En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 6 heures 37 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 9 heures 8 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 11 heures 10 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 13 heures 41 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 7 heures 4 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 10 heures 55 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 12 heures 30 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 12 heures 50 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 13 heures 2 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 13 heures 35 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 13 heures 42 min
© Reuters
© Reuters
Zegreenweb

La difficile lutte contre le trafic d'ivoire

Publié le 11 mai 2014
Avec Zegreenweb
La protection de la biodiversité est essentielle pour l'équilibres des écosystèmes et, ce qui est sans doute plus motivant pour les autorités des pays concernés, au développement d'un tourisme basé sur l'observation de la nature. Malgré ces deux constats, force est de constater que les braconniers semblent toujours avoir un temps d'avance sur les rangers chargés de protéger la faune.
Zegreenweb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La protection de la biodiversité est essentielle pour l'équilibres des écosystèmes et, ce qui est sans doute plus motivant pour les autorités des pays concernés, au développement d'un tourisme basé sur l'observation de la nature. Malgré ces deux constats, force est de constater que les braconniers semblent toujours avoir un temps d'avance sur les rangers chargés de protéger la faune.
Avec Zegreenweb

Six éléphants, dont quatre bébés, abattus au Kenya

Le plus important massacre remonte à l’année passée, lorsque 86 éléphants, dont 33 femelles enceintes, avaient été abattus en une nuit à la frontière entre le Tchad et le Cameroun. C’était au mois de mars. Entre temps les rhinocéros ont pour leur part complètement disparu du Mozambique, où ils étaient la cible des braconniers. Des mesures sont prises régulièrement pour essayer de contrer ce phénomène mais sans grande efficacité. En Tanzanie, un ministre avait même suggéré il y a quelques mois de faire passer une loi permettant de condamner à mort les braconniers. Sans succès.

Parmi les six éléphants retrouvés morts au Kenya, l’un d’entre eux était si jeune qu’il n’avait pas encore de défenses. Quel intérêt alors de le tuer, si ce n’est de la barbarie, quand on sait que la motivation des braconniers est la revente de l’ivoire sur le marché noir, notamment en Asie, où il se négocie à prix d’or. Cette fois-ci, trois suspects ont été arrêtés. S’ils avère que ce sont eux les coupables, sans aller jusqu’à souhaiter que leur soit infligée la même peine que celle qu’il ont fait subir à leurs victimes, espérons qu’ils soient durement sanctionnés.

Lire la suite sur Zegreeweb

En Tanzanie, un ministre suggère que les braconniers soient exécutés

C’est un ministre en charge de l’environnement en Tanzanie qui fait cette fois parler de lui avec sa proposition pour le moins radicale : il faudrait selon lui réserver le même sort aux braconniers qui tuent des éléphants que le sort qui est réservé aux éléphants eux mêmes, c’est à dire les abattre. Cette proposition, dont on voit difficilement comment elle pourrait être adoptée, témoigne du désarroi des autorités et des associations de protection des animaux et de l’environnement dans ce pays, et plus largement sur le continent africain.

On se rappelle du massacre qui avait eu lieu en mars dernier, où 86 éléphants, dont 33 femelles enceintes, avaient été abattus en une nuit par des braconniers à la frontière du Tchad et du Cameroun. La montée semble-t-il inexorable du cours de l’ivoire, notamment sur les marchés asiatiques, ne fait qu’encourager les braconniers, avides d’argent, à prendre de plus en plus de risques, quitte à abattre des innocents qui se trouveraient sur leur passage. 30.000 éléphants on été abattus en 2012 pour l’appât du gain. Si rien n’est fait, l’espèce pourrait totalement disparaître à horizon d’une douzaine d’années.

Lire la suite sur Zegreeweb

Des chiens policiers capables de détecter l’ivoire de contrebande

Nous nous sommes souvent fait l’écho sur zegreenweb du scandale du braconnage des éléphants pour leur ivoire, dont raffolent particulièrement certains pays asiatiques. Leur effet sur la population de cette espèce que l’on sait menacée est dramatique. Il y a quelques semaines encore, c’étaient 86 éléphants, dont 33 femelles enceintes, qui avaient été abattus en une nuit à la frontière du Tchad et du Cameroun. Avec un prix du kilo d’ivoire qui atteint les 2.000 dollars sur le marché noir asiatique, plus rien ne semble arrêter les braconniers.

C’est pourquoi le département américain chargé de la protection des espèces animales a déjà dressé quatre chiens pour que ces derniers soient capable d’aider les douaniers à détecter l’ivoire issu des cornes d’éléphants, ainsi que les cornes de rhinocéros, dont nous parlons sensiblement moins, mais qui font également l’objet d’un important trafic. Ils s’appellent Viper, Butter, Lancer et Locket et opéreront dans les aéroports, ports et dans les centres Fedex ou UPS.

13 semaines de formation et d’entraînement auront été nécessaires pour que ces chiens, d’habitude entraînés pour renifler des plantes et autres fruits interdits sur le sol américain car pouvant renfermer des insectes potentiellement porteur de maladies, soient parfaitement capable de reconnaître l’odeur des cornes d’éléphants et de rhinocéros et ainsi contribuer à la lutte contre ce trafic qui met en danger des espèces déjà menacées. Espérons que cette initiative fera des petits.

Lire la suite sur Zegreeweb

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires