Recherches sur le cerveau
Le cerveau des femmes change pendant la grossesse
Publié le 04 décembre 2018
Une étude révèle que la grossesse peut modifier la manière dont le cerveau des femmes est câblé et les aider à nouer des liens avec leur bébé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude révèle que la grossesse peut modifier la manière dont le cerveau des femmes est câblé et les aider à nouer des liens avec leur bébé.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Toronto au Canada ont montré l'évolution du cerveau des femmes pendant la grossesse. Ils affirment que cela modifie le cortex cérébral et la couche externe de matière grise qui joue un rôle clé dans le traitement de l'information. 


Un phénomène appelé "cerveau de la grossesse" qui permet aux femmes de devenir plus émotives, mais surtout de se concentrer sur les besoins du nouveau-né.


39 femmes enceintes âgées de 22 à 39 ans se sont portés volontaires pour l'étude.  Elles se sont déplacées au laboratoire une fois lors du troisième trimestre et une fois entre trois et cinq mois après l'accouchement. 


A chaque visite, 40 visages de bébés et d'adultes heureux et tristes leur était présenté. Elles devaient indiquer si elles présentaient des symptômes d'anxiété ou de dépression.


Lors de la seconde visite on leur posait des questions sur les liens qu'elles tissaient avec leur bébé. Les chercheurs ont ensuite rédigé des rapports dans lesquels sont déterminés tout changement dans l'activité cérébrale de la période prénatale à la période postnatale.


Ils ont ensuite observé l'association entre l'activité cérébrale et les liens tissés entre mères et bébés. Il en ressort que les femmes ayant une plus grande activité cérébrale en réponse aux visages des bébés de la grossesse à la maternité avaient des liens étroits plus forts que les femmes qui n’avaient pas d’augmentation.


Les femmes ayant une plus grande activité cérébrale en réponse au visage des nourrissons de la grossesse à la maternité avaient des liens plus forts après la naissance que celles qui n’avaient pas montré de telles augmentations.

 

Vu sur : Dailymail
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires