En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
Retour à la réalité
Le gouvernement grec prêt à "repousser" certaines promesses électorales
Publié le 14 mars 2015
Le gouvernement grec pourrait "repousser l'application de certaines promesses électorales"pour redonner confiances à ses partenaires européens, a déclaré le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, dans le quotidien Corriere della Sera.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement grec pourrait "repousser l'application de certaines promesses électorales"pour redonner confiances à ses partenaires européens, a déclaré le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, dans le quotidien Corriere della Sera.

Le gouvernement de gauche radicale issu des dernière élections en Grèce ne veut pas perdre la confiance de l'Europe. Et il le fait savoir. "Nous ne sommes pas des populistes, nous n'avons pas promis des choses irréalisables", a déclaré vendredi soir Yanis Varoufakis lors d'une réunion à huis clos de dirigeants économiques et financiers organisée à Cernobbio, dans le nord de l'Italie.

Il a ajouté que le parti est prêt "à pousser à plus tard l'application de certains engagement électoraux si cela s'avère nécessaire à donner la confiance à nos partenaires". Il n'a pas précisé quelles pourraient être ces promesses électorales, mais a rappelé que le programme du parti "a une durée de quatre ans".

Le ministre des Finances l'a assuré : "Nous voulons rembourser notre dette jusqu'au bout. Mais nous demandons à nos partenaires de nous aider pour relancer la croissance en Grèce. Plus rapide sera la stabilisation de notre économie, plus rapide sera le rythme de notre remboursement". Il a proposé de "convertir la dette en des obligations indexées sur le taux de croissance. Plus la Grèce se redresse plus elle se trouve en condition de rembourser les prêts".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Reconstruction de Notre Dame : Emmanuel Macron prend-il le risque du « too much » ?
05.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
06.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
07.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arcole 34
- 15/03/2015 - 09:33
@Vangog - 15/03/2015 - 05:09 - LE COUP DE PIED DE L'ÂNE
Cependant au delà de votre discours habituel , je me permets de vous faire remarquer que Syriza vient de lancer un appel à la vigilance contre la montée des partis d'extrême droite dans l'Europe ( il a oublié son alliance au gouvernement avec un de ces partis ), dénonce le danger des populismes ce qui revient à dire qu'il fustige au passage le FNPS et MLPS mais aussi Mélanchon et toute la gauche radicale et communiste .Qu'en pensent MLPS et consorts ??.
De plus Tsipras ayant recruté 20 000 fonctionnaires mendie à l'UNION EUROPEENNE la somme de 7 milliards d'euros pour pouvoir les payer ??. Alors votre petit numéro sur la Syriza qui devrait se résoudre au patriotisme , mais enfin Tsipras n'a jamais caché ses idées politiques et cela ne débectait pas MLPS à l'époque dans sa haine de l'Europe . Heureusement comme pal de Tarse sur le chemin de Bagdad, vous avez eu une illumination qui vous révéla la vraie nature de A Tsipras et de ses amis politiques ??. Il était plus que temps pour vous d'en prendre conscience et reconnaître que vous êtes dans l'erreur depuis le début avec votre cheftaine MLPS qui montre encore une fois son sens de la politique , tout le reste étant de l'enfumage .
vangog
- 15/03/2015 - 05:09
Quelle différence de Syriza avec les UMPS?
Les UMPS ont toujours renié leurs promesses et jamais pu appliquer le programme pour lequel ils avaient été élus...nous, les patriotes français, appliqueront notre programme à la lettre et négocieront notre sortie de l'Euro. Rien de comparable avec Syriza qui veut rester dans l'Euro, comme promis, en reniant les engagements pris avec ses créanciers: ce deal était impossible à tenir, et tous les européens lucides le savaient. Syriza aurait mieux fait de renier ses promesses et sortir de l'Euro. Mais il lui aurait aussi fallu abandonner sa politique immigrationisme, dépensière, subventionnée et aidée par les banksters europeistes...en bref, abandonner sa politique d'extrême-gauche et se résoudre au patriotisme: impossible pour des gauchistes!
assougoudrel
- 14/03/2015 - 23:16
Retour de flamme
Les grecs se sont fait "aller voir" chez le grec.