En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
La minute "Tech"
IBM : la centenaire innove encore
Publié le 20 juin 2011
International Business Machines a fêté son centième anniversaire jeudi dernier. C’est la première firme, dans le monde de l’informatique, qui atteint cet âge canonique. Une semaine plus tôt, IBM avait sidéré les milieux scientifiques en réalisant le premier transistor au graphène, matériau d’avenir.
Nathalie Joannès, 45 ans, formatrice en Informatique Pédagogique à l’Education Nationale : création de sites et blogs sous différentes plates formes ;  recherche de ressources libres autour de l’éducation ;  formation auprès de public d’adultes sur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Joannes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Joannès, 45 ans, formatrice en Informatique Pédagogique à l’Education Nationale : création de sites et blogs sous différentes plates formes ;  recherche de ressources libres autour de l’éducation ;  formation auprès de public d’adultes sur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
International Business Machines a fêté son centième anniversaire jeudi dernier. C’est la première firme, dans le monde de l’informatique, qui atteint cet âge canonique. Une semaine plus tôt, IBM avait sidéré les milieux scientifiques en réalisant le premier transistor au graphène, matériau d’avenir.

L’histoire de « Big Blue » (couleur des ordinateurs et du logo) est une saga animée par trois propulseurs : vision, pragmatisme, innovation. A toutes ses concurrentes qui peuplent le cimetière  où conduisent les erreurs industrielles, il a manqué la vision et le pragmatisme. C’est le cas de Digital Equipment Corporation dont le fondateur n’a pas cru à l’ordinateur personnel et qui s’est enfermé dans les systèmes (y compris les réseaux) propriétaires, c'est-à-dire fermés. 

De la caisse enregistreuse à l’intelligence artificielle

Quand la firme « Calculatrices Tabulatrices Enregistreuses » est créée le 16 juin 1911, sa vocation est de fabriquer des machines mécaniques à peser, à pointer et à produire des factures. Trois ans plus tard, Thomas Watson fonde une dynastie de managers visionnaires. Il fallait avoir une vision acérée de l’avenir pour se mettre à construire de grosses machines à calculer en plein milieu de la Grande Dépression des années trente. « Il est fou, il n’y a pas de marché », disait-on de Tom. Mais en 1935, le président Roosevelt active la composante «emploi et retraites » de son New Deal et il a besoin d’engins capables de traiter des millions de dossiers. IBM est la seule à pouvoir répondre à la demande.

Difficile de citer toutes les mutations décisives imputables à Big Blue, dont le patrimoine intellectuel comprend une demi-douzaine de prix Nobel, des dizaines de médailles de mathématiques et de sciences et des centaines de brevets. Il suffit de rappeler quelques temps forts. Le concept d’intelligence artificielle a été concrétisé par IBM dès 1956 avec un ordinateur programmé pour apprendre à jouer aux dames; bien avant, donc, que la machine Deep Blue se mesure aux champions du jeu d’échecs. La conquête spatiale n’aurait pas pu s’accomplir dans les années soixante sans les monstres logiques mis à la disposition de la NASA. Des dérivés de ces engins ont permis de mettre au point les premiers systèmes de réservation de billets d’avions. Le président Barack Obama a décerné la Médaille 2009 de l’Innovation aux concepteurs de Blue Gene, un superordinateur aux capacités de calcul qui dépassent l’entendement.

Erreurs et rebonds

IBM a commis des erreurs. Le fait, par exemple, de laisser à Bill Gates le soin d’imposer le système d’exploitation Windows à la presque totalité de l’univers PC. Le pragmatisme a cependant piloté la vision stratégique de la multinationale. Renoncer à la fabrication des ordinateurs familiaux pour se concentrer sur les gros calculateurs, c’était bien vu. Comme étaient  bien pensés les recentrages sur les services aux entreprises et sur les solutions et infrastructures d’hébergement et de stockage, anticipation de l’informatique dans les nuages, très à la mode en ce moment.

Le résultat de cette faculté d’adaptation, c’est une capitalisation boursière de 197 milliards de dollars. Moins qu’Apple (304 milliards) mais au même niveau que Microsoft, la « jeunette » âgée de 35 ans seulement (201 milliards). Mais il y a mieux….

Le graphène répond à la loi de Moore

La vieille dame d’Armonk (Etat de New York) a signé, peu avant son centième anniversaire, une véritable prouesse de science appliquée. La science, c’est la recherche fondamentale enclenchée en 1985 dans les nanotechnologies, un univers infiniment petit qui ne se révèle qu’aux microscopes électroniques. En 2004, deux savants, d’origine russe, reçoivent le prix Nobel de Physique pour avoir synthétisé un film incroyablement mince à base d’atomes de carbone. C’est le graphène, un matériau qui devrait se banaliser dans la vie quotidienne de vos arrière-petits enfants, en même temps que l’informatique quantique et le transport aérien individuel.

Sauf que Big Blue vient – sept ans  seulement après l’homologation de la pellicule nanométrique -  de construire le premier transistor au graphène. Cette substance est quasiment magique. D’abord c’est la matière la plus solide jamais élaborée par l’homme: une surface de graphène pas plus épaisse qu’une feuille de cellophane supporte sans se fissurer le poids d’une voiture américaine. Capable de transformer une réaction chimique en signaux électroniques, le graphène va révolutionner le monde des batteries et autres accumulateurs. Enfin et surtout, le voile de carbone est 100 à 1000 fois plus conducteur que le silicium; et en plus, il refroidit très vite.. Ce qui tombe à pic car l’ère du silicium s’achève selon la loi de Moore.

En 1965 puis en 1975, le co-fondateur d’Intel, Gordon Moore, postule que la capacité des microprocesseurs est appelée à doubler tous les deux ans. Ce qui s’est à peu près vérifié. Mais le silicium a des limites physiques. En 2007, Gordon Moore annonce que sa loi cessera de piloter la miniaturisation de l’informatique entre 2017 et 2022. Et voici qu’en 2011 une firme centenaire, rescapée des caisses enregistreuses et des cartes perforées, propose le substrat de substitution.

Il devient très délicat, à ce stade, d’extrapoler cette dimension de la saga d’IBM. On devine les ricanements cartésiens à l’idée que le graphène transistorisé permettra - simple exemple -  d’arborer des vêtements communicants et détecteurs d’explosifs. On se contentera donc de proposer une explication à la longévité d’IBM : la vieille dame d’Armonk a une passion : cultiver la matière grise dans ses neuf laboratoires de recherche et ses nombreux centres de développement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
05.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
PASCONTENT
- 20/06/2011 - 16:23
Préparons nous
grâce à la dé-mondialisation à ne plus manger que les poulets de Bresse , le pain de maÏs de Monsieur de Montebourg et les brochets de ses étangs . Fini les tomates espagnoles , les oranges marocaines et les dattes de Tunisie.