En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
La vérité est ailleurs
Les pratiques de désinformations utilisées par Monsanto pour publier des études favorables au glyphosate
Publié le 04 octobre 2017
"Le Monde" s'est intéressé aux techniques utilisées par le mastodonte de l'agrochimie pour contrebalancer la mauvaise publicité de ses produits.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Le Monde" s'est intéressé aux techniques utilisées par le mastodonte de l'agrochimie pour contrebalancer la mauvaise publicité de ses produits.

Monsanto à nouveau dans le collimateur. Dans une longue enquête publiée ce mercredi 4 octobre, le journal Le Monde s'est intéressé aux techniques utilisées par le mastodonte de l'agrochimie pour contrebalancer la mauvaise publicité dont ses produits, et notamment le glyphosate, font actuellement l'objet.

A la suite de procédures judiciaires engagées aux Etats-Unis, Monsanto a en effet dû dévoiler des dizaines de milliers de pages de documents internes, consultées par le quotidien français. Le Monde évoque une technique de Monsanto : le "ghostwriting", ou "écriture fantôme".

Des employés de l'entreprise rédigent textes et études mais ce sont des scientifiques et des experts, qui ne sont pas liés à l'entreprise mais généreusement rémunérés, qui signent, apportant ainsi le prestige de leur réputation à la publication. Une technique complètement illégale…mais bien utile pour redorer l'image du glyphosate, mise à mal par des milliers de plainte à travers le monde, et classée par le Centre de recherche sur le cancer de l'OMS (CIRC) comme un cancérogène probable. 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
06.
Les vraies raisons pour lesquelles Bruno Le Maire estime que « l’euro n’a jamais été aussi menacé »
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 04/10/2017 - 20:25
Cancérigène possible???...
Les études de cancérogènicité sont très précises et ne laissent aucun doute...le terme "possible" est impossible, mais employé par les écolo-réacs anti-capitalistes pour agiter les peurs des plus naïfs et dégainer leur fameux "principe de précaution". Si la cancerogenicité est avérée, alors il faut publier l'étude...sinon il faut se taire et cesser d'agiter les peurs irrationnelles, car, avec l'islamisme qui nécessiterait un gros "principe de précaution", les Français en ont déjà raz la casquette...
henir33
- 04/10/2017 - 18:47
pas sûr
les experts de l'EFSA sont indépendants par le journalistes du Monde enchaînés à une ligne éditoriale bobo écolo. Pourquoi alors les agriculteurs sont moins touchés par les cancers que la moyenne de Français. Et le classement du glyphosate par le CIRC le met dans la même catégorie que le café ou le soja auxquels nous sommes beaucoup plus exposés ...
Atlante13
- 04/10/2017 - 18:01
C'est bizarre l'UE,
voila un organisme gouvernemental européen, qui passe son temps à menacer les pays membres de ses foudres s'ils ne se pliaient pas à ses décisions. L'Irlande, le Luxembourg, la Pologne, la Hongrie, etc... et pendant ce temps elle oublie ou ignore le lobbying forcené des entreprises internationales qui n'hésitent pas à rémunérer ouvertement les fonctionnaires et les élus européens. Ils ne sont vraiment plus crédibles, tous autant qu'ils sont sont dévoyés.