À Propos

Ahmed Rouadjia a obtenu son doctorat d’histoire à Paris VII (Jussieu) en 1989.

Ahmed Rouadjia est actuellement professeur d’histoire et de sociologie politique à l’Université de Msila (2006-2011) et directeur du Laboratoire de Recherche d’histoire de sociologie et des changements sociaux et économiques .

Il a notamment publié Les Frères et la mosquée. Une enquête sur le mouvement islamiste en Algérie (Karthala, 1990), Grandeur et décadence de l’Etat algérien (Karthala, 1994) et Les enfants illégitimes de la République (Maisonneuve et Larose, 2004).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
La part d’incertitude et celle d’entourloupe
Algérie : y-a-t-il une alternative crédible au système dont Abdelaziz Bouteflika était le visage ?
Après plus de 20 ans de mandat, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé hier qu'il renonçait à la présidentielle.
12/03/2019 - 07h36
100
Algérie
Cet absurde chantage qui découle de la nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika
Le président algérien assure qu'il quittera son poste une année après avoir été réélu.
05/03/2019 - 10h20
50
Accroché au pouvoir
Election présidentielle en Algérie : Bouteflika, la momie présidente qui devrait le rester
Les Algériens sont appelés à se rendre aux urnes le 18 avril prochain. Bien qu'extrêmement absent, l'ombre du président Abdelaziz Bouteflika continue de planer sur le pays et tout laisse penser que s'il se représentait, il serait à nouveau élu dès le premier tour.
19/01/2019 - 11h04
82
Les jours qui chantent
Ces obstacles qu'il reste encore à lever pour que France et Algérie "se tournent ensemble vers l'avenir"
Emmanuel Macron était en visite hier en Algérie et a déclaré "vouloir tourner la page du passé". Force est de constater que les obstacles restent nombreux.
07/12/2017 - 09h18
05
Les matches de la colère
Tout ce qu’il faudrait avoir le courage de dire à l’Algérie, aux Algériens d’ici et de là-bas... et à nous-même
Les derniers incidents intervenus après la qualification des "Fennecs" en phase finale de la Coupe du Monde ainsi que l'éventualité d'un quart-de-finale avec la France qui n'aura finalement pas lieu ont relancé un débat déjà ancien sur la place de la communauté algérienne dans l'Hexagone.
04/07/2014 - 12h09
010
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours