En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

07.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Accusations
Jean-Luc Mélenchon dénonce les pratiques de Quotidien devant le tribunal
il y a 2 heures 32 min
light > Culture
Bonheur des fans
Un nouvel album posthume de Johnny Hallyday va sortir le 25 octobre
il y a 3 heures 15 min
pépites > International
Idéologie
Chine : les journalistes des médias d'Etat vont être soumis à un test de fidélité envers le président Xi Jinping
il y a 4 heures 22 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
L'avenir de la Syrie au cœur de la réunion tripartite entre l'Iran, la Turquie et la Russie
il y a 6 heures 21 sec
décryptage > Santé
Santé

Vers de nouveaux médicaments capables d’atténuer les douleurs liées au vieillissement

il y a 6 heures 35 min
pépites > Politique
"Macron's Moment"
Emmanuel Macron dresse le bilan de son mandat et de la crise des Gilets jaunes dans le magazine Time
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Politique
Réformes

Cet obstacle qui bloquera toute véritable simplification administrative aussi longtemps qu’il ne sera pas levé

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Environnement
Mobilisation

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Politique
Grand oral

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Environnement
Solutions

Pourquoi la taxe carbone ferait plus de mal que de bien

il y a 11 heures 37 min
light > Culture
Principe de précaution
Les Journées du patrimoine menacées par la mobilisation des Gilets jaunes
il y a 2 heures 57 min
pépites > France
Sécurité
Manifestation des Gilets jaunes : dispositif sécuritaire renforcé à Paris ce samedi 21 septembre
il y a 3 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "Les Dictateurs" de Jacques Bainville

il y a 5 heures 40 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les aiguilles se décentrent et quand les couleurs se concentrent : c’est l’actualité des montres quand vient l’automne
il y a 6 heures 16 min
pépites > Justice
LFI
Trois mois de prison avec sursis requis contre Jean-Luc Mélenchon
il y a 6 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Calendrier
Xavier Bertrand "pense" à la présidentielle de 2022
il y a 8 heures 38 min
décryptage > France
Un vrai café
Financement

SOS, le groupe associatif capable de rassembler 200 millions d’euros pour sauver les cafés de nos campagnes (oui, mais les sauver de quoi au juste...?)

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Religion
Dieu reconnaîtra les siens

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Politique
Droite sociale et régalienne

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

il y a 11 heures 34 min
décryptage > France
Prévisions

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

il y a 11 heures 53 min
Atlantico Green

Comment l’Europe a renoncé à l’efficacité énergétique

Publié le 09 novembre 2014
Le rapport d'un think-tank européen sur la stratégie des différents pays membres de l'Union européenne en matière d'efficacité énergétique montre un vrai décalage entre certaines réalisations et les exigences de Bruxelles.
Myriam Maestroni est présidente d'Economie d'Energie et de la Fondation E5T. Elle a remporté le Women's Award de La Tribune dans la catégorie "Green Business". Elle a accompli toute sa carrière dans le secteur de l'énergie. Après huit...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Myriam Maestroni
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Myriam Maestroni est présidente d'Economie d'Energie et de la Fondation E5T. Elle a remporté le Women's Award de La Tribune dans la catégorie "Green Business". Elle a accompli toute sa carrière dans le secteur de l'énergie. Après huit...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le rapport d'un think-tank européen sur la stratégie des différents pays membres de l'Union européenne en matière d'efficacité énergétique montre un vrai décalage entre certaines réalisations et les exigences de Bruxelles.

Atlantico : Récemment, la BPIE -un think tank européen- a publié un rapport sur la stratégie des différents pays membres de l'Union européenne en matière d'efficacité énergétique, et sur le décalage de certains pays quant aux exigences de Bruxelles. Selon lui, (voir ici en anglais) la rénovation du parc immobilier qui est un des facteurs principaux pour l'es économies d'énergies n'est pas suffisamment pris au sérieux. Ainsi, l'Autriche aurait obtenu une note de 28%, et le Danemark et les Pays-Bas n'auraient pas non plus obtenus des notes satisfaisantes. A contrario, la France et l'Allemagne seraient en tête du classement. En quoi ce diagnostic révèle-t-il que l'Europe n'a pas suffisamment pris la mesure de l'importance de l'efficacité énergétique ?

Myriam Maestroni : Force est de constater que le sujet de l’efficacité énergétique n’a pas été pris à sa juste valeur par l’Union Européenne, qui a attendu fin 2012 pour enfin publier une Directive spécifique1. Ce retard est extrêmement difficile à comprendre car le paquet énergie-climat, voté début 2008, plus connu par son fameux objectif des « 3X20 », prévoyait clairement de réduire les émissions de C02 des états membres de 20%, d’accroître la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 20% et de baisser la consommation d’énergie de 20%, d’ici à 2020.

Sans vouloir réécrire l’histoire, il est quand même à noter qu’il s’agissait là d’un tiercé établi dans l’ordre inverse puisque c’est une question de pur bon sens de comprendre qu’en principe, il faut commencer par réduire la consommation, pour mécaniquement réduire les émissions de C02 (car il est évident que la seule énergie qui n’émet pas de CO2 est celle que l’on ne consomme pas), et finalement calculer la vraie part des énergies renouvelables sur la consommation d’énergie optimisée. Cela revient aussi à mieux prendre conscience de l’importance de cette Directive qui exigeait des Etats membres de fixer leurs objectifs d’efficacité énergétique nationaux, de les notifier à la Commission en précisant les méthodes de calcul retenues pour garantir la baisse de consommation énergétique en valeur absolue, et enfin de préciser leur politique de mise en œuvre locale. Le délai fixé pour ce faire a expiré fin juin 2014,  donnant lieu, depuis, à de premières évaluations dont certaines reprises dans le rapport de la BPIE, qui insiste sur l’hétérogénéité des efforts consentis par les différents pays, mais également sur la question fondamentale de l’efficacité énergétique des logements européens.

Rappelons qu’au cours de ces dernières années les particuliers ont découvert que tous les logements n’étaient pas égaux en terme de performance énergétique et que si on avait la chance d’habiter dans une belle maison toute neuve (catégorie A) on n’allait dépenser que 50kwh/m2/an,  tandis que si on vivait dans un logement en catégorie D, E, F ou G (ce qu’on estime être le cas de la moitié du parc immobilier européen) on allait dépenser de 6 à 9 fois plus d’énergie… et donc payer des factures d’énergie en proportion, mais aussi émettre plus de C02 et alourdir notre impact sur le changement climatique.

Quelles en sont les conséquences concrètes ?

Il est bien évident que temporiser sur le sujet de la rénovation énergétique des logements a toute une série de conséquences majeures. Des conséquences macroéconomiques d’abord, puisque l’Europe, fortement dépendantes de ses importations d’énergie -jamais rassurant sur fond de crises géopolitiques de l’Irak à l’Ukraine- a vu sa facture énergétique quasiment doubler en moins de 10 ans. Cela se traduit également par des conséquences économiques, les ménages doivent allouer une part croissante de leur budget à leur poste énergie (3.204€ en moyenne par ménage en 2012 selon l’INSEE), mais également sociétales car lorsque cette part passe la barre des 10% on se retrouve en situation de précarité énergétique. Un phénomène qui ne peut que s’aggraver si le sujet n’est pas pris à bras le corps, car la population vieillit, et cumule les handicaps : plus grande sensibilité au froid, plus de temps passé chez soi, moins de revenus et prix de l’énergie à la hausse. Enfin des conséquences sur le climat à l’heure où le GIEC vient de remettre son dernier rapport, très alarmant, à la France, qui accueillera en décembre 2015 la prochaine conférence mondiale sur le climat (COP21).

A quoi ressemblerait une Europe de l'efficacité énergétique, quelles en serait les mesures prise à l'échelle locale et supra-locales ?

Ce qui est certain c’est qu’après avoir complètement raté l’Europe de l’Energie, je veux croire au succès d’une Europe de l’Efficacité Energétique… même si on en est encore loin. Pour ce faire on doit bien comprendre que l’efficacité énergétique passe par la mise en œuvre de 3 leviers. Le premier concerne les comportements, et passe par une information claire et continue sur le sujet (on pourrait parler d’Energie 1.0), le deuxième, celui que j’ai largement décrit dans mon livre, Comprendre le nouveau monde de l’Energie 2.0, fait référence aux investissements à réaliser dans un logement pour améliorer sa performance énergétique et donc sa catégorie (on en dénombre une bonne vingtaine tels qu’isolation des combles, des murs, changement de vieilles chaudières, mise en place de systèmes de régulation, de ventilation…), et enfin le recours aux technologies (Energie 3.0) qu’il s’agisse de la propre performance des nouveaux matériels, d’un suivi précis des consommations ou encore de lissage des consommations (e.g. effacement consistant à utiliser l’énergie électrique en dehors des heures de consommation pointe).

Le chapitre des investissements est celui qu’il faut actionner en priorité au travers d’actions de sensibilisation, d’information, d’aide à la prise de décision, d’accompagnement, et de suivi. Autant de nouveaux métiers et nouvelles missions incombant aux entreprises et aux états, qui doivent conjuguer leurs efforts… Le jeu en vaut la chandelle puisqu’il s’agit également de relancer une croissance durable qui suppose des créations d’emplois locaux non délocalisables.

Bien que la France et l'Allemagne soient bien classées en la matière, n'ont-elles pas également un rôle d’impulsion en Europe ? Comment cela pourrait-il se traduire politiquement ?

Les investissements inhérents à la rénovation peuvent être financés au travers de 3 grands mécanismes : le tiers financement, le tiers investissements, et last but not least, les certificats d’économie d’énergie (également appelés certificats blancs). Pour promouvoir à grande échelle ces rénovations il y a 1001 choses à imaginer, dans une logique de coopération initiale entre les états les plus avancés : lancement d’un marché européen des certificats blancs, unité de  mesure européenne commune de l’efficacité énergétique (pourquoi pas notre kwhcumac made in France ?), promotion de nouveaux métiers tels que celui d’éco-rénovateur énergétique européen, mise en place de conditions de prêts à la rénovation à taux et conditions allégés, institut européen de la lutte contre la précarité énergétique définissant des règles communes et dotés de moyens mutualisés, passeport de la rénovation énergétique (dans la lignée des Diagnostics de Performance Energétique -DPE- déjà européen)… La liste est longue, mais les nouvelles technologies de la communication et de l’information peuvent contribuer à rendre possibles des innovations que nous n’aurions pu imaginer avant.

En ce qui concerne la France, l’enjeu à court terme est de clarifier au plus tôt les règles du jeu encore floues pour consolider une dynamique qui, est actuellement en train de s’essouffler … Bref, tous les espoirs sont permis, à condition de créer les circonstances, notamment réglementaires, favorables sans tarder.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

07.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 10/11/2014 - 07:15
ARNAQUES EN TOUT GENRE
Pour les certificats de crédit d'économie d'énergie, il faudrait d'abord que nos chers parlementaires et nos chers fonctionnaires se mettent dans la tête que ces certificats n'ont pas à circuler clandestinement dans le dos des clients et au seul profit d'EDF et autres, mais qu'ils doivent revenir directement à ceux qui font et financent les travaux. Il faudrait aussi que lorsque ces certificats ont été sciemment détournés par les professionnels entre eux, une prescription de dix ans rende solidaire toute la chaîne de captation afin que le client puisse récupérer la contre-valeur de ces certificats en s'adressant à n'importe lequel des professionnels en cause. Il serait bon enfin que de temps à autre l'économie d'énergie ne soit pas conçue comme une immense arnaque entre professionnels, mais qu'elle bénéficie effectivement et directement au consommateur qui paye les investissements nécessaires. Enfin, il n'est pas interdit d'utiliser le calcul classique de retour sur investissement pour juger de l'opportunité - et aussi de l'honnêteté - de proposer des travaux fort onéreux à des personnes âgées dont l'espérance de vie est nettement inférieure au terme du cycle de rentabilisation.