En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Mea culpa

Un ponte de la psychiatrie présente ses excuses à la communauté gay

Publié le 19 mai 2012
Au terme d'une brillante carrière, le Dr. Robert L. Spitzer, considéré par beaucoup d’experts comme le père de la psychiatrie moderne, remet en cause ses analyses.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au terme d'une brillante carrière, le Dr. Robert L. Spitzer, considéré par beaucoup d’experts comme le père de la psychiatrie moderne, remet en cause ses analyses.

Agé de 80 ans, et atteint de la maladie de Parkinson, il vient de remettre en question une étude qu’il avait lui-même produite il y a dix ans, et dans laquelle il expliquait que les homosexuels qui désiraient vraiment changer pouvaient entreprendre une cure thérapeutique « réparatrice ». Il mettait cette « déviance » sur le même plan que la dépression ou la dépendance à l'alcool.

Alors que la problématique du mariage gay alimente les polémiques ces derniers jours, un rapport de l’Organisation mondiale de la santé a qualifié de catastrophique ce type de traitement, considérés comme une vraie menace sur la santé et le bien être de ces personnes. « Je dois des excuses à la communauté homosexuelle », a déclaré ce vendredi le célèbre psychanalyste. Mieux vaut tard que jamais estime la communauté gay américaine, dont certains des journaux titraient "No more sick" (nous ne sommes plus malades) !

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
homosexualité
Thématiques :
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gdb
- 19/05/2012 - 08:38
gateux
en quoi les retournements d'un vieillard gâteux présenteraient-ils un intérêt quelconque? La situation inverse aurait-elle fait les premiers titres?
Desterel
- 19/05/2012 - 08:38
Psychiatre ou psychanalyste?
Votre article n'est pas très clair: Est-il psychiatre ou psychanalyste? Dans le premier cas c'est un vrai médecin, dans le second un escroc.
ricouti
- 18/05/2012 - 19:12
Pourquoi "gay" terme anglais
Pourquoi "gay" terme anglais et pas "homosexuelle" ?