En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Rançon ?
Les États-Unis ont donné 400 millions de dollars en espèces à l'Iran alors que des otages étaient libérés
Publié le 03 août 2016
Les billets de banque ont été chargés dans un avion cargo anonymisé et envoyés en Iran. Certains parlent de rançon, ce que les États-Unis nient.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les billets de banque ont été chargés dans un avion cargo anonymisé et envoyés en Iran. Certains parlent de rançon, ce que les États-Unis nient.

Dans le plus grand secret, le gouvernement américain a organisé le transfert de 400 millions de dollars, en espèces, vers l'Iran, en janvier. Ceci au même moment que quatre américains détenus par le régime iranien ont été libérés. C'est la révélation de Jay Solomon et Carol E. Lee du Wall Street Journal, citant plusieurs sources parlementaires, ainsi que de gouvernements américain et européens. 

On dirait un film : les billets de banque, d'euros, de francs suisses et d'autres monnaies, ont été chargés sur des palettes, puis dans un avion cargo banalisé, avant d'être envoyés en Iran. L'argent a été procuré auprès des banques centrales de la Suisse et des Pays-Bas, qui ont ensuite été remboursées par le gouvernement américain. L'opération a été personnellement approuvée par Barack Obama. 

Pour les critiques du gouvernement américain, il s'agit d'une rançon, alors que la politique officielle du gouvernement américain est de ne pas payer de rançons pour ses otages. "Cette rupture avec la politique pérenne du gouvernement a mis un prix sur la tête des citoyens américains, et a encouragé l'Iran à continuer de prendre en otage illégalement" des citoyens américains, a déclaré le sénateur Tom Cotton de l'Arkansas, un républicain et un des critiques principaux de la politique de réconciliation avec l'Iran de l'administration Obama. 

Les 400 millions représentaient la première tranche d'un versement de dommages et intérêts d'1,7 milliards de dollars dûs à l'Iran par les États-Unis dans une vieille affaire concernant un contrat d'armement signé juste avant la Révolution islamique. Le gouvernement du Shah, à l'époque, avait bloqué des fonds dans un trust à l'époque pour garantir le paiement ; après la Révolution islamique, le gouvernement des États-Unis a annulé le contrat et a toujours refusé de rendre l'argent. En marge de l'accord nucléaire entre l'Iran et la communauté internationale, les États-Unis ont également accepté de rembourser l'argent avec intérêts. 

Les responsables gouvernementaux américains ont toujours nié que le compromis au sujet de ce litige fut une contrepartie pour la libération des otages américains détenus par l'Iran. L'affaire était en cours d'arbitrage au Tribunal international de La Haye, et la plupart des experts juridiques affirmaient que les États-Unis perdraient ; alors que l'Iran réclamait 10 milliards de dollars, le gouvernement américain a présenté le compromis comme une victoire qui protège le contribuable américain. A contrario, la presse iranienne a cité des responsables militaires iraniens disant que l'argent était une rançon. Selon l'agence de presse iranienne Tansim, proche de la Garde révolutionnaire, l'argent est arrivé à Téhéran le jour même de la libération des otages américains. 

A LIRE AUSSI : Comment l'Iran demeure le principal sponsor du terrorisme au monde

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Le "chat renard", une nouvelle espèce de félin découverte en Corse
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 03/08/2016 - 13:58
Avoirs Iraniens...
....gelés , paraît-il !