En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

07.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 7 heures 42 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 9 heures 33 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 13 heures 17 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 14 heures 11 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 15 heures 30 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 17 heures 48 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 19 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 20 heures 23 sec
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 20 heures 34 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 8 heures 32 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 12 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 13 heures 52 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 18 heures 7 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 18 heures 58 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 20 heures 16 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 1 jour 6 heures
La minute "Tech"

IBM : la centenaire innove encore

Publié le 20 juin 2011
International Business Machines a fêté son centième anniversaire jeudi dernier. C’est la première firme, dans le monde de l’informatique, qui atteint cet âge canonique. Une semaine plus tôt, IBM avait sidéré les milieux scientifiques en réalisant le premier transistor au graphène, matériau d’avenir.
Nathalie Joannes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Joannès, 45 ans, formatrice en Informatique Pédagogique à l’Education Nationale : création de sites et blogs sous différentes plates formes ;  recherche de ressources libres autour de l’éducation ;  formation auprès de public d’adultes sur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
International Business Machines a fêté son centième anniversaire jeudi dernier. C’est la première firme, dans le monde de l’informatique, qui atteint cet âge canonique. Une semaine plus tôt, IBM avait sidéré les milieux scientifiques en réalisant le premier transistor au graphène, matériau d’avenir.

L’histoire de « Big Blue » (couleur des ordinateurs et du logo) est une saga animée par trois propulseurs : vision, pragmatisme, innovation. A toutes ses concurrentes qui peuplent le cimetière  où conduisent les erreurs industrielles, il a manqué la vision et le pragmatisme. C’est le cas de Digital Equipment Corporation dont le fondateur n’a pas cru à l’ordinateur personnel et qui s’est enfermé dans les systèmes (y compris les réseaux) propriétaires, c'est-à-dire fermés. 

De la caisse enregistreuse à l’intelligence artificielle

Quand la firme « Calculatrices Tabulatrices Enregistreuses » est créée le 16 juin 1911, sa vocation est de fabriquer des machines mécaniques à peser, à pointer et à produire des factures. Trois ans plus tard, Thomas Watson fonde une dynastie de managers visionnaires. Il fallait avoir une vision acérée de l’avenir pour se mettre à construire de grosses machines à calculer en plein milieu de la Grande Dépression des années trente. « Il est fou, il n’y a pas de marché », disait-on de Tom. Mais en 1935, le président Roosevelt active la composante «emploi et retraites » de son New Deal et il a besoin d’engins capables de traiter des millions de dossiers. IBM est la seule à pouvoir répondre à la demande.

Difficile de citer toutes les mutations décisives imputables à Big Blue, dont le patrimoine intellectuel comprend une demi-douzaine de prix Nobel, des dizaines de médailles de mathématiques et de sciences et des centaines de brevets. Il suffit de rappeler quelques temps forts. Le concept d’intelligence artificielle a été concrétisé par IBM dès 1956 avec un ordinateur programmé pour apprendre à jouer aux dames; bien avant, donc, que la machine Deep Blue se mesure aux champions du jeu d’échecs. La conquête spatiale n’aurait pas pu s’accomplir dans les années soixante sans les monstres logiques mis à la disposition de la NASA. Des dérivés de ces engins ont permis de mettre au point les premiers systèmes de réservation de billets d’avions. Le président Barack Obama a décerné la Médaille 2009 de l’Innovation aux concepteurs de Blue Gene, un superordinateur aux capacités de calcul qui dépassent l’entendement.

Erreurs et rebonds

IBM a commis des erreurs. Le fait, par exemple, de laisser à Bill Gates le soin d’imposer le système d’exploitation Windows à la presque totalité de l’univers PC. Le pragmatisme a cependant piloté la vision stratégique de la multinationale. Renoncer à la fabrication des ordinateurs familiaux pour se concentrer sur les gros calculateurs, c’était bien vu. Comme étaient  bien pensés les recentrages sur les services aux entreprises et sur les solutions et infrastructures d’hébergement et de stockage, anticipation de l’informatique dans les nuages, très à la mode en ce moment.

Le résultat de cette faculté d’adaptation, c’est une capitalisation boursière de 197 milliards de dollars. Moins qu’Apple (304 milliards) mais au même niveau que Microsoft, la « jeunette » âgée de 35 ans seulement (201 milliards). Mais il y a mieux….

Le graphène répond à la loi de Moore

La vieille dame d’Armonk (Etat de New York) a signé, peu avant son centième anniversaire, une véritable prouesse de science appliquée. La science, c’est la recherche fondamentale enclenchée en 1985 dans les nanotechnologies, un univers infiniment petit qui ne se révèle qu’aux microscopes électroniques. En 2004, deux savants, d’origine russe, reçoivent le prix Nobel de Physique pour avoir synthétisé un film incroyablement mince à base d’atomes de carbone. C’est le graphène, un matériau qui devrait se banaliser dans la vie quotidienne de vos arrière-petits enfants, en même temps que l’informatique quantique et le transport aérien individuel.

Sauf que Big Blue vient – sept ans  seulement après l’homologation de la pellicule nanométrique -  de construire le premier transistor au graphène. Cette substance est quasiment magique. D’abord c’est la matière la plus solide jamais élaborée par l’homme: une surface de graphène pas plus épaisse qu’une feuille de cellophane supporte sans se fissurer le poids d’une voiture américaine. Capable de transformer une réaction chimique en signaux électroniques, le graphène va révolutionner le monde des batteries et autres accumulateurs. Enfin et surtout, le voile de carbone est 100 à 1000 fois plus conducteur que le silicium; et en plus, il refroidit très vite.. Ce qui tombe à pic car l’ère du silicium s’achève selon la loi de Moore.

En 1965 puis en 1975, le co-fondateur d’Intel, Gordon Moore, postule que la capacité des microprocesseurs est appelée à doubler tous les deux ans. Ce qui s’est à peu près vérifié. Mais le silicium a des limites physiques. En 2007, Gordon Moore annonce que sa loi cessera de piloter la miniaturisation de l’informatique entre 2017 et 2022. Et voici qu’en 2011 une firme centenaire, rescapée des caisses enregistreuses et des cartes perforées, propose le substrat de substitution.

Il devient très délicat, à ce stade, d’extrapoler cette dimension de la saga d’IBM. On devine les ricanements cartésiens à l’idée que le graphène transistorisé permettra - simple exemple -  d’arborer des vêtements communicants et détecteurs d’explosifs. On se contentera donc de proposer une explication à la longévité d’IBM : la vieille dame d’Armonk a une passion : cultiver la matière grise dans ses neuf laboratoires de recherche et ses nombreux centres de développement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
PASCONTENT
- 20/06/2011 - 16:23
Préparons nous
grâce à la dé-mondialisation à ne plus manger que les poulets de Bresse , le pain de maÏs de Monsieur de Montebourg et les brochets de ses étangs . Fini les tomates espagnoles , les oranges marocaines et les dattes de Tunisie.