Piquant

Fécondation in vitro : l'acupuncture peut aider

Publié le 31 janvier 2012
En amenant le corps à un état optimal de détente, cette technique contribuerait à créer les conditions idéales pour une grossesse.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En amenant le corps à un état optimal de détente, cette technique contribuerait à créer les conditions idéales pour une grossesse.

Selon une récente étude, l'acupuncture serait particulièrement efficace pour améliorer les chances de grossesse des femmes qui ont recours à une fécondation in vitro (FIV), rapporte Reuters.

Résultat de cette étude menée uniquement auprès de femmes ayant eu recours à une FIV : 41% de celles traitées par acupuncture sont tombées enceintes, contre 37% pour celles qui n'y ont pas eu recours. 35% des femmes traitées par acupuncture ont mené leur grossesse à terme, contre 25% pour celles qui n'ont pas été traitées.

Les auteurs considèrent ces données comme encore préliminaires et d’autres travaux seront nécessaires pour confirmer ou infirmer ces premières conclusions. Mais elles sont d’autant plus encourageantes que l’acupuncture, on le sait, est dénuée de tout effet secondaire précisent les chercheurs.

L’acupuncture est utilisée depuis des milliers d’années pour améliorer la fertilité. En améliorant la circulation de l’énergie et du sang dans le corps, et en amenant le corps à un état optimal de détente et d’équilibre, elle contribuerait à créer les conditions idéales pour une grossesse.

Ce n'est pas la première étude attestant des bienfaits des l'acupuncture chez les femmes qui ont recours à une insémination artificielle. En 2006, les travaux des chercheurs en Allemagne ont montré une augmentation du taux de grossesse dans le groupe acupuncture : 33,6% de réussite, contre 15,6% chez celles qui n'y ont pas eu recours. En 2006 également, les travaux d'un groupe de chercheurs au Danemark montrent aussi une augmentation significative du pourcentage de grossesses chez les patientes ayant été traitées par acupuncture avant le transfert d’embryons : 39% contre 26%.

Vu sur : Lu sur Reuters
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pri
- 31/01/2012 - 13:26
Ben voyons
"Résultat de cette étude menée uniquement auprès de femmes ayant eu recours à une FIV"

Faux. L'étude n'a pas été menée auprès de femmes, mais se contente d'analyser les résultats d'études passées.

"41% de celles traitées par acupuncture sont tombées enceintes, contre 37% pour celles qui n'y ont pas eu recours."

Il suffit de lire la dépêche Reuters pour découvrir que ce taux n'est atteint qu'en supprimant des résultats les études ayant utilisé un placebo comme contrôle. En maintenant ces études faites de façon plus sérieuse, la différence serait quasi nulle. ("Zheng's team found that overall, women who had acupuncture had a slightly higher pregnancy rate than women who did not have the therapy -- but no higher birth rate.The results looked a little different, though, when the researchers excluded five studies that used blunt needles as a control."

(...)
"The bottom line, according to Licciardi, is that no one yet knows if acupuncture can really make a difference in IVF success. But if a woman wants to try it simply to feel better or de-stress, there would be little harm."

Bad science at his best....