En direct
Best of
Best Of
En direct
SVP
Jean-Marc Ayrault réclame un SMIC européen pour éviter les "distorsions de concurrence"
Publié le 06 septembre 2013
Sur France Bleu Alsace, le chef du gouvernement a appelé à des progrès "à l'échelle de l'Europe, sinon on n'y arrivera pas".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur France Bleu Alsace, le chef du gouvernement a appelé à des progrès "à l'échelle de l'Europe, sinon on n'y arrivera pas".

La demande est ancienne. Ce n'est pas la première fois que Jean-Marc Ayrault y fait référence. Le Premier ministre a en effet souhaité ce vendredi que les pays européens, et notamment l'Allemagne, progressent vers un salaire minimum à l'échelle de l'UE. En coulisses, il s'énerve d'ailleurs que cela n'est pas été encore "réfléchi de façon sérieuse". Mais dans quel but lancer un SMIC européen ? Pour Ayrault, c'est très clair. Cela permet d'éviter les "distorsions de concurrence". C'est du moins ce que le Premier ministre a soutenu au micro de France Bleu Alsace.

"Peer Steinbrück propose un salaire minimum, mais cette question du salaire minimum, il faut qu'elle soit posée aussi à l'échelle de l'Europe", a souligné Jean-Marc Ayrault, interrogé par la radio régionale à l'occasion d'une visite à Strasbourg.  "Lorsqu'on paye quatre euros un travailleur dans l'agriculture, comment voulez-vous que l'on s'aligne ?" a-t-il ajouté, jugeant nécessaire "de payer correctement les gens" et d'éviter "un salariat à deux vitesses". "J'espère bien que nous allons avancer, que les Allemands vont avancer par leurs choix politiques", a dit Jean-Marc Ayrault, en référence aux élections législatives allemandes du 22 septembre. Le chef du gouvernement a appelé à des progrès "à l'échelle de l'Europe, sinon on n'y arrivera pas, sinon ce sont des distorsions de concurrence et là, effectivement, nos entreprises sont pénalisées". La France et l'Allemagne sont aujourd'hui "quasiment au même niveau" en matière de coût du travail dans l'industrie, grâce aux récentes mesures de son gouvernement, a-t-il estimé.

Il y a en revanche des différences franco-allemandes sensibles dans des domaines comme l'agriculture, a admis le Premier ministre, tout en estimant que la France n'avait pas forcément à s'engager dans "une course-poursuite". Visiblement, Jean-Marc Ayrault ne tient pas particulièrement à ressembler à l'Allemagne. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires