En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© John MACDOUGALL / AFP
Révolution pour les produits vegan et bio
Un projet de loi souhaite interdire les noms de viandes à des produits végétaux
Publié le 20 avril 2018
Un amendement a été voté ce jeudi 19 avril afin de mettre fin à une pratique commerciale trompeuse. Les noms de viandes associés à des produits végétaux seront désormais interdits.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un amendement a été voté ce jeudi 19 avril afin de mettre fin à une pratique commerciale trompeuse. Les noms de viandes associés à des produits végétaux seront désormais interdits.
Une petite révolution s'apprête à transformer les aliments aux rayons bio et vegan. Les produits alimentaires contenant une part significative de matières d'origine végétale ne pourront plus être présentés comme de la viande selon la décision des députés prises en ce jeudi 19 avril. 
 
Un amendement du rapporteur Jean-Baptiste Moreau (LREM) a été adopté afin "d'interdire certaines pratiques commerciales trompeuses pour le consommateur." Jean-Baptiste Moreau est éleveur bovin de profession et est également président de coopérative agricole. Cette décision intervient dans le cadre de l'examen en commission des Affaires économiques du projet de loi agriculture et alimentation.  
 
Cet amendement vise essentiellement les produits "qui associent des termes comme 'steak', 'filet', 'bacon', 'saucisse', à des produits qui ne sont pas uniquement, ou pas du tout, composés de viande."
 
Un manquement à cette interdiction sera passible de sanctions. L'amende pourrait aller jusqu'à 300 000 euros en cas de non-respect de la décision d'un juge ordonnant la cessation de la pratique commerciale trompeuse. 
 
Les supermarchés, les acteurs de la grande distribution et les marques dans la filière végétale et biologique devront donc trouver de nouvelles appellations et changer de pratiques à l'avenir. Les noms steaks de soja, saucisses végétales ou vegan, galettes goût bacon ou bien encore lait de soja pourraient donc bel et bien disparaître des rayons des superettes à l'avenir.  
 
Jean-Baptiste Moreau a d'ailleurs précisé ses intentions dans un tweet pour se féliciter de l'adoption de cet amendement : 
 
"Il est important de lutter contre les fausses allégations : les termes de fromage ou de steak seront réservés aux produits d'origine animale !"
 
Les députés ont voté en faveur de cet amendement à l'Assemblée ce jeudi dans le cadre de l'examen en commission des Affaires économiques du projet de loi agriculture et alimentation.  
 
 

✅🥩🧀Adoption de mon amendement pour mieux informer le #consommateur sur son alimentation!Il est important de lutter contre les fausses allégations:nos produits doivent être désignés correctement:les termes de #fromage ou de #steak seront réservés aux produits d'origine animale! pic.twitter.com/E8SQ61cjaT

— Jean Baptiste Moreau (@moreaujb23) 19 avril 2018
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 21/04/2018 - 10:24
A QUAND
la mention "abattage Hallal" ou " abattage sous étourdissement" sur la viande, toute la viande sans exception. A quand l'interdiction des mots lardons, jambon, alors qu'il ne s'agit absolument pas de porc, sur les cartes de pizza "hallal" uniquement et très discrètement signalé, et la mention n'est même pas obligatoire, par le mot arabe, حلالا (que seuls les arabophones peuvent déchiffrer), parce qu'il ne faudrait pas que les alalas avalent d'impuretés" non conforme à la charia... Il est vrai que là, ça ne dérange pas le lobby des éleveurs. Money is money , lobby is good ... Barbarity is money , barbarity is good ....