En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 18 min 3 sec
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 1 heure 43 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 15 heures 6 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 16 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 20 heures 47 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 21 heures 23 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 22 heures 52 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 29 min 46 sec
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 1 heure 40 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 14 heures 34 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 16 heures 13 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 21 heures 7 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 22 heures 12 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 23 heures 5 min
© ADEM ALTAN / AFP
© ADEM ALTAN / AFP
Tensions

Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan

Publié le 25 octobre 2020
Le président turc n'a pas adressé ses condoléances à la France après l'assassinat de Samuel Paty et a, au contraire, mis en question "la santé mentale" d'Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président turc n'a pas adressé ses condoléances à la France après l'assassinat de Samuel Paty et a, au contraire, mis en question "la santé mentale" d'Emmanuel Macron.

La tension est une nouvelle fois montée d'un cran entre la France et la Turquie. Pour la première fois dans l'histoire des relations diplomatiques franco-turques, la France a rappelé son ambassadeur à Paris - un acte diplomate rare.

Ce rappel fait suite aux propos tenus par le président turc ce samedi. Au cours d'un meeting retransmis à la télévision, il a déclaré : "Tout ce que l'on peut dire d'un chef d'État qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c'est : allez d'abord faire des examens de santé mentale".

"Macron a besoin de se faire soigner", a ajouté Recep Tayyip Erdogan, qui a ensuite lancé : ""Quel problème a l'individu nommé Macron avec l'islam et avec les musulmans ?" 

La présidence de la République a immédiatement dénoncé les propos "inacceptables" du président turc. En plus de cette injure, l'Elysée a souligné "l'absence de messages de condoléances et de soutien du Président turc après l'assassinat de Samuel Paty", une semaine après la décapitation de cet enseignant par un islamiste près de Paris. 

"Des insultes et des provocations d'Erdogan, on en a eu quasiment toutes les semaines cet été", admettait-on samedi dans l'entourage du président Macron. Ce qui changerait cette fois, c'est "le contexte". 

Il y a deux semaines, le président islamiste turc avait déjà dénoncé comme une provocation les déclarations d'Emmanuel Macron le "séparatisme islamiste" et la nécessité de "structurer l'islam" en France.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a de son côté déclaré dans un communiqué : "A l’absence de toute marque officielle de condamnation ou de solidarité des autorités turques après l’attentat terroriste de Conflans Sainte-Honorine, s’ajoutent désormais depuis quelques jours une propagande haineuse et calomnieuse contre la France, témoignant d’une volonté d’attiser la haine contre nous et en notre sein, et des insultes directes contre le Président de la République, exprimées au plus haut niveau de l’Etat turc".

Pour le Quai d'Orsay, "ce comportement est inadmissible, a fortiori de la part d’un pays allié".

 

Vu sur : L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 26/10/2020 - 08:23
Erdogan est mal parti
il est musulman sunnite, pro Freres Musulmans : vu le travail de Trump et le rapprochement des pays arabes sunnites avec Israel, il lui reste le Hamas (Freres Musulmans) et l'Iran chiite .... pas terrible comme alliance meme si on ajoute l'Azerbaidjan qui a autre chose a faire. Pour l'islamisme, il trouvera le Pakistan and co de plus en plus fanatises ... mais l'UE et les USA' c'est fini et comme la Russie ce n'etait pas commence il va etre bien seul bientot abev son fantasme de reformer l'empire ottoman ... qu'il n'approche pas trop de Jerusalem
edac44
- 25/10/2020 - 17:12
Erdogan a déjà tout raté dans son propre pays, reste la guerre
Correctif :
parfaitement soutenu par toute la nation française, musulmane exceptée et même pas sûr !...
edac44
- 25/10/2020 - 17:06
Erdogan a déjà tout raté dans son propre pays, reste la guerre
qu'il voudrait bien déclencher contre la France avec l'aide très hypothétique de pays arabes pro islamistes pour tenter de redorer son sinistre blason délavé !...
Mais qui chez toutes ces grandes gueules et petits bras du Moyen Orient aurait envie de se frotter à la 3 ou 4ème puissance militaire mondiale et détentrice de l'arme atomique ???
Je n'apprécie pas particulièrement la politique plutôt sectaire de notre jeune et immature président Macron mais aujourd'hui,
je trouve qu'il aurait complétement raison d'envoyer chier ce vulgaire porc d'Erdogan comme il se doit et qu'il serait en cela,
parfaitement soutenu par toute la nation française, non musulmane exceptée et même pas sûr !...
Les islamistes sont désormais persona non grata en Europe,
prochaine échéance : le retour ou le cercueil au choix "limité",
les prochaines têtes à tomber devront maintenant être
toutes islamistes !...
Il faut rendre coup pour coup,
œil pour œil, dent pour dent
et comme disait mon grand père,
pour une dent toute la gueule !...