En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
© DON EMMERT / AFP
Donald Trump sourire salue de la main Atlantico.fr
L'élégance américaine
Donald Trump ne voudrait pas d'immigrés venant de "pays de merde"
Publié le 12 janvier 2018
Le président américain aurait tenu ces propos lors d'une réunion évoquant un projet d'immigration, rapporte le Washington Post.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président américain aurait tenu ces propos lors d'une réunion évoquant un projet d'immigration, rapporte le Washington Post.

Mise à jour 14h : "Le langage que j'ai utilisé était dur mais ce n'était pas ces mots" a expliqué Donald Trump sur Twitter.

D’après le Washington Post, Donald Trump a encore frappé. Ce jeudi, le turbulent président américain recevait à la Maison Blanche plusieurs sénateurs, dont le républicain Lindsey Graham et le démocrate Richard Durbin. La réunion avait pour sujet un projet de loi sur l’immigration et la possibilité de restaurer un certain nombre de protections, précise le Huffington Post.

A un moment donné, l'accueil de ressortissants de pays africains, du Salvador ou d'Haïti a été évoqué… et Donald Trump s’est emporté. "Pourquoi est-ce qu'on veut des gens qui viennent de tous ces pays de merde ?", se serait-il exclamé. Estimant que les Etats-Unis feraient mieux de s'ouvrir à des immigrants de pays comme la Norvège, dont il avait rencontré la Première ministre la veille, il aurait poursuivi : "Quel besoin avons-nous d'Haïtiens en plus?" a déclaré Trump. Qu'on les vire".

La saillie aurait tellement choqué que plusieurs sénateurs présents l'ont rapportée au Washington Post. Et la présidence américaine n'a d’ailleurs pas démenti. "Certains politiciens de Washington préfèrent se battre pour des pays étrangers, mais le président se battra toujours pour les Américains", a commenté un porte-parole, Raj Shah, dans un communiqué publié jeudi soir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
02.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
03.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
04.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Mehdi Chekatt
05.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
06.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
07.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
06.
Les Républicains ont-ils un autre choix pour survivre que d’aller au bout de la logique de rupture avec le “cercle de la raison” ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 12/01/2018 - 17:50
Les américains ont un avantage,
quand leur président leur parle, ils comprennent ce qu'il dit. Chez nous, c'est le contraire, quand un président nous parle c'est pour nous en...ffumer. Quant au tweet de James Woods, remplacez simplement Démocrates et Amérique par Socialistes et France.
adroitetoutemaintenant
- 12/01/2018 - 15:02
Mon expérience d'Haïti
J'ai rencontré plusieurs haïtiens en Floride. L'un d'eux, un de mes gardes, apprenant que j'étais français m’a chaudement remercié en Français pour parler une belle langue comme le français. Un autre rencontre dans un McDo (je venais juste d’emménager et j’attendais ma connection internet). Comme je travaillais sur mon laptop, j’avais remarqué à la table voisine un noir qui bossait dur sur ses livres de médecine. A un moment où il se reposait j’engageais la conversation et appris qu’il préparait son exam de médecine en Floride, après être devenu médecin en Amérique Centrale. Il avait subi le tremblement de terre d’Haïti et avait dû partir pour étudier sa médecine. Après avoir échangé des banalités en français, je lui proposais mon aide de médecin pour ses révisions ce qu’il accepta avec joie. Tous les jours nous nous sommes revus pour les révisions puis il passa l’exam avec succès. J’apprenais aussi que trop de ses compatriotes faisaient du trafic et se branlaient, touchant l’aide immense des américains.
assougoudrel
- 12/01/2018 - 14:40
@ cloette
C'est vrai ce que tu dis. Depuis mon adolescence, ma musique préférée est haïtienne et tous les groupes vivent aux USA depuis la fin des années 60, fuyant les Duvallier et leurs "tontons macoutes", puis la misère. Toute l'élite haïtienne est partie aux USA ou au Canada (leurs prénoms sont anglo-saxons) et les miséreux sont depuis une quarantaine d'année aux Antilles-Guyane et en...France. Je commande ma musique sur Amazon qui la reçoit des USA. A Haïti, il ne reste que la misère extrême et même les arbres sont maigres.