conséquences sur l'environnement ?

Ce sont plutôt les réductions futures inévitables de productions d'eau souterraine excessives et non durables qui provoqueront des pénuries d'eau locales voire régionales, au cours du XXIème siécle, appelant le recours à d'autres sources d'approvisionnement, notamment non conventionnelles (réutilisation, déssalement...) et des efforts d'économie d'eau. En particulier en Californie ! (Des zones comme la Californie pompent régulièrement leurs propres aquifères (cette dernière en pompe 60 %) à cause de l'absence de pluie, NDLR)

Voici l'une des cartes de la Nasa :

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gwirioné
- 22/06/2015 - 01:00
Bidon!
Comme (trop) souvent sur Atlantico, le titre fait dans le sensationnalisme et ne reflète pas le contenu modéré de l'article. Très dommage, messieurs les "journalistes"!
Marie-E
- 21/06/2015 - 21:18
on dirait qu'en France
on commence à s'en préoccuper. Il y a longtemps qu'au Proche Orient (entre 2 guerres ou pendant) on réfléchit à ce problème. Entre le goutte à goutte, le dessalement,.... et bien ils essayent et ensemble....