En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Amélioration

Sida : 1,5 million de morts liées à la maladie en 2013 soit -11,8% en un an

Publié le 16 juillet 2014
Selon le dernier rapport annuel des experts de l'ONU, depuis le pic de 2005, les décès dus au sida ont chuté de 35%. Toutefois, la bataille est loin d'être gagnée, rappelle l'Onusida.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le dernier rapport annuel des experts de l'ONU, depuis le pic de 2005, les décès dus au sida ont chuté de 35%. Toutefois, la bataille est loin d'être gagnée, rappelle l'Onusida.

"Mettre fin à l'épidémie de sida est possible". Ce mercredi 16 juillet, Michel Sibidé, directeur exécutif de l'Onusida s'est montré particulièrement optimiste. Et pour cause : le nombre de décès dus au sida dans le monde a clairement reculé en 2013, s'établissant à 1,5 million de morts  (-11,8% en un an). Il s'agit de la chute la plus importante depuis le pic de l'épidémie en 2005. Alors que le nombre de décès liés au sida baissait en moyenne de 100 000 par an depuis 2005, il a chuté de 200 000 cette année, révèle le rapport annuel des experts de l'ONU présenté à Genève. Depuis le pic de 2005, les décès liés au sida ont chuté de 35%. Par ailleurs, le nombre de nouvelles infections du VIH est passé de 2,2 millions en 2012 à 2,1 millions en 2013.

Les nouvelles contaminations touchant les enfants ont également diminué. Elles sont passées de  de 270 000 à 240 000. Et depuis 2005, les nouvelles infections ont au total baissé de 27,6% dans le monde. Enfin, le budget consacré à la lutte contre le sida augmente d'année en année. En 2013, 19,1 milliards de dollars, soit 14 milliards d'euros, étaient disponibles contre 4,6 milliards il y a dix ans.

Toutefois, la bataille est loin d'être gagnée. Pour l'Onusida, il faudrait entre 22 et 24 milliards de dollars par an pour financer correctement la lutte contre le virus. Par ailleurs, "22 millions de personnes n'ont pas accès à un traitement salvateur", a expliqué Michel Sibidé. Seuls 38% de l'ensemble des adultes vivant avec le VIH bénéficient d'un traitement. Chez les enfants, c'est encore pire : ils ne sont que 24 % à être traités. Qui plus est, le nombre de personnes vivant avec le virus du sida est passé de 34,6 millions en 2012 à 35 millions en 2013. Les nouvelles contaminations ont principalement eu lieu en Afrique subsaharienne : 1,5 millions. Ce chiffre représente toutefois une baisse de 33% entre 2005 et 2013.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires