En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

04.

Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France

05.

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Mais qui sont ces hommes qu’un nombril déchaîne(rait) ?

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

il y a 14 min 29 sec
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 16 heures 4 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 17 heures 24 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 19 heures 57 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 20 heures 57 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 22 heures 12 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 22 heures 26 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 22 heures 49 min
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 14 heures 25 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 17 heures 18 sec
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 18 heures 12 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 20 heures 49 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 21 heures 6 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 21 heures 16 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 21 heures 56 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 22 heures 14 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 22 heures 36 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 22 heures 57 min
© DELIL SOULEIMAN / AFP
© DELIL SOULEIMAN / AFP
Victoire

Syrie : le dernier bastion de l'Etat islamique est tombé

Publié le 23 mars 2019
Cette victoire signe la fin du territoire du califat autoproclamé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette victoire signe la fin du territoire du califat autoproclamé.

Baghouz, le dernier territoire contrôlé par l'Etat islamique en Syrie, est tombé, ont annoncé ce samedi matin les Forces démocratiques syriennes (FDS), l'alliance arabo-kurde soutenue par les Occidentaux. "Baghouz a été libérée. La victoire militaire sur Daech a été remportée", a écrit sur Twitter leur porte-parole, Mustafa Bali, porte-parole des FDS. "Les Forces démocratiques syriennes (FDS) déclarent la totale élimination du soi-disant califat et une défaite territoriale à 100% de l'EI. (...) Les combats ont été très violents face aux derniers irréductibles de l'EI", a poursuivi Mustafa Bali.

L'assaut contre cette dernière poche de l'Etat islamique en Syrie avait été donné début février ; il s'agissait de la dernière phase d'une opération globale déclenchée en septembre pour chasser complètement le groupe djihadiste de Syrie.

Cette victoire marque la fin physique du califat. En 2014, l'Etat islamique contrôlait un territoire aussi vaste que la Grande-Bretagne en Irak et en Syrie. Mais il est encore trop tôt pour crier victoire : avec la perte de son territoire, l'Etat islamique a entamé sa mue en organisation clandestine, et parvient toujours à mener des attaques sanglantes. 

Le président Emmanuel Macron, tout en estimant qu'un "danger majeur pour notre pays" a été éliminé, a rappelé que "la menace demeure et la lutte contre les groupes terroristes doit continuer".

C'est ainsi qu'en Irak, où l'Etat islamique a officiellement été battu en 2017, il y a une multiplication d'attentats, dans la vallée de l'Euphrate et de part et d'autre de la frontière syro-irakienne. "Un rapport du Pentagone, fin décembre, faisait état de cette situation, disant que l'État islamique était en train de se rétablir en Irak et que même en Syrie, en l'absence de pressions maintenues, il était susceptible de reprendre vie d'ici 6 à 12 mois", souligne dans une interview à Franceinfo David Rigoulet-Roze, rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques et chercheur à l'Institut d'analyse stratégique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
etat islamique, Irak, Syrie
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
caustik317
- 24/03/2019 - 19:08
Mais en France
rien n'est tombé, bien au contraire on nous prépare, en silence, une islamisation en règle. Il suffi de voir, qui sont les très proches de la sécurité de Macron: cap sur le Maroc. Depuis le début, Jupiteux, n'a jamais fait confiance aux français. C'est clair et c'est ça le grand secret !
Beredan
- 24/03/2019 - 07:32
Désinformation
En réalité , la chute interminable de Baghuz , avec son cortège de communiqués surréalistes sur les malheurs de djihadistes et de leurs familles , a distrait l’opinion internationale d’un important abcès de fixation de l’Isis dans tout le Gouvernorat d’Idlib , à l’ouest d’Alep. Adossé à la Turquie , surveillé voire protègé par la Coalition, ce territoire étendu est le dernier obstacle à la reconstitution totale de l’autorité du gouvernement syrien.