En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© REUTERS / Jonathan Drake
Il ne peut en rester qu'un
Elections US : Dernière ligne droite avant le caucus de l'Iowa
Publié le 26 janvier 2016
Sanders et Clinton se tapent dessus, Trump fait la course en tête mais pourrait être fragile.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sanders et Clinton se tapent dessus, Trump fait la course en tête mais pourrait être fragile.

Les élections présidentielles américaines commencent à battre leur plein, avec les caucus de l'Iowa comme premier coup de départ. Etat des courses dans la dernière ligne droite : 

  • Hillary Clinton et Bernie Sanders se tapent dessus de plus en plus franchement. Les deux candidats s'étaient promis une campagne apaisée et sans attaques personnelles, mais au fur et à mesure que Sanders grimpe dans les sondages et devance Clinton dans les états-clés de l'Iowa et du New Hampshire, les attaques commencent à fuser. Lors d'un "town hall", meeting de campagne où les deux candidats ont apparu l'un après l'autre, Sanders a attaqué Clinton pour son centrisme, et Clinton a attaqué Sanders pour son idéalisme. 
  • Du côté des Républicains, c'est toujours Trump qui fait la course en tête dans les sondages. Le sénateur du Texas Ted Cruz l'avait un moment devancé dans les sondages en Iowa, mais Trump a maintenant repris la tête. Et dans le New Hampshire, il est largement en tête. Toutefois, Trump étant un ovni politique, certains se demandent si cette avance dans les sondages va vraiment se concrétiser par un succès. 

 

A LIRE AUSSI : Trump, FN et cie… Cette vague populiste qui monte dans le monde entier : aux sources du phénomène qui ébranle les systèmes politiques sur les 5 continents >>>

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
02.
Comment Donald Trump est en train de se sortir des soupçons qui pèsent sur lui d'une collusion entre la Russie et sa campagne électorale de 2016
03.
Et les pays qui participent le plus à l’extension des forêts sur la planète sont…
04.
Le coffre-fort d'Alexandre Benalla aurait été déplacé par Chokri Wakrim, le compagnon de l'ancienne cheffe de la sécurité du Premier ministre
05.
François Ruffin craint d’être visé après les perquisitions chez Mediapart et La France Insoumise
06.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
07.
Le mystère de la chambre (d’écho des Gilets) jaune(s)
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 26/01/2016 - 20:05
Bravo, Trump, vous avez tout le soutien d'un Frenchie...
Plus il a été caricaturé, vilipendé, "décrypté" par la presse gauchiste de notre beau pays, plus Trump est apparu sympathique pour beaucoup de Français. Bien-sûr, la presse gauchiste s'est bien gardée de relayer son programme politique, car cela aurait fait grimper Trump trop vite, elle s'est contenté des méthodes trotskystes traditionnellement appliquées, lorsqu'elle veut dezinguer un adversaire politique: phrases tronquées, mots sortis de leurs contexte, traductions hasardeuses et orientées, amalgames et caricature...les gauchistes n'ont pas encore compris que ces méthodes fonctionnaient pour les gogos qui écoutaient Cohn-Bendit, après Mai 68, mais qu'elles fonctionnent à rebours sur les adultes d'aujourd'hui!