En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

02.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

03.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

06.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

07.

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 13 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 14 heures 23 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 15 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 16 heures 14 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 17 heures 42 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 19 heures 1 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 19 heures 40 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 20 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 14 heures 9 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 14 heures 56 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 15 heures 41 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 16 heures 3 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 17 heures 28 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 18 heures 44 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 19 heures 19 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 20 heures 25 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 21 heures 16 min
© FADEL SENNA / AFP
© FADEL SENNA / AFP
Sans gêne

Royaume-Uni : une djihadiste de l'EI ne regrette rien mais veut rentrer pour élever "tranquillement" son enfant

Publié le 16 février 2019
Le Royaume-Uni fait face à un cas de conscience, alors que la jeune femme possède un passeport britannique et a donc légalement le droit de rentrer.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Royaume-Uni fait face à un cas de conscience, alors que la jeune femme possède un passeport britannique et a donc légalement le droit de rentrer.

La France n'est pas le seul pays occidental où le sujet du retour des djihadistes de l'Etat islamique et de leur famille fait débat. Au Royaume-Uni, cette problématique a pris le visage d'une jeune femme en particulier : Shamima Begum. Agée de 19 ans, cette jeune femme d'origine bangladaise née à Londres, avait rejoint l'Etat islamique en décembre 2014, alors qu'elle était âgée de 15 ans. Problème : maintenant que la fin du califat n'est plus qu'une question de jours, et puisqu'elle est cantonnée dans un camp de réfugiés du nord-est de la Syrie, elle souhaite désormais rentrer au Royaume-Uni.

Enceinte de neuf mois de son troisième enfant - les deux premiers sont morts pendant sa présence dans le Califat -, elle a confié au quotidien The Times vouloir "rentrer et vivre tranquillement avec (s)on enfant".  Dans la même interview, elle explique ne rien regretter de son engagement dans l'organisation djihadiste et ne pas avoir été "du tout troublée" par la vision d'une "tête coupée" d'un combattant ennemi dans une poubelle.  

Dans le Times, sa famille réclame de la "compassion" de la part des autorités. D'autres personnes sont sur la même longueur d'onde, à l'instar d'un éditorialiste du Times qui écrit que "l'envie de bannir la femme d'un djihadiste qui n'exprime aucun remord est compréhensible, mais le Royaume-Uni vaut mieux que ça".

Le responsable du MI6, le service de renseignement extérieur britannique, Alex Younger, rappelle que les djihadistes ont "le droit" de rentrer dans leur pays mais met en garde contre le fait que es personnes ayant rejoint l'EI "ont probablement acquis des compétences et des relations qui les rendent potentiellement très dangereux".

Le gouvernement, par contre, veut faire preuve de fermeté : "Nous devons nous rappeler que ceux qui ont quitté le Royaume-Uni pour rejoindre Daech étaient pleins de haine pour leur pays. Mon message est clair: si vous avez soutenu des organisations terroristes à l'étranger, je n'hésiterai pas à empêcher votre retour. Si vous parvenez à revenir, vous devez vous attendre à être interrogé, à faire l'objet d'une enquête et à être éventuellement poursuivi", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Sajid Javid.  

Selon une estimation des autorités britanniques datant de juin 2018, sur les 900 personnes ayant rejoint l'Etat islamique, environ 400 sont revenues au Royaume-Uni et seulement une quarantaine ont été poursuivies. 200 djihadistes partis de Grande-Bretagne se trouvent actuellement toujours dans la région.

 

Vu sur : L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 16/02/2019 - 15:13
Ou, discrètement
la zigouiller pour la "raison d'état".
boriss
- 16/02/2019 - 13:23
Et elle veut vitre "tranquillement" en Grande-Bretagne ?
Tranquillement, ça veut dire bénéficier des aides sociales, d'un revenu genre RSA, de soins gratuits, etc; et aussi ne pas l'embêter avec ses actions passées (c'était pour rire...). Perso, je considère qu'il faut lui montrer exactement la même compassion que celle qu'elle elle-même a eue pour ceux qu'elle appelle les "combattants ennemis". Soit la laisser en Syrie (après tout, c'est elle qui y est venue), soit l'envoyer se faire voir au Bangladesh.