En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 2 heures 53 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 5 heures 18 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 6 heures 31 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 8 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 9 heures 8 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 10 heures 7 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 10 heures 51 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 11 heures 22 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 11 heures 46 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 12 heures 21 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 4 heures 55 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 5 heures 43 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 7 heures 43 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 10 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 11 heures 8 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 11 heures 40 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 12 heures 22 min
© Reuters
© Reuters
Révolution verte

Les députés adoptent la loi sur la transition énergétique

Publié le 14 octobre 2014
Avec environ 2 500 amendements déposés sur la soixantaine d'articles, le gouvernement avait utilisé la procédure dite "du temps programmé" pour limiter les débats.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec environ 2 500 amendements déposés sur la soixantaine d'articles, le gouvernement avait utilisé la procédure dite "du temps programmé" pour limiter les débats.

Mardi matin, Cécile Duflot taclait Ségolène Royal sur le possible maintien de la centrale nucléaire de Fessenheim. Mardi après-midi, les deux femmes portaient le même message. Quant la première se réjouissait d'avoir assisté au "premier véritable débat démocratique sur l'avenir  énergétique de la France", la seconde se félicitait d'avoir vécu "un grand moment parlementaire". Car à ce moment-là, une large majorité de députés venaient de voter en faveur de la loi sur la transition énergétique défendue par la ministre de l'Ecologie.

Environ 2 500 amendements avaient été déposés sur la soixantaine d'articles présents dans la loi. Voté à 314 voix pour (socialistes, écologistes, radicaux de gauche) contre 219 contre (UMP) et 32 abstentions (UDI), le projet de loi prévoit de réduire la consommation énergétique de 50% en 2050. Les émissions de gaz à effet de serre doivent être divisées par quatre, la consommation d'énergies fossiles doit être réduite de 30% en 2030 quand la part des énergies renouvelables dans notre consommation énergétique finale brute doit passer à 23% en 2020. Enfin, la loi prévoit de ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 à 50%.

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement disposera de plusieurs leviers d'actions. L'Assemblée nationale a ainsi adopté la mise en place d'un "chèque énergie" pour les ménages modestes. Ce dispositif leur permettra de payer les fournisseurs d'énergies ou de procéder à des travaux de rénovation. La loi prévoit également la diminution de 50% des déchets. Pour cela, la distribution des sacs plastiques à usage unique sera interdite dès 2016, ainsi que la vente de vaisselle jetable d'ici 2020. Côté transport, après l'abandon de l'écotaxe, la ministre de l'Ecologie mise sur le transport moins polluant. 7 millions de points de chargement pour les véhicules électriques seront crées.  Une prime à la conversion pour un véhicule électrique sera également mise en place, dont le montant pourra atteindre 10 000 euros.

Ségolène Royal s'est largement réjouit de l'adoption de la loi. "L'Assemblée démontre que l'on peut réconcilier la croissance et énergie, que l'on peut inventer notre futur", a déclaré la ministre de l'Ecologie dans l'Hémicycle. Soutenu par ses alliés naturels, l'élu écologiste de Paris, Denis Baupin, a tenu à prévenir le gouvernement : "Cette loi est une grande avancée mais ce n'est pas un aboutissement." Pour l'opposition, le projet de loi est une imposture", dénonce Jean-Christophe Lagarde, le porte-parole du groupe UDI. L'UMP elle regrette le manque de débat : "Aucune des dix propositions phares de notre projet n'a été retenue, aucun responsable de l'opposition n'a été approché en amont du débat", a déploré le député du Vaucluse, Julien Aubert. 

Vu sur : Lu sur le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 15/10/2014 - 00:55
UDI
Qui sont-ils, les UDI ? Des gens qui ne choisissent pas ? Qui comptent les coups ? Que voilà un parti à rejeter, et surtout auquel il ne faut pas s'allier... En fait, c'est l'Union Destructurée des Inconsistants...
Le gorille
- 15/10/2014 - 00:44
Une erreur
Et maintenant ? En 2017, on votera le contraire... ouf ! Ce que j'ai le plus "aimé", c'est le débat "démocratique" ! Et puis quoi encore ? Et cerise sur le gâteau, on préconise le "chèque énergie" : bref, tout est artificiel. Vivement que ce gouvernement dégage !
vangog
- 15/10/2014 - 00:17
Loi sur la régression énergétique! Ils veulent torpiller
le nucléaire, qui fut un des fleurons de la créativité française! Ceux qui veulent nous faire croire que la France cherche à atteindre une croissance supérieure à 1,5%, afin de contrer l'aggravation de la dette et du chômage, sont des menteurs. Vous me direz, il y en a tellement dans les deux parlements et au gouvernement qu'on ne sait plus trop les distinguer du reste. Mais lorsqu'ils en donnent la preuve avec un tel sentiment d'innocence, seuls les sourdingues peuvent oublier de l'entendre..."s'engager à réduire la consommation énergétique de 50% en 2050, s'est s'engager à une décroissance majeure! Et il ne faudra pas attendre 2050 pour voir les effets dévastateurs de cette nouvelle loi débile! Des les prochaines années, les investissements français vont encore plonger, certains de ne pouvoir atteindre la moitié de profits qu'ils auraient pu espérer sans cette loi...et la décroissance sera très vite au rendez-vous, faisant comme première victime ce gouvernement réactionnaire incapable de s'adapter à la situation mouvante qu'ont crée les gauchistes. Tant mieux! Car les erreurs sont d'une telle ampleur, qu'on ne peut que souhaiter la fin la plus rapide de ces fous-furieux