En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
With Russia From Love
Des Eurodéputés demandent à Amazon de cesser de vendre des produits avec des symboles soviétiques
Publié le 18 novembre 2018
Des eurodéputés de 13 pays rappellent que "le nombre total de victimes du régime soviétique est estimé à plus de 60 millions".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des eurodéputés de 13 pays rappellent que "le nombre total de victimes du régime soviétique est estimé à plus de 60 millions".

La faucille et le marteau vont-ils rejoindre la croix gammée dans la liste des symboles interdits de vente ? C'est ce qu'espèrent 27 membres du Parlement européen. Dans une lettre ouverte, ils ont demandé à Jeff Bezos, le PDG d'Amazon, de cesser la commercialisation de produits affublés de symboles soviétiques. Selon ces Eurodéputés, dont plusieurs viennent de pays anciennement membres du bloc de l'Est, la commercialisation de ces produits, dont des t-shirts, des costumes, des drapeaux et des souvenirs, est "une offense aux victimes du régime". 

"Le nombre total de victimes du régime soviétique est estimé à plus de 60 millions de personnes" et les Soviets ont également "déporté plus de 10 millions de personnes" vers les camps de Sibérie, où ils ont enduré "des conditions de vie inhumaines, du travail forcé, de la privation de nourriture et des violences physiques", écrivent les eurodéputés.

"Les actions sanguinaires, la terreur et l'inhumanité du régime soviétique ont affecté presque toutes les familles des pays anciennement occupés" et "les conséquences tragiques de ces actions continuent à être ressenties aujourd"hui", ajoutent-ils.

Dans leur lettre, les signataires félicitent la décision de la marque allemande Adidas de cesser de vendre des vêtements floqués de symboles soviétiques. En septembre, la chaîne de supermarchés américaine Wallmart a également annoncé la fin de la commercialisation de produits arborant la faucille et le marteau.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
05.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
06.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
07.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 23/11/2018 - 05:57
Les symboles
Tout à fait d'accord avec J'accuse
J'accuse
- 19/11/2018 - 22:53
Pas vraiment la même chose
La différence entre les symboles soviétiques et nazis, c'est que personne ne veut rouvrir le goulag, alors que quelques dégénérés rêvent de reprendre les génocides.
Personnellement, je reste indifférent devant une faucille et un marteau, tandis qu'une croix gammée noire sur fond rouge me hérisse le poil.
Je penserais peut-être différemment si j'étais balte, polonais ou hongrois.
Que Soljenitsyne me pardonne.