En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Made in China

Des cosmétiques fabriqués à partir de peau de cadavres de condamnés à mort chinois

Publié le 10 mars 2013
Les produits à base de collagène ont été élaborés à partir de cadavres de condamnés : une pratique "traditionnelle", selon les employés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les produits à base de collagène ont été élaborés à partir de cadavres de condamnés : une pratique "traditionnelle", selon les employés.

Le quotidien anglais le Guardian a mené l'enquête. Et les découvertes sont incroyables. Selon le journal, une entreprise chinoise de fabrication de produits de beauté utilise de la peau humaine dan la composition de ses cosmétique. Comble de l'horreur : cette peau proviendrait de cadavres de condamnés à morts chinois. Et ces produits sont destinés au marché européen.

Cette entreprise fabrique du collagène, un des principes actifs courants des les produits anti-âge, utilisé pour les lèvres et le traitement des rides, et ce sont des employés de la firme qui ont reconnu la présence de peau extraite de corps de condamnés après leur exécution. Selon ces employés, ce genre de pratique est "traditionnelle" et "ne mérite pas que l'on en fasse tout un foin". Ils affirment que certains des produits ont été exportés entre autres au Royaume-Uni, mais rien ne prouve qu'il s'agit là des produits élaborés à base de cadavres.

En effet, ces produits pourraient être encore au stade de simples test, et ne sont pas nécessairement déjà commercialisés.

La Chine est réputée pour son manque d’éthique et de régulation dans la fonction de ses produits, qui a déjà été remarqué lors des affaires liée au plomb dans les jouets pour enfants. Cette fois, le problème est à la fois moral et sanitaire, puisque les restes de peau pourraient être responsables d'infections.

Malheureusement, la réglementation européenne évolue lentement et il ne faut pas attendre de réglementation permettant le contrôle de l'élaboration du collagène avant un certain temps, qu'il s'agisse de la fabrication des cosmétiques ou des injections de collagène. Un projet de loi est pour l'instant en préparation.

Les institutions sanitaires britanniques se sont saisies du problème, des membres du parlement vont examiner le processus de régulation, pourraient lancer une enquête et pourraient suggérer au gouvernement la nécessite d'effectuer des tests très rapidement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Les Français contre le burkini mais de moins en moins nu(e)s à la plage : la France devient-elle puritaine malgré elle ?

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

05.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

06.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

07.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires