En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Robin van Lonkhuijsen / ANP / AFP
Vive inquiétude
Pays-Bas : trois morts et cinq blessés dans un potentiel "acte terroriste" à Utrecht, le suspect identifié a été arrêté par la police
Publié le 18 mars 2019
Un homme aurait ouvert le feu dans un tramway ce lundi à Utrecht. Trois personnes seraient décédées et cinq blessées, selon un nouveau bilan. La police a diffusé des informations sur le principal suspect dans la journée. La police néerlandaise a annoncé à 18h30 l'arrestation de l'auteur présumé des coups de feu à Utrecht.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un homme aurait ouvert le feu dans un tramway ce lundi à Utrecht. Trois personnes seraient décédées et cinq blessées, selon un nouveau bilan. La police a diffusé des informations sur le principal suspect dans la journée. La police néerlandaise a annoncé à 18h30 l'arrestation de l'auteur présumé des coups de feu à Utrecht.

Des personnes ont été tuées et blessées par balles après une fusillade dans un tramway à Utrecht, au nord des Pays-Bas. Les services de secours ont été déployés sur place. Trois hélicoptères sont intervenus afin de venir en aide aux victimes. Une équipe d'intervention anti-terroriste était également sur les lieux. 

Selon les premiers éléments, une personne aurait ouvert le feu dans un tramway vers 10h45 ce lundi matin. Un homme qui se trouvait dans le tramway a sorti une arme et a tiré sur plusieurs personnes. Un porte-parole de la police a confirmé que le tireur avait pris la fuite. Des témoins affirment de leur côté qu’il y aurait plusieurs "auteurs". 

La nature de l'attaque et le nombre de victimes et de blessés n'ont pas été communiqués pendant de nombreuses heures. 

La police a indiqué dans un tweet qu'elle étudiait une potentielle piste terroriste.

Le coordinateur de la lutte antiterroriste, Pieter-Jaap Aalbersberg, a convoqué une réunion de crise. Il a annoncé que le niveau d’alerte de menace terroriste a été passé à cinq dans la région d’Utrecht, le niveau le plus élevé. Le premier ministre néerlandais, Mark Rutte, s’est dit "profondément inquiet" de la situation.

La police néerlandaise enquête également sur des tirs entendus ailleurs que dans le tramway circulant Place du 24 Octobre à Utrecht, a fait savoir un porte-parole des forces de l'ordre à la presse.

La police a diffusé la photo et l'identité d'un suspect dans la fusillade qui a fait plusieurs blessés dans un tramway.

Selon la police, il s'agit de Tanis Gökmen. Cet homme serait né en Turquie et âgé de 37 ans.

La police précise :

"Ne vous en approchez pas vous-même, mais appelez immédiatement le numéro de suivi 0800-6070".

Le maire Jan Van Zanen a annoncé, aux alentours de 15h, trois morts et neuf blessés dans une vidéo diffusée par le compte Twitter de la ville.

La traque s'est prolongée afin de retrouver le principal suspect dans cette affaire. Des unités spéciales de la police néerlandaise étaient en action. L'Université d'Utrecht a été fermée. Tous les étudiants étaient confinés à l'intérieur des bâtiments.

L'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht a finalement été arrêté. Cette information a été communiquée aux alentours de 18h30. La police néerlandaise a arrêté un homme soupçonné d'être l'auteur de la fusillade qui a fait trois morts et cinq blessés. Le suspect identifé sous le nom de Gokmen Tanis est âgé de 37 ans.

Selon le parquet néerlandais, les mobiles de ce passage à l'acte sont encore flous. Il pourrait s'agir d'un différend familial.

Le premier ministre néerlandais Mark Rutte a indiqué lors d'une conférence de presse que le mobile "n'est toujours pas clair. Il y a beaucoup de questions et de rumeurs". 

Les drapeaux seront mis en berne sur les tous les bâtiments officiels aux Pays-Bas ce mardi. Le dernier bilan fait état de trois morts et cinq blessés. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 18/03/2019 - 19:31
Terroriste
Erdogan a diffusé les vidéos?