En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Du changement
Angela Merkel confirme la création d'un smic généralisé, Pierre Moscovici se réjouit
Publié le 21 novembre 2013
Le salaire minimum généralisé s'établira à 8,50 euros de l'heure.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le salaire minimum généralisé s'établira à 8,50 euros de l'heure.

C'était la condition sine qua non de l'union entre le SPD d'Angela Merkel et les sociaux-démocrates. L'Allemagne va se doter, dès 2016, d'un salaire minimum généralisé. D'un montant de 8,50 euros de l'heure, cette mesure est une première dans un pays où les salaires sont négociés branche par branche entre les partenaires sociaux. "Nous allons décider des choses que, au vu de mon programme, je ne considère pas comme justes, parmi elles un salaire minimum généralisé" a déclaré la chancelière dans un discours à Berlin.

Selon les instituts économiques, entre 5 et 6,5 millions de personnes seraient concernées par l'instauration de ce Smic allemand. Un salaire minimum à 8,50 euros placera l’Allemagne au sixième rang des pays les plus chers d’Europe, après le Luxembourg, la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Irlande.

Pierre Moscovici s'est félicité de cette réforme dont il pense qu'elle est "le signal d'une approche plus coopérative des politiques entre les Etats de la zone euro". Le Smic doit permettre de rééquilibrer les relations de l'Allemagne avec ses voisins européens, notamment en augmentant le pouvoir d’achat de ses travailleurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires