En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© REUTERS / Jonathan Drake
Il ne peut en rester qu'un
Elections US : Dernière ligne droite avant le caucus de l'Iowa
Publié le 26 janvier 2016
Sanders et Clinton se tapent dessus, Trump fait la course en tête mais pourrait être fragile.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sanders et Clinton se tapent dessus, Trump fait la course en tête mais pourrait être fragile.

Les élections présidentielles américaines commencent à battre leur plein, avec les caucus de l'Iowa comme premier coup de départ. Etat des courses dans la dernière ligne droite : 

  • Hillary Clinton et Bernie Sanders se tapent dessus de plus en plus franchement. Les deux candidats s'étaient promis une campagne apaisée et sans attaques personnelles, mais au fur et à mesure que Sanders grimpe dans les sondages et devance Clinton dans les états-clés de l'Iowa et du New Hampshire, les attaques commencent à fuser. Lors d'un "town hall", meeting de campagne où les deux candidats ont apparu l'un après l'autre, Sanders a attaqué Clinton pour son centrisme, et Clinton a attaqué Sanders pour son idéalisme. 
  • Du côté des Républicains, c'est toujours Trump qui fait la course en tête dans les sondages. Le sénateur du Texas Ted Cruz l'avait un moment devancé dans les sondages en Iowa, mais Trump a maintenant repris la tête. Et dans le New Hampshire, il est largement en tête. Toutefois, Trump étant un ovni politique, certains se demandent si cette avance dans les sondages va vraiment se concrétiser par un succès. 

 

A LIRE AUSSI : Trump, FN et cie… Cette vague populiste qui monte dans le monde entier : aux sources du phénomène qui ébranle les systèmes politiques sur les 5 continents >>>

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
06.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
07.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
04.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
Etudiante, Nathalie Loiseau s'est présentée sur une liste d'extrême droite
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 26/01/2016 - 20:05
Bravo, Trump, vous avez tout le soutien d'un Frenchie...
Plus il a été caricaturé, vilipendé, "décrypté" par la presse gauchiste de notre beau pays, plus Trump est apparu sympathique pour beaucoup de Français. Bien-sûr, la presse gauchiste s'est bien gardée de relayer son programme politique, car cela aurait fait grimper Trump trop vite, elle s'est contenté des méthodes trotskystes traditionnellement appliquées, lorsqu'elle veut dezinguer un adversaire politique: phrases tronquées, mots sortis de leurs contexte, traductions hasardeuses et orientées, amalgames et caricature...les gauchistes n'ont pas encore compris que ces méthodes fonctionnaient pour les gogos qui écoutaient Cohn-Bendit, après Mai 68, mais qu'elles fonctionnent à rebours sur les adultes d'aujourd'hui!