En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Discours
Ode au multilatéralisme, réduction des inégalités, lutte contre le réchauffement climatique : les principaux points du discours d'Emmanuel Macron à l'ONU
Publié le 25 septembre 2018
Aide au développement, lutte contre le réchauffement climatique, réduction des inégalités, le discours du président français a été une ode au multilatéralisme.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aide au développement, lutte contre le réchauffement climatique, réduction des inégalités, le discours du président français a été une ode au multilatéralisme.

Emmanuel Macron s'est exprimé à la tribune des Nations-Unies une demie heure après le discours de Donald Trump. Le changement de ton est radical. Quand le locataire de la maison-blanche appelle à plus de souveraineté et dresse les bienfaits du protectionnisme sur la base de son bilan, le président français, lui, fait une véritable ode au multilatéralisme et invoque le poids de l'histoire pour appuyer son discours. Fermement en opposition contre son homologue américain, Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces fortes. Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, il a appelé les pays des Nations-Unies à ne plus signer « d'accords commerciaux avec les puissances qui ne respectent pas l'accord de Paris » désignant sans les citer les Etats-Unis.

Au début de son discours, le président français a directement répondu à Donald Trump concernant sa position sur l'Iran : « Cette voie, celle de l'unilatéralisme, elle nous conduit au repli et aux conflits. La loi du plus fort ne protège aucun peuple... Je ne crois pas à la loi du plus fort. Je crois à une troisième voie possible, la plus difficile et la plus exigeante, trouver ensemble un nouveau modèle avec un nouvel équilibre. Il se structure autour de trois principes : le respect des souverainetés, le renforcement des coopérations régionales et le troisième, c'est l'apport de garanties internationales plus robustes». Toujours sur la crise iranienne, Emmanuel Macron a appelé au « dialogue et au multilatéralisme » contrairement à Donald Trump qui lui a appelé à isoler le pays.

a tourné son regard vers l'Afrique, rappelant les grands enjeux de développement et les grands défis qui attendent le continent africain. Emmanuel Macron a ainsi appelé à « soutenir l'union africaine ». Sur les grands défis migratoires, le locataire de l'Elysée a expliqué ne pas croire à « l'accueil inconditionnel » ni aux « discours mensongers de ceux qui prétendent qu'ils seront plus forts abrités derrière une fermeture des frontières ». Il explique qu'il faut « créer les conditions d'une mobilité internationale choisie et non subie » tout en « travaillant entre les pays pour s'attaquer aux causes profondes des migrations, démanteler les réseaux de traficants et protéger nos frontières de manière respectueuse en respectant le droit international et le droit d'asile ».

Il a ensuite embrayé sur le dérèglement climatique. Pour lui, sur ce sujet, « il n'y a pas de passager clandestin ou de soutien facile. Même ceux qui en contestent les réalités en subissent les conséquences. » Et rappelle qu'en « affaiblissant l'action collective, on s'expose soi-même ».Il a aussi appelé à ne plus signer « d'accords commerciaux avec les puissances qui ne respectent pas l'accord de Paris »

 Toutefois, sur la souveraineté des peuples, Emmanuel Macron a expliqué « y croire profondément » car « c'est une demande de tous les peuples » mais croire aussi en une « coopération renforcée » entre les Etats. « Le grand combat de nos aînés a été celui de la paix et il nous incombe toujours. On ne le gagnera qu'en recréant un multilatéralisme fort capable de régler les conflits de manière pragmatique... Je ne laisserai en rien le principe de souveraineté des peuples aux nationalistes qui prônent le repli» a-t-il ajouté.

Une grande partie de son discours a ensuite été consacrée à la lutte contre les inégalités, qu'elles soient économiques ou de genre. Emmanuel Macron a annoncé que la priorité de la future présidence française du G7 en 2019 serait l'aide au développement assurant que « le temps ou un club de pays riche pouvait définir seul les équilibre du monde est révolu ».

Enfin, le président français a conclu son discours en tapant du poing sur la table (de nombreuses fois) pour dénoncer le délitement du droit international et de toutes les formes de coopération » et a appelé à plus de coopération « parce que nous le devons à ceux qui nous ont permis d'être assis là. Parce que n'oubliez jamais que les génocides qui ont fait que vous êtes là aujourd'hui ils étaient nourris par les discours auxquels nous nous habituons. Parce qu'ils ont été nourris par les succès d'estrade que nous applaudissons. Parce que nous sommes en train aujourd’hui de voir se déliter ce droit international et toutes les formes de coopération comme si de rien n'était. Par peur, par complicité, parce que ça fait bien. Non ! Moi je ne m'y résous pas.Parce que je viens d'un pays qui ont porté ces déclarations. Parce que je viens d'un pays qui se tient debout, qui a fait beaucoup d'erreurs, beaucoup de mauvaises choses mais qui a su tenir à chaque moment de son histoire et de l'histoire internationale une forme d'universel. Ne vous habituez pas, n'acceptons pas toutes ces formes d'unilatéralisme. Chaque jour ces pages déchirées, ces trahisons à notre Histoire. Moi je ne m'y habitue pas. Alors je vous le dit très clairement, le siècle qui s'ouvre nous regarde et nos enfants nous attendent. Réglons les crises, œuvrons ensemble à lutter contre toutes ces inégalités. Mais faisons le à hauteur d'homme et avec l'exigence de nos principes et de nos histoires. Avec notre universalisme chevillé au corps. En tout cas ce sera mon engagement devant vous et pour cela je compte sur vous ».

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
06.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
07.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires