En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 8 heures 45 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 9 heures 54 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 10 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 13 heures 25 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 14 heures 4 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 15 heures 34 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 15 heures 52 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 15 heures 59 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 16 heures 18 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 9 heures 34 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 10 heures 33 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 13 heures 36 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 14 heures 51 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 15 heures 25 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 15 heures 42 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 15 heures 53 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 16 heures 9 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 16 heures 30 min
© Reuters
© Reuters
Mise à l'épreuve

"Les faits contre le ressenti ?"… Plutôt, le ressentiment des "fact-checkers" contre les faits !

Publié le 28 décembre 2014
La mode actuelle des chasseurs d'erreurs œuvrant dans les médias est à la séparation entre ce qui appartient au domaine du ressenti, sans fondement raisonnable, et ce qui est mesurable, de préférence par des chiffres. Encore faudrait-il que ces derniers aient été élaborés correctement, et exercice plus difficile encore, interprétés avec la rigueur que leurs auteurs prétendent offrir.
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La mode actuelle des chasseurs d'erreurs œuvrant dans les médias est à la séparation entre ce qui appartient au domaine du ressenti, sans fondement raisonnable, et ce qui est mesurable, de préférence par des chiffres. Encore faudrait-il que ces derniers aient été élaborés correctement, et exercice plus difficile encore, interprétés avec la rigueur que leurs auteurs prétendent offrir.

Un thème gagne chaque jour en force dans le débat national : les "faits" observables divergeraient du "ressenti" de la population. Des "fact-checkers" qui donnent le "la" de la vérité dans tant de médias, au "bingo" de Noël (pardon, des "fêtes de fin d’année") du gouvernement, en passant par la polémique Caron/Polony à la télévision sur les chiffres de la délinquance, tous les sujets économiques et sociaux donnent matière à opposer "la vérité des chiffres et des faits" au "sentiment" de la population.

A priori, il y aurait de quoi se réjouir de cette protestation légitime de l’esprit d’une nation glorieusement cartésienne et toujours "à la poursuite du mensonge et de l’erreur".

Hélas, rien n’est moins sûr. L’on pourrait paradoxalement assister ici à l’une des manifestations les plus éclatantes de la dérive totale de notre esprit critique… au nom même de ce dernier ! Car, si les plus dangereuses perversions religieuses sont celles qui se réclament de la fidélité absolue aux textes sacrés, les plus inquiétantes manipulations intellectuelles sont celles qui se parent des atours de la raison pure. Les sophistes se font toujours passer pour des philosophes.

Et le piège est si efficace que les défenseurs du sens commun se croient réduit à entrer dans le jeu, en se faisant (y compris dans les colonnes d’Atlantico…) les champions du "ressenti" contre les "chiffres" !

Mais justement : avant de se réclamer "des chiffres et des faits", encore faudrait-il que ceux-ci soient correctement établis et correctement interprétés. Et il y a des règles pour cela, qui sont celles de l’analyse statistique, que l’on apprenait naguère dans toutes les formations en sciences sociales. Car contrairement à un adage suspect, qui masque une véritable paresse de l’esprit, on ne fait pas "dire aux chiffres ce que l’on veut".

Dans tous les cas, je dis bien dans tous, qui ont fait polémique récemment, force est de constater la légèreté de tant de "fact checkers" improvisés qui s’assoient tout simplement sur ces règles élémentaires.

En voici 4 illustrations

1/ Le déni pur et simple : "cachons ces chiffres que nous ne saurions voir !" Cette volonté d’ignorance de données politiquement ennuyeuses a été bien illustrée par Aymeric Caron qui n’a rien dit des presque 100 000 peines de prison qui ne sont pas exécutées en France ni de la nouvelle politique pénale en matière de courtes peines (qui remonte à 2009 !). Il est vrai que Natacha Polony n’a pas su le lui rappeler… Mais, des deux, qui était le vrai "menteur" ?

2/ La disqualification des sources gênantes : ainsi de celles qui montrent une surreprésentation très forte de la population d’origine immigrée dans la population pénitentiaire : chiffres "partiels", "controversés" et de toutes façons "illégaux" ("pas de statistiques ethniques !"). On ne manquera de même jamais de rappeler – à tort ou à raison- que telle ou telle source ou tel ou tel think tank sont "proches du patronat ou de l’UMP" ; mais l’on se gardera bien de rappeler la proximité de telle ou telle publication ou fondation avec le PS ou les Verts…

3/ La confusion de données hétérogènes : sur une question concernant les immigrés (donnée sociologique), on donnera des statistiques concernant les étrangers (donnée juridique). Sans compter les aléas de la définition de l’immigré : né à l’étranger exclusivement ou né en France de parents étrangers ? Avant de conclure à "l’immigration chance pour la France" ou à la nécessité de "l’immigration zéro", il serait bon de préciser les choses…

4/ La contradiction interne du raisonnement : ainsi l’on opposera aux tenants du "lien" entre immigration et délinquance, l’absence de statistiques ethniques en France ; pour en conclure que ce lien relève donc du fantasme (fasciste bien sûr). Or en bonne logique, si "les chiffres n’existent pas", cette conclusion-là est aussi impossible que l’inverse ! Mais ici encore la droite aurait tort de se réjouir trop tôt : corrélation entre deux phénomènes ne signifie pas causalité. Le travail d’interprétation des données, indispensable pour mettre à jour les vraies causalités, toujours plurielles, ne fait que commencer !

Plutôt donc que d’opposer les "vrais chiffres" et les "vrais faits" au ressenti populaire, il serait temps de s’aviser que le peuple d’un vieux pays démocratique comme le nôtre mérite mieux que ces tours de passe-passe . Il dispose d’une certaine "compétence morale", comme disait Raymond Boudon, qui l’empêche de prendre sans cesse des vessies pour des lanternes : quand les tarifs de la SNCF augmentent près de 5 fois plus que ceux des autoroutes, il n’est pas sûr qu’il soit convaincu par une même ministre (Ségolène Royal) qui approuve la première hausse et se scandalise bruyamment de la seconde ! Quand trois attentats sont commis en trois jours, il n’est pas sûr qu’il se contente d’y voir autant d’ "actes isolés de déséquilibrés" : Adolf Hitler était-il si "équilibré" ? Inversement, face à deux grèves apparemment semblables dans les transports aériens, il fait très bien la différence entre égoïsme corporatiste (Air France) et revendications légitimes (Easyjet).

Les analyses trompeuses de nos fact-checkers s’expliquent à partir de deux considérations de fond: ni la droite ni la gauche (encore moins l’extrême droite et l’extrême gauche !) n’ont intérêt à faire état de chiffres et de faits qui risquent fort de déranger leurs certitudes. Notre culture dominante - tant pis pour Descartes - est fondamentalement littéraire et politique (au mauvais sens des deux termes). Opinion plus qu’investigation, court terme plus que longue durée, nombrilisme hexagonal plus que comparaison internationale. Nous n’en prendrons qu’un exemple : l’enquête de l’OCDE de 2013 sur le rapport coûts / bénéfices de l’immigration montre que celle-ci présente un solde négatif pour les comptes publics de 2000 euros par ménage et par an. Pire encore, le différentiel avec la contribution nette d’un ménage natif (+ 2000 euros par an et par ménage). Et pan sur "l’immigration chance pour la France" ! Mais les ménages qui dégagent le solde le plus positif sont les ménages mixtes (un Français de souche, un/une immigré(e). Et pan sur "l’immigration zéro" !

En fait, ce à quoi nous assistons c’est à l’expression, non pas d’un divorce entre les "chiffres vrais" et "le ressenti populaire", mais entre le ressenti de certaines élites et les réalités, heureusement surprenantes et complexes, de notre société. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 28/12/2014 - 23:33
Des chiffres sacrés ?
Par la "grâce" des réseaux sociaux, 6 millions de Français en emmerdent 40 millions d'autres qui eux, ont des idées convenables. Par corrélation, dont l'intensité est certainement démontrable, la précédente causalité étant déjà vérifiée (voir plus haut), ces 6 millions représentent à peu près l'équivalent de l'électorat socialiste, ou autre option non négligeable, le nombre de fonctionnaires. Doit-on comprendre que par omission, Pulvar nous impose ici un mensonge ?... Les chiffres ont une valeur, mais pour Descartes, il suffit de penser.