En direct
Best of
Best Of
En direct
© LEON NEAL / AFP
D'une addiction à une autre
La consommation de E-cigarettes augmente fortement chez les jeunes aux Etats-Unis
Publié le 17 décembre 2018
Les adolescents américains de 17-18 ans sont les plus touchés par la consommation de E-cigarettes.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les adolescents américains de 17-18 ans sont les plus touchés par la consommation de E-cigarettes.

Selon une enquête appelée Monitoring the Future menée par l'Université du Michigan, la consommation de nicotine via la E-cigarette a considérablement augmentée cette année.

Les chercheurs ont demandé à 45 000 étudiants du pays s'ils avaient « vapoté » dans les 30 derniers jours. Les élèves de 12e grade, équivalent à la terminale en France et généralement âgés de 17 ou 18 ans, sont passés de 11% en 2017 à 21% de consommateurs en 2018. Selon cette étude, c'est la plus
forte augmentation en un an depuis 44 ans.

Cette consommation de la E-cigarette dépasserait celle du cannabis observée dans les années 1970. Mais l'étude ne s'arrête pas là et puisqu'on apprend que cet accroissement touche aussi les plus jeunes.

Ainsi, les élèves de 8e grade (équivalent de la quatrième) sont désormais 6,1% à utiliser les cigarettes 2,0 contre 3,5% en 2017. Le chiffre a doublé chez les étudiants de 10e grade (seconde) passant de 8 à 16%. Les adolescents entre le 9e et 12e grade (de la troisième à la terminale) sont 1,3 millions de plus à « vapoter ». L'utilisation de marijuana par ce même procédé a également augmenté.

En revanche, la consommation d'alcool et des drogues « populaires » semble avoir stagné et a même nettement reculé chez les élèves de terminale.

L'étude explique que « vapoter » est un phénomène discret et une activité solitaire contrairement à la cigarette classique, ce qui attire énormément les plus jeunes, tout comme la grande variété de goûts proposés par les vendeurs.

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires