En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© SEBASTIEN BOZON / AFP
Le point
Attentat de Strasbourg : ce que l'on sait de l'auteur présumé de la fusillade
Publié le 12 décembre 2018
Le suspect a été identifié très rapidement par les forces de l'ordre. Des témoins l'ont entendu crier "Allah Akbar" a indiqué le procureur de Paris
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le suspect a été identifié très rapidement par les forces de l'ordre. Des témoins l'ont entendu crier "Allah Akbar" a indiqué le procureur de Paris

La traque se poursuit pour retrouver et mettre hors d'état de nuire l'auteur de la fusillade qui a endeuillé Strasbourg et la France dans la soirée de mardi. 720 policiers et gendarmes sont à la recherche d'un suspect, très tôt identifié par les forces de l'ordre. 
Chérif C. est un Français. Né à Strasbourg et âgé de 29 ans. L'homme a très tôt arrêté ses études et enchaîné les petits boulots. Comme l'a précisé Christophe Castaner dans une conférence de presse qui a eu lieu pendant la nuit de mardi à mercredi, il est "très défavorablement" connu des forces de l'ordre et de la justice. 


Chérif C est un délinquant multirécidiviste dont le casier judiciaire contient déjà 27 condamnations. Qualifié de "très provocateur" par les forces de police, il tiendrait fréquemment des "discours anti-Etat" comme le précise BFMTV. L'homme a été condamné en France mais aussi en Allemagne et en Suisse. 67 mentions apparaissent au fichier de traitement des antécédents judiciaires.
Il a été fiché S depuis le mois de mars 2016. Des signes d'une potentielle radicalisation ayant été détectés par l'administration pénitentiaire. Il est également inscrit au fichier FSPRT et est connu de la DGSI et inscrit au fichier FSPRT ( Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste ). Aucun signe de passage à l'acte n'a pourtant été détecté, ce qui aurait engendré son arrestation.


Le matin de l'attaque, les forces de l'ordre s'étaient rendu chez lui pour procéder à une perquisition pour sa potentielle participation dans une affaire d'homicide. Cependant, l'homme a échappé au coup de filet n'étant pas présent à son domicile. Les autorités ont découvert chez lui la présence d'une grenade et d'un pistolet.
Rémi Heitz, procureur de Paris a expliqué que l'attaque avait été menée avec une arme de poing et un couteau. Dominique Rizet, consultant pour BFMTV parle lui d'un calibre de 8mm.
L'auteur de cette attaque a fait deux morts, une autre victime en état de mort cérébrale, douze blessés donc six en urgence absolue.

 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
04.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
05.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
antidote
- 13/12/2018 - 10:45
Attentat Strasbourg
Pourquoi attendre 48 h pour que le visage de ce terroriste apparaisse sur nos écrans de TV ! Pendant ce laps de temps il a eu toute latitude pour se faire prendre en main par des comploteurs radicaux qui l'ont déjà mis en planque pour l'extraire du pays .
Anouman
- 12/12/2018 - 19:54
Terroriste
27 condamnations à 29 ans et recherché pour homicide… Même s'il n'avait pas viré dans le terrorisme était-il normal qu'il se balade avec un flingue (et même sans flingue)?
Mais on n'est qu'au début de l'enquête. On finira par trouver qu'il était juste dépressif et n'avait pas pris ses médicaments.