En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 32 min 3 sec
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 1 heure 9 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 1 heure 23 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 2 heures 53 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 15 heures 16 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 17 heures 57 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 20 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 20 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 56 min 13 sec
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 2 heures 27 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 3 heures 4 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 17 heures 37 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 18 heures 43 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 20 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 21 heures 14 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 21 heures 37 min
L’astéroïde Apophis pourrait s’approcher de la Terre en 2036.
L’astéroïde Apophis pourrait s’approcher de la Terre en 2036.
Armageddon

Les dernières techniques envisagées pour détruire les astéroïdes qui nous menaceraient

Publié le 21 octobre 2013
L’astéroïde Apophis pourrait s'approcher de la Terre en 2036. Selon des ingénieurs, astronautes et scientifiques, l'Onu devrait lancer une mission pour dévier sa course.
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’astéroïde Apophis pourrait s'approcher de la Terre en 2036. Selon des ingénieurs, astronautes et scientifiques, l'Onu devrait lancer une mission pour dévier sa course.

Atlantico : L’astéroïde Apophis pourrait s’approcher de la Terre en 2036. Selon des ingénieurs, astronautes et scientifiques, l'Onu devrait lancer une mission pour dévier sa course. Comment se prépare-t-on contre les menaces venues du ciel ? Quelles sont les méthodes utilisées selon la taille de l’objet ?

Olivier Sanguy : Il n’y a pas de missions pour dévier la course d’un astéroïde. Pour l’instant, la trajectoire d’Apophis est sûre et il n’y a pas de problème de collision. Plus on surveille un astéroïde, mieux on connait sa trajectoire. Pour le moment, il a été suggéré qu’en 2029, lorsqu’il passera près de la Terre, on enverra une sonde.

Se protéger d’un impact d’astéroïde se fait en deux temps : il faut faire le catalogue le plus exhaustif possible des astéroïdes qui menacent, on les appelle les géocroiseurs. On est actuellement à 10 000 géocroiseurs répertoriés. On a catalogué plus de 90% des astéroïdes de plus d’1km de diamètre : une telle taille représente la fin de la civilisation humaine. Il faudrait arriver à détecter les astéroïdes d’une taille de 40 mètres, cette taille serait celle de l’astéroïde qui a créé la Toungouska en 1908.

Aujourd’hui, la stratégie de détection est améliorée, on veut descendre et être capable de détecter des astéroïdes de plusieurs dizaines de mètres. La météorite du Tcheliabinsk tombée en Russie en février 2013 a causé plusieurs blessés, preuve que cette science des impacts météorites est extrêmement concrète. Les programmes de surveillance se sont basés sur les cas que l’on connait déjà. En voyant l’exemple de la Toungouska, on se rend compte qu’il peut y avoir des conséquences mondiales ou régionales.

La première étape est donc de détecter ces astéroïdes. La deuxième étape se fait en fonction du temps qu’on a pour dévier l’astéroïde mais le temps est basé sur la taille, car plus un objet est gros, plus on le voit venir de loin. On peut espérer voir venir les objets dangereux en plusieurs siècles ou en plusieurs décennies. On pourra alors appliquer des stratégies douces.

Si on change de quelques mètres d’un astéroïde qui s’approche de la terre sur plusieurs décennies, c’est des dizaines de milliers de kilomètres qu’on évite par rapport à l’impact. On peut aussi essayer de retarder ou d’accélérer l’astéroïde sur son orbite car la Terre se déplace sur son orbite.

Un astéroïde n’est pas évident à détruire. Il y a plusieurs familles d’astéroïdes : certains sont des corps cohérents mais d’autres sont des amoncellements de poussière et de roche et si on les fait exploser en morceaux, on ne sait pas ce qui va se passer. Ces stratégies sont étudiées de façon théorique par les plus grandes agences spatiales dans le monde et aussi par des initiatives privées telles que la B612 Foundation.

Certains scientifiques préconisent d’utiliser une bombe nucléaire pour neutraliser ces astéroïdes. Comment cela fonctionne-t-il ? Est-ce dangereux ?

Les petits  astéroïdes arrivent très vite et les méthodes de déviation risquent de ne pas être adéquates car elles se comptent en décennies. Il ne s’agit pas de détruire l’astéroïde car c’est extrêmement dangereux. Quand une bombe atomique explose dans l’espace, elle va envoyer un rayonnement qui va vaporiser une partie de la surface de l’astéroïde et cette vaporisation va éjecter des matériaux devenus gaz de l’astéroïde. Cela va fournir une propulsion.

Ce qui est rassurant est que tout cela est étudié. Un organisme comme la B612 Foundation n’avance pas la fin de la civilisation humaine comme danger car on peut voir venir celle-ci. Le danger est plutôt les astéroïdes dans la catégorie des 10 à 40 mètres qui pourraient provoquer des tremblements de terre ou des tsunamis selon sa masse et l’endroit où il tombe.

Quels sont les programmes de surveillance pour anticiper ces menaces ?

Il y  en a plusieurs, par exemple le Pannstars. Ils sont coordonnés pour établir une sorte de catalogue mondial de ces objets du système solaire.  Ces programmes reposent essentiellement sur des télescopes automatiques dont la coupole s’ouvre lorsque la nuit tombe pour prendre des photographies du ciel. Les photos sont ensuite comparées avec celles de la veille. Toute lumière qui a légèrement bougé par rapport aux autres est un suspect astéroïde.

Pour chaque méthode, combien de temps dure une mission de déviation?

Les missions de déviation se font en plusieurs décennies. Le problème est que les astéroïdes sont de nature très différente. 

Propos recueillis par Karen Holcman

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Fan2Bastiat
- 21/10/2013 - 18:12
Il faut envoyer Hollande à la
Il faut envoyer Hollande à la rencontre de ces astéroïdes. Ce gars attire tellement les emm...dements, que les astéroïdes vont immanquablement se diriger vers lui, épargnant notre pauvre petite planète.