En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 13 heures 36 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 19 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 19 heures 57 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 20 heures 45 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 12 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 14 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 23 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 13 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 14 heures
Le Nettoyeur

Comment réguler le marché sans le détruire ?

Publié le 03 octobre 2014
Ce débat est le trop souvent prisonnier d'une dichotomie où l'Etat et le marché sont dans une compétition à somme nulle, oubliant un troisième acteur : la société civile.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce débat est le trop souvent prisonnier d'une dichotomie où l'Etat et le marché sont dans une compétition à somme nulle, oubliant un troisième acteur : la société civile.

C'est un fait longtemps remarqué qu'une des caractéristiques de l'ère moderne est que de plus en plus de facettes de nos vies se retrouvent placées dans une logique de marché, notamment la vie privée.

Ce phénomène est lui-même une des facettes de ce qu'on peut considérer comme le problème d'économie politique le plus important des deux derniers siècles : l'économie de marché et sa destruction créatrice sont ce qui créent la prospérité de la cité ; mais cette destruction créatrice crée également des dislocations sociales, des gagnants et des perdants, des inégalités et ainsi de suite. Comment avoir la prospérité de l'économie de marché tout en gérant ses aspects destructeurs ?

C'est évidemment un très vaste sujet, mais il y a un point sur lequel on n'insiste presque jamais, et c'est celui-ci : ce débat est le plus souvent prisonnier d'une dichotomie où l'Etat et le marché sont dans une compétition à somme nulle. Si le marché devient trop fort, il faut renforcer l'Etat ; mais renforcer l'Etat crée énormément de problèmes ; et donc il faut affaiblir l'Etat et/ou renforcer notre marché. C'est la prémisse implicite de presque tous nos débats, et on se placera sur le spectre politique en fonction de l'endroit où on veut mettre le “curseur” entre Etat et marché.

Et si cette dichotomie était fausse ? Et s'il y avait une échappatoire entre l'Etat-omnipotent et le marché-omnipotent ? Entre le Léviathan totalitaire et la guerre de tous contre tous ?

Mon intuition est la suivante : pour faire en sorte d'avoir un marché qui fonctionne et nous donne la destruction créatrice dont nous avons besoin, sans faire en sorte de détruire le tissu social, il ne faut pas ligoter le marché avec un Etat totalitaire ; il faut renforcer les institutions sociales qui ne sont ni le marché ni l'Etat. Ce qu'on appelle, en somme, la société civile.

En France, nous avons aussi ce débat sous d'autres termes : ce qu'on appelle les corps intermédiaires. La Révolution française a supprimé les corps intermédiaires et n'a laissé aucun tampon entre l'individu et l'Etat central. En ceci, la Révolution a représenté l'aboutissement, pas le déni, de la monarchie absolue de droit divin.

Un des objectifs des grandes réformes qui ont suivi la Libération était justement de renforcer ce tissu social, ces corps intermédiaires, pour n'avoir pas seulement l'Etat et l'individu. La représentativité légale des syndicats devait permettre une démocratie sociale où ce seraient les corps sociaux, plutôt que l'Etat, qui atténueraient les effets brutaux du capitalisme. La politique familiale permettrait de faire de familles robustes une autre forme de corps intermédiaires. L'enseignement sous contrat permettrait aux classes moyennes d'avoir accès à l'enseignement privé. Et ainsi de suite.

Il y a beaucoup de choses à critiquer sur la manière dont ça a été fait. Mais l'intention mérite d'être remise au goût du jour. Dans nos débats politique actuels, on n'entend parler que de la lutte à mort entre Etat et capitalisme. Peut-être faut-il plutôt sortir de cette dichotomie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/10/2014 - 05:02
La Suisse possède une qualité démocratique étonnante...
et nous autres Français, affaiblis par quarante années de social-démagogie, aurions tout intérêt à nous inspirer de ce pays qui, malgré son absence totale de ressources naturelles-excepté le bon-sens de ses citoyens- est parvenu à un degré etonnant de prospérité partagée par tous: aucune grève, aucune aigreur social, aucun ressentiment anti-riches, aucune bipolarité archaïque de la vie politique...tout nous sépare de ce paradis pourtant si proche. La votation, la participation directe des citoyens à la vie politique, l'absence de tabous et de non-dits sont les symboles mêmes du modernisme politique. Pourquoi ne pas nous en inspirer? Mais de grâce, Gobry, laissez tomber vos corps intermédiaires archaïques ou alors, modernisez les totalement! Mais le pouvoir démocratique viendra du peuple seul...
vangog
- 01/10/2014 - 04:52
Votre intuition est méritoire Mr Gobry, mais fausse!
Le pouvoir démocratique des pays les plus étatistes comme la France a été perverti par deux contre-pouvoirs non-démocratiques: d'une part, les grands corps de l'état qui ont imposé leur philosophie généralement gauchiste et archaïque et leurs hommes dans la politique nationale, et les corps intermédiaires, d'autre part, qui ont mis en place un système corporatiste d'influence et de lobbying. La dérive qu'impriment ces deux anti-corps non démocratiques est typiquement totalitaire, aboutissant à des lois societales non voulues par la majorité et à une manipulation extrême des esprits et de la jeunesse. La seule solution pour inverser cette tendance est de retirer le pouvoir usurpé par ces faux contre-pouvoirs et de rendre ce pouvoir au peuple en réaffirmant le rôle prééminent de la démocratie. comment? En la modernisant et en l'adaptant à la globalisation et au monde multipolaire qui nous entoure. Nous avons un exemple magnifique de démocratie participative moderne, parmi nos voisins, mais qui est soigneusement ignoré par nos médias qui ont tout intérêt à laisser subsister le modèle anti-démocratique et bipolaire archaïque: la Suisse possède une qualité démocratique étonnante...