En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
"Il paraît logique que les zones à très forte densité d'habitants, les grandes agglomérations donc, soient couvertes en priorité car le nombre d'abonnés potentiels y est d'autant plus important"
Restez connectés
Haut débit : qui y a vraiment accès en France ?
Publié le 08 octobre 2013
En attendant "le haut débit pour tous" promis par le gouvernement pour 2015, des disparités d'accessibilité subsistent en France.
Pierre LEDRU travaille dans les télécoms depuis plus de 30 ans. Après une expérience de 10 années, expatrié comme assistant technique aux autorités locales des Télécoms au Yémen, il devient formateur puis formateur-développeur à l’institut de formation...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Ledru
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre LEDRU travaille dans les télécoms depuis plus de 30 ans. Après une expérience de 10 années, expatrié comme assistant technique aux autorités locales des Télécoms au Yémen, il devient formateur puis formateur-développeur à l’institut de formation...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En attendant "le haut débit pour tous" promis par le gouvernement pour 2015, des disparités d'accessibilité subsistent en France.

Atlantico : Sous quelles conditions "Le haut débit pour tous" auquel s'est engagé le gouvernement pour 2015 est-il réalisable ?

Pierre Ledru : Tout va dépendre des investissements consentis par les opérateurs pour leurs réseaux d'accès propres et la partie du réseau de transport des données qu'ils concèdent bien souvent à des tiers, ce qui ne garantira pas un accès "vrai" au haut voir très haut débit.

Quel est le taux de couverture Haut débit en France ?

Ce taux est très important en France, mais il faut savoir que certains usagers ne seront desservis qu'avec un peu de chance s'ils sont isolés ou que le débit pourra baisser d'une zone à une autre.

Quelles zones de France sont les mieux / moins bien servies en matière de connexion haut débit ?

Il paraît logique que les zones à très forte densité d'habitants, les grandes agglomérations donc, soient couvertes en priorité car le nombre d'abonnés potentiels y est d'autant plus important. Que ce soit pour l'Internet fixe ou mobile, sachant que ces deux réseaux empruntent souvent les mêmes "artères" de transport de données Internet. Etre un usager isolé dans une zone peu peuplée est très pénalisant évidemment.

Comment peut-on expliquer des disparités aussi importantes pour y avoir accès ?

Les accès fixes, les services, le débit et la qualité fournis par les différents opérateurs sont dépendants du mode de raccordement : la distance à la "plaque" d'accès de l'opérateur et les médias de raccordement comme le cuivre ou la fibre optique limitent ou facilitent le transport d'un débit plus ou moins important. A cela s'ajoute, tout comme pour les accès mobiles, la densité des raccordements. En effet, plus la densité d'usagers est importante, plus le "partage" des débits primaires sera important. Le débit garanti sera donc en permanence moins important car les équipements garantissant un très fort débit, même après partage, sont évidemment onéreux et l'investissement qui en découle très important.

Par exemple, un opérateur peut "offrir" un Gigabits par seconde de débit mais il s'agit souvent du débit maximum avant partage auquel peu auront droit et certainement pas tous les usagers d'un même accès au même moment.

Historiquement, les opérateurs de réseaux fixes dimensionnent leurs équipements d'accès en fonction de formules mathématiques admises par les autorités internationales basées sur des principes de probabilité de nombres de connexions simultanées ne correspondant pas à la totalité des usagers voulant se connecter au même moment. Si le service devaient être garanti à tous à tout moment, les investissements seraient colossaux et ce malgré les progrès technologiques. Si l'on considère les usagers mobiles, la problématique d'investissement est la même à l'accès. Une très forte densité de demandes simultanées implique la mise en place d'équipements très onéreux, de très haute technologie et en très grand nombre.


Propos recueillis par @Sacha CONRARD

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La poussée du Front national
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Skagerrak
- 08/10/2013 - 18:29
le conseil général s"en moque !
L'égalité pour tous dans le domaine de communication , c'est pas pour demain !
lorrain
- 08/10/2013 - 18:17
pas besoin d' aller loin
à 30 km de nantes, déja le téléphone mobile (orange) ne passe pas, le haut débit, c' est de la science fiction, mais, si les perf sont pas là, le prix de l' abonnement est le même
Skagerrak
- 08/10/2013 - 16:22
Pas la pleine campagne
En bordure de Montargis , en terrain plat .